Du danger des lampemètres basiques...

Les deux livres de Francis Ibre : <a href="http://www.elektor.fr/nos" target=_blank><U>Tubes audio anciens & récents</U> (2007)</a> et <a href="http://www.elektor.fr/audiotubes" target=_blank><U>Audio tubes </U> (2010)</a>

Du danger des lampemètres basiques...

Postby Jean Lobit » Mon Jun 04, 2018 7:09 pm

Bonjour Francis,bonjour à tous
Question d'un néophyte,qui en fera peut être sourire beaucoup,mais qui sera(il faut l'espérer)utile à d'autres....
Une EL 34 testée sur un lampemètre B&K 606 se révèle parfaite:"Quality"au delà de 120%,pas de court cicuit,"Grid Emission"irréprochable,etc.
La même ,sur le lampemetre d'un ami,affiche "Fail"...
Sur le canal droit d'un Dynaco ST 70 ,les deux canaux étant auparavant polarisés avec des courants de repos sensiblement identiques,le remplacement du tube existant par le tube litigieux provoque un abaissement du courant de repos du canal droit à 505 mv,alors que celui du canal reste à 987 mv.
Quel est le paramètre que le B&K n'a pas mesuré ?
D'avance,merci à tous ceux qui voudront bien essayer de m'éclairer sur ce point.
Jean
Jean Lobit
 
Posts: 70
Joined: Thu Dec 22, 2016 6:55 pm

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby francis ibre » Mon Jun 04, 2018 8:50 pm

Bonsoir Jean,

Le lampemètre B&K dynajet 606 n'est qu'un simple "emission tester" et non un "mutual conductance tube tester".

Il teste simplement l'émission de la cathode, mais sans que la grille de commande ne soit polarisée négativement.
Par conséquent, si la grille 1 est coupée, décalée, déconnectée, ce type de lampemètre l'ignore, et affiche une performance de "débit de cathode" (appelée "emission") tout à fait normale...
Mais en situation dans l'ampli, le tube ne trouve pas son point de fonctionnement normal !

Beaucoup de lampemètres basiques sont de ce type : Heathkit, Eico, Knight, Dyna, Lafayette...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4460
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby Jean Lobit » Tue Jun 05, 2018 1:29 pm

Bonjour Francis
Merci de ta réponse.Elle me rend quelque peu perplexe....
En effet leB&K Dyna-Jet 606 est censé tester l'émission de la grille vers la plaque et ce processus est abondamment décrit dans la notice et la déviation de l'aiguille est là pour rendre visible le problème,si problème il y a.
Donc,si je comprends bien:soit le lampemètre est défectueux(resistance de 5.6 megohms endommagée par exemple),soit il n'est pas capable de voir que la grille est coupée,déconnectée ou décalée,ce dont se serait aperçu un autre lampemètre plus perfectionné .Est ce bien le cas ?
Jean
Jean Lobit
 
Posts: 70
Joined: Thu Dec 22, 2016 6:55 pm

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby francis ibre » Tue Jun 05, 2018 5:37 pm

Bonsoir Jean,

pour ne pas tomber dans la protection des brevets de Hickok avec leur "mutual conductance tester", beaucoup de constructeur de lampemètres ont fait des appareils qui mesurent les tubes comme des diodes.
Toutes les électrodes sauf la cathode sont connectées ensemble, et portées vers 30 à 50 V (selon les modèles) et on mesure simplement le courant de cathode, avec un galvanomètre qui peut être inséré soit dans le circuit d'anode, soit dans le circuit de cathode : peu importe c'est le même courant !

Il y a même eu des argumentaires commerciaux qui expliquaient que pour bien mesurer un tube, il ne suffit pas de chauffer la cathode et de vérifier qu'elle émet : il faut que toutes les électrodes soient alimentées, ce que font bien sûr ces "excellents" tubes testers...
C'est vrai : toutes les électrodes sont alimentées !!! mais on ne dit pas comment ni à quelle tension... arnaque ? non : on laisse croire...

C'est pourtant simple : il n'y a que DEUX types de lampemètres convenables :

- les lampemètres de laboratoire qui alimentent en continu toutes les électrodes, avec Ua, Ug2, -Ug1...
(avec ceux-ci on mesure tout ce qu'on veut) exemple : Métrix U61, AVO, Neuberger,

- les mutual conductance tube tester, pas forcément Hikock puisque bien d'autres ont utilisé ce circuit : Funke, Sencore, Precision, Triplett, et tant d'autres...
Ceux-ci mesurent le tube en alternatif, le tube ne débite donc que pendant une demi-alternance, exemple le Métrix 310.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4460
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby Jean Lobit » Tue Jun 05, 2018 8:04 pm

Bonsoir Francis
Le tort d'amateurs comme moi est qu'ils attendent des réponses simples à des questions compliquées...Si je me réfère une fois de plus à la notice du Dyna-jet je lis ceci:
"To test for grid emission,depresss the Grid Emission button.Any deflection of the meter pointer into the "grid emission reject area" indicates a defective tube.The tube should be discarded."
Je n'ai évidemment pas les connaissances nécessaires pour me prononcer sur la validité de cette assertion.En présence de deux positions aussi radicales,force est de constater que ,soit le constructeur ment,ce qui est grave,soit que vous ne parlez pas de la même chose....
Toute polémique mise à part,il n'en reste pas moins que en présence d'un tube donné à juste titre comme défectueux par un autre lampemètre,l'aiguille reste immobile ,donnant le tube comme bon...
C'est pourquoi je me permets de reposer ma question:peut il s'agir d'une panne imputable au testeur (par exemple résistance H S ), ou au tube (grille coupée,déconnectée,etc)que le testeur ne serait pas capable de détecter ?
Encore merci.
Jean
Jean Lobit
 
Posts: 70
Joined: Thu Dec 22, 2016 6:55 pm

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby francis ibre » Tue Jun 05, 2018 8:17 pm

Bonsoir Jean,

la phrase que tu cites de la notice concerne un test de "grid emission"...
Test mal nommé d'ailleurs, car il s'agit plutôt de tester la présence d'un courant de grille, courant qui n'est pas nécessairement dû à l'émission par la grille !

Peu importe, on teste la présence d'un courant de grille...
Le test est bon si le courant grille est inférieur à un seuil.
Ce qui ne nous dira jamais si la grille est coupée ou en court-circuit !
Une grille en court-circuit n'émet pas de courant : test bon... mais tube mort...

Et tout ça n'a RIEN à voir avec la manière de mesurer le courant d'anode.
Dans mes messages précédents, j'ai expliqué que ce type de lampemètre ne mesure pas le courant d'anode dans les conditions normales, je n'ai pas parlé de courant grille, ni de test d'isolation des électrodes.

Encore un truc : avec un Dyna 606, si tu testes un tube neuf mais dont le bulbe de verre est absent, tu trouveras une isolation correcte des électrodes, une absence de courant grille, une émission correcte de la cathode, donc tu en concluras que le tube est... parfait ? :D

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4460
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby Jean Lobit » Wed Jun 06, 2018 10:08 am

Bonjour Francis
En somme ,l'ambiguité du test vient d'une constatation que Mr de la Palisse n'aurait pas désavouée...
On ne peut mesurer que ce qui existe....
Le malheur,dans le cas qui nous occupe,est que cette non-existence du courant de grille peut signifier
deux choses: soit que le tube est bon,soit qu'il ne l'est pas...La notice du Dyna -Jet omet évidemment de tenir compte d'une possible défaillance structurelle du tube,d'où l'ambiguité du résultat.
Merci de m'avoir aidé à y voir plus clair.
Jean
Jean Lobit
 
Posts: 70
Joined: Thu Dec 22, 2016 6:55 pm

Re: Du danger des lampemètres basiques...

Postby francis ibre » Sun Jun 10, 2018 1:05 pm

Bonjour Jean,

grâce à tes questions, je suis amené à réfléchir sur nos chers lampemètres !

Et je constate que la plupart donnent des résultats ambigus...
Par exemple, lorsqu'on effectue des tests d'isolement des électrodes : si les tests sont bons, ça peut aussi bien signifier que le tube est bon... ou qu'une ou plusieurs électrodes ne sont pas connectées !
Et comme ces tests sont faits sous basse tension, ils ne renseignent pas vraiment sur ce qui se passera avec 500 V !!!

Je crois que même avec un lampemètre de labo, comme le Métrix U61, l'Amplitrex AT1000 ou les AVO, on peut trouver un tube "bon aux mesures" sous tous les aspects, et pourtant ne donnant pas un résultat convenable dans le circuit... (instabilité, bruits divers, microphonie...)

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4460
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am


Return to Tubes audio

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests