Préamplificateur passif

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Re: Préamplificateur passif

Postby francis ibre » Sun Aug 24, 2014 8:41 pm

Bonsoir amis DIYeurs,

un autre avantage du DIY :
- on ne paye pas les heures de main d'oeuvre
- ni les marges du fabricant, de l'importateur, du revendeur

Un ampli à tubes du commerce vendu 2500 € ne contient guère plus de... 500 € de composants au prix de gros...
Un ampli à tubes DIY qui revient à 2500 € contient environ... 1000 € de composants au prix de gros, parce que l'amateur les paye au prix fort...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4795
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Préamplificateur passif

Postby sébastien » Mon Sep 08, 2014 1:02 am

Cérumen wrote:...j'irai plutôt vers une alternative court/moyen terme en commençant par tester le Manley Jumbo Shrimp cet automne. Et en tête, germe déjà le projet de faire un jour un préamp avec étage de gain SE triode et sortie couplée au transfo... Un jour...

Bonne journée,

Sébastien


Bonjour à tous,

Tel que décrit dans le fil sur le Manley Jumbo Shrimp, je trouve que les 12 dB de gain de ce dernier sont encore trop élevés pour mes besoins. Donc, oui, je pourrais modifier le Jumbo Shrimp, mais je pense que le temps qui a passé depuis cette conversation, 2 semaines seulement! :mrgreen:, m'amène à considérer de plus en plus l'idée de fabriquer mon propre préamplificateur avec triode chargée par transfo de sortie. Il serait pile-poil dans les spécifications que je recherche et coûterait probablement même un peu moins cher qu'un Jumbo Shrimp usagé. En plus, si je ne veux pas me presser, je peux très bien garder le préamp passif que mon ami m'a prêté le temps de mener le projet tranquillou.

Ceci dit, ceci dit, j'ai profité de la fin de semaine pour lire plusieurs pages sur les fils de discussion pertinents à ce sujet. Je réalise que le projet de préamplificateur avec tube 5687 chargé par transfo de sortie m'irait très bien. Dans ma lecture, je me rappelle que Francis disait que cette configuration peut mener à 0 dB ou 6 dB de gain. En plus, seule une petite modif permet de passer à la configuration à 6 dB. Francis à ce sujet:

"L'étage ligne à 5687 sur transfo ne donne normalement pas de gain, mais tu peux très bien brancher deux secondaires en série pour obtenir +6 dB. Limpédance de sortie sera un peu plus élevée, c'est tout..."

Cette possibilité d'explorer ces deux gains m'apparaît intéressante.

Donc, voici, c'est principalement la lecture de ce sujet qui m'a interpellée:

viewtopic.php?f=223119&t=1349583&hilit=5687&start=40

En réalité, disons les choses comme elles sont: tout part du schéma que Francis avait mis dans BE figure 317 à la page 330 (que j'ai trouvé aujourd'hui!). Coudonc! On s'en sort pas de ce livre là! Pas moyen de le quitter! On y revient sans cesse.... :lol: Pour notre plus grand plaisir et apprentissage.

Merci encore Francis. Je relisais en fin de semaine plusieurs pages du forum avec des interventions de ta part couvrant une période de 5 ans environ et je te suis reconnaissant de la qualité de tes interventions, de ta générosité, de ton rabrouage amical lorsque nécessaire ;) et de tout ce que tu transmets.

Merci,

Sébastien
"Audio is engineering; music is art."

-Anonyme
sébastien
 
Posts: 1178
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am
Location: Montréal, Québec

Re: Préamplificateur passif

Postby quebec » Wed Sep 10, 2014 10:38 am

Moment de réflexion sur les solutions possibles !

un article sur le volume numérique

http://www.audiophile-magazine.com/bancs-d-essais/totaldac/totaldac3/

"Et si l'on n'avait pas besoin de jouer sur le volume, la meilleure configuration "théorique" est une source connectée sur l'amplification sans préamplification, sous réserve d'impédances correctes."

Comme j'avais dit , ça dépand du logiciel de lecture pour la bonne utilisation de celui-ci ........ avec un logiciel DAW on se trompe pas , on travaille en 64 bits ( virgule votante ) ........... les logiciels de lecture , genre J-River et compagnies .... pas à la hauteur !
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 649
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Préamplificateur passif

Postby guytou » Mon Sep 10, 2018 8:17 am

Bonjour à tous ,
pour éviter de continuer de polluer le fil d'Ernest sur les tubes 5670 , je recopie ici ce que je disais des préamplificateurs :


On parle de préampli actif , de préampli passif ( c'est un oxymore , s'il est passif ce n'est pas un préampli ) , mais il y a une troisième solution , c'est pas de préampli du tout , c'est à dire le potentiomètre de volume dans l'ampli , au plus prés de l'étage d'entrée , et cette solution me parait optimale : en effet , que regarde le DAC d'où sort la musique ? Dans tous les cas , il voit une certaine longueur de cable de liaison , puis la résistance fixe du potentiomètre de volume ( puis une grille de tube d'entrée , sauf pour le préampli passif ) .

. Le fait d'intercaler un préampli ne fait que rajouter une liaison supplémentaire ( préampli/ampli) , qui pourra être optimisée dans le cas de préamplis bien conçus comme celui de Francis , mais ce sera uniquement cette liaison rajoutée qui sera optimisée , la liaison DAC/ tube d'entrée travaillant exactement de la même façon , qu'il s'agisse d'un tube d'entrée d'ampli ou de préampli actif .

- Une impédance de sortie faible est la réalité pour la quasi totalité des DACs , on serait donc dans de bonnes conditions de désadaptation dés 10 k de potar , préampli ou pas . On peut aussi supprimer le potentiomètre de volume , si on a un volume numérique qui marche bien , comme le dit québec .

- On peut constater une " amélioration " du rendu en intercalant un préampli . mais on ne peut pas être sûr que cette "amélioration " n'est pas accidentelle : Peut-être le préampli cure un problème de gain préexistant ( remède : aller chercher le gain manquant dans la chaine déjà présente ) , peut-être modifie t'il la balance tonale dans le sens "qui fait joli " , peut-être compresse t'il légèrement la dynamique ( trés joli aussi ) ?

- Si on compare les solutions préampli actif/pas de préampli du tout , on voit qu'on a rajouté ( beaucoup ) de matériel ( très cher ... ) , pour un bénéfice objectif inexistant , les conditions d'attaque de la source restant inchangées . Oui , mais les bénéfices de la liaison par transfo ? D'accord , mais à ce moment là , la solution optimale , c'est de déporter ce préampli à triodes plus transfos directement dans le DAC , en remplacement de son étage de sortie d'origine ( souvent à AOP ) . Qui sonne le mieux ? Une triode , ou un AOP ? Nous ici on pense que c'est la triode , sinon on aurait tous des amplis à STK dedans , et on serait contents ... Donc allons jusqu'au bout de la logique .

Accessoirement , ça oblige ( je préfère permet ) à ( de ) disposer le potentiomètre de volume dans le DAC , ce qui n'est pas un problème en mono-amplification , et qui me parait être une solution parfaite en multi-amplification .

- Tous les amplis de puissance sont déja équipés d'un " préampli ", il s'agit des étages d'entrée qui réalisent l'amplification en tension , et même sur beaucoup de shémas l'adaptation d'impédance , avec une cathode ou un émetteur suiveurs juste avant les éléments de puissance .Ce qu'est censé faire le préampli rajouté , l'ampli de puissance est déjà équipé pour le faire . Comment penser donc que rajouter encore un autre préampli complet en amont puisse apporter une amélioration , objective ou subjective ? Plus y'en a , mieux c'est ? Alors dans ce cas empilons les préamplis , rajoutons-en un troisième , voire un quatrième , de préampli , en amont , en série et volumes à fond , si ça se trouve ça va sonner encore mieux ....
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Préamplificateur passif

Postby guytou » Fri Sep 14, 2018 7:15 pm

Bonsoir à tous , bonsoir à Francis que je cite :

" ajouter un étage ligne sans gain, adaptateur d'impédance, apporte incontestablement une amélioration, en terme de présence, d'aération, d'ouverture de la scène, de réalisme.
Tout est plus vivant, plus présent, plus vrai.

Un seul exemple : pièce de violoncelle de Bach par Janos Starker.
Avec préampli passif, le résultat est très agréable : moelleux, velouté, scène ample et profonde, très beaux timbres... vraiment, on ne voit pas ce qui manque !

Et avec préampli actif, on découvre tout à coup que le bruit d'archet est râpeux, que les bruits d'exécution sont présents, comme les reprises de souffle, les glissés de doigts : un voile est tombé !
Et les timbres sont toujours là, la scène aussi, toujours aussi profonde, sauf que les premiers plans sont plus proches, c'est net ! "
.

... ça me fait tout à fait penser à ce qu'on obtient en studio quand on rajoute sur une prise un peu de compresseur bien réglé : les détails montent , on gagne en lisibilité ( sur beaucoup de prises , un exemple trés marquant etant pour moi un rim-shot de caisse-claire ) , l' instrument se rapproche . Effectivement , un peu de compression , et un voile tombe ...

Bref , si je peux me permettre , Francis , es-tu parfaitement certain que ce n'est pas tout simplement ton préampli rajouté qui compresse un léger poil , qui tasse légèrement la dynamique ?? On aime tous ça , plus de détails dans la musique , tu parles ...

Le biais pour moi étant qu'en plus tu écoutes sur une pièce musicale dont tu ne connais pas les détails de la prise , notamment si elle était déjà compressée ou pas , c'est pour cela qu'ailleurs je disais que , pour contourner ce biais , j'avais tendance à préférer les prises de sons naturels , plutôt que de sons musicaux , où le contexte culturel , artistique et émotionnel est vraiment prégnant , et amène le cerveau à faire beaucoup d'auto-corrections , ce qui est à mon avis moins le cas avec des sons naturels .
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Préamplificateur passif

Postby francis ibre » Sat Sep 15, 2018 5:48 pm

Bonsoir Guy,

quand un compresseur fera paraitre les premiers plans plus proches et la scène plus aérée, il fera chaud...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4795
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Préamplificateur passif

Postby guytou » Sat Sep 15, 2018 5:59 pm

Bonsoir Francis ,

" quand un compresseur fera paraître les premiers plans plus proches et la scène plus aérée, il fera chaud... "

ça se réchauffe déjà à mort ... Mais passons , pourrais-tu argumenter sur le point cité de façon un peu plus robuste , pour le bien de l'échange , Francis ?
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Préamplificateur passif

Postby francis ibre » Tue Sep 18, 2018 5:36 am

Bonjour Guytou,

si tu joues un peu avec un (bon) compresseur, tu auras constaté que lorsqu'on "compresse un léger poil" comme tu le dis, on n'enlève que les crêtes des attaques, ce qui a pour effet immédiat de reculer toute la scène, de faire perdre la présence proche des premiers plans, et de diminuer l'aération.

Il faut déjà comprimer assez nettement, avec un temps de relâchement réglé un peu lent (release) pour que ça tasse les forts signaux, forcément dans le grave/bas-médium, au point de faire ressortir les détails (le haut-médium) mais dans ce cas - pour moi - le compresseur n'est pas bien réglé...
Et si on gagne en détails grâce à un déséquilibre tonal, on n'a pour autant rien gagné en aération, et la présentation spatiale n'a pas été améliorée !

Ceci dit, il est des cas où la compression, en "retenant" certaines fréquences qui excitent des résonances (de caisse, de salle, de tubes) a pour résultat d'enlever un gros défaut (grave trainant) qui masquait plein de choses : la compression améliore la qualité d'ensemble !
On aurait un résultat encore plus propre en utilisant un égaliseur paramétrique bien réglé...
Et on peut même combiner les deux : le BSS366 par exemple, intègre des égalisations dynamiques, autrement dit la correction de l'égaliseur intervient plus ou moins en fonction du niveau !

Bilan : si la compression améliore, c'est qu'il y a un vrai problème...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4795
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Préamplificateur passif

Postby guytou » Sat Sep 22, 2018 9:17 am

bonjour Francis , je ne suis pas vraiment d'accord avec tes conclusions sur l'emploi d'un compresseur . Tu dis par exemple que le compresseur lève de l'aération .
De l'aération qu'il y avait dans le CD que tu viens de compresser ? Mais TOUS les CD sont compressés , et même souvent à plusieurs étapes ( mastering , glass-mastering ...) , et pourtant il y en a , de l'aération !


" Bilan : si la compression améliore, c'est qu'il y a un vrai problème... " Je serais tenté de reprendre cette phrase : Si un préampli améliore , c'est qu'il y a un vrai problème ailleurs dans la chaîne , qu'il faut trouver et traiter .
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Préamplificateur passif

Postby francis ibre » Sat Sep 22, 2018 4:21 pm

Bonsoir Guytou,

mais non, de l'aération il en manque des tonnes dans les enregistrements du commerce (disons pour 95% d'entre eux)...

Il suffit d'insérer dans la chaine un appareil comme par exemple le DBX-286S qui intègre un expanseur (enhancer) pour constater qu'en rajoutant de la dynamique, on peut récupérer un peu de relief et... d'aération !
Or un expanseur fait exactement le contraire d'un compresseur...


guytou wrote: Si un préampli améliore , c'est qu'il y a un vrai problème ailleurs dans la chaîne , qu'il faut trouver et traiter .


Oui, et ce problème est tout simplement la liaison entre appareils: la ligne constituée par les cordons audio n'est PAS un simple bout de fil qui transmet le signal sans altération.
Pour traiter ce problème, il suffit d'attaquer cette ligne sous très basse impédance, par un étage actif, mais sans laisser passer de courants entre masses, sans transmettre le mode commun BF, et sans créer de boucle de masse !
rien que ça...
Donc un préampli améliore. J'en suis maintenant certain, mais je n'y ai pas cru pendant 25 ans...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4795
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

PreviousNext

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests