Problème de gravure

Postby kromen » Sat Aug 03, 2013 12:00 am

Bonjour à tous,
Je viens requérir votre aide.
Apres avoir fabriquer une insoleuse "maison" j'ai essayer de fabriquer mes propres circuits électroniques.
J'utilise donc une solution à base de lessive de soude pour le révélation et du perclo pour la gravure.
La révélation n'est pas trop mal, une petite adaptation de temps et tout ira bien, seulement lors de la phase de gravure le vernis se barre et donc ma carte est complètement foutu.
Quelqu'un connais t'il le problème ?
kromen
 
Posts: 6
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:08 am

Postby pinou29 » Sat Aug 03, 2013 12:00 am

Bonjour.
Ce sont des plaques pré-sensibilisées ou c'est du vernis en bombe appliqué sur le cuivre ?
Si c'est du vernis en bombe, le cuivre est sale, voire gras.
Bernard.
pinou29
 
Posts: 398
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby kromen » Sun Aug 04, 2013 12:00 am

Ce sont des plaques pré-sensibilisé double face, mauvaise série peut être ?
kromen
 
Posts: 6
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:08 am

Postby ymasquel » Sun Aug 04, 2013 12:00 am

Bonjour Miguel,

Dans ce cas ce peut être un problème de produit de gravure beaucoup trop chaud. Un rinçage entre le développement et la gravure est aussi utile.

Une autre possibilité serait que le supposé liquide de gravure serait aussi du liquide de développement.

Amicalement, Yves.
Amicalement,
Yves.
ymasquel
Site Admin
 
Posts: 3362
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:44 am
Location: Oise (60)

Postby kromen » Sun Aug 04, 2013 12:00 am

YMasquelBonjour Miguel,

Dans ce cas ce peut être un problème de produit de gravure beaucoup trop chaud. Un rinçage entre le développement et la gravure est aussi utile.

Une autre possibilité serait que le supposé liquide de gravure serait aussi du liquide de développement.

Amicalement, Yves.


Bonjour Yves,

Etant donnée que j'effectue les opérations dans ma cave celui-ci est à température ambiante, j'ai également effectuer un rinçage entre les opérations.

Le liquide de gravure est du perchlorure de fer en granule acheté chez conrad, celui-ci est de couleur "rouille".

Je passe ma plaque à l'insoleuse pendant 3min30 mais la révélation n'est bonne qu'au bout de 20 min, ce que je trouve deja étrange.
J'aide à la révélation en frottant légèrement la plaque, serait il possible que j'ai "fragilisé" le vernis qui s’enlève durant l’étape de gravure ?
Je fait la gravure avec le produit à "froid" peut être que cette opération peut ramollir le vernis aussi.

J'ai déjà fabriquer plusieurs plaques mais en cours, le matériel était donc meilleur et le produits déjà préparées, j'avoue donc être perdu.
kromen
 
Posts: 6
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:08 am

Postby treels » Mon Aug 05, 2013 12:00 am

Température du révé : entre 30 et 35°.
(1 bouchon de Destop par litre d'eau)

Température du perchlo : entre 35 et 40° (et de bonnes bulles, hein !)

Durée d'expo (2 tubes, à 5 cm de la plaque, et avec typon en calque 90 gr) : 2'30.

On ne doit PAS avoir a frotter durant la révélation, juste agiter vigoureusement à l'horizontale.

Attention, aussi, au moment de l'enlevage de la protection, sur la plaque : pas trop de lumière (surtout pas de soleil ! -je sais, dans la cave, mais ... Un soupirail mal placé et ...).

Bonne continuation.
Qui ne supporte la critique ne progressera point.
User avatar
treels
 
Posts: 807
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby obdh » Mon Aug 05, 2013 12:00 am

Dans les temps lointains où je faisais de la gravure, je me souviens d'une révélation très rapide à la soude caustique (température ambiante), en quelques dizaines de secondes, sans frotter. La gravure au perchlorure chauffé dans une cuve verticale à bulles se faisait en quelques minutes (moins de 10). L'exposition était de l'ordre de 30 secondes avec une insoleuse maison avec 2 tubes.
J'ai encore tout le matériel, mais plus du tout l'envie de l'utiliser avec les contraintes actuelles (cms, pas très fin, vernis épargne, vias) et surtout les possibilités de fabrication en pool et les outils de conception qui permettent d'avoir un proto utilisable du premier coup la plupart du temps à un coût acceptable.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby kromen » Thu Aug 08, 2013 12:00 am

Tres bien, merci à tous, je vous tiendrai au courant après avoir fait des test à la bonne température.
kromen
 
Posts: 6
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:08 am

Postby georges974 » Mon Jan 13, 2014 12:00 am

Ceci remonte à loin....
Je me rappelle que le même prob m'arrivait.
Il faut bien regarder la DATE des plaques présensibilisées (pas trop vieilles!). Bien les stocker dans le noir.
Quand on expose les plaques trop longtemps sous les UV le révélateur transforme les pistes en couleur "violet" et souvent le vernis ne s'enlève pas. Donc pas de surexposition.
En plus, le temps d'expo n'est pas le même si bakélite ou époxy.
Bonne chance, car il en faut!
Cordialement
Georges
georges974
 
Posts: 131
Joined: Fri Jan 03, 2014 2:01 pm

Postby escartefigue33 » Mon Jan 13, 2014 12:00 am

Bonjour,

Pas besoin de chance, juste quelques règles a respecter.

La sécurité d'abord :
Le révélateur est extrêmement corrosif, se protéger les yeux avec des lunettes.
Le perchlorure de fer tache les vêtements et les mains, porter gants et tablier.
Il est corrosif sur la plupart des métaux (y compris l'inox), utiliser des instruments et récipients en plastique.

- Conserver les plaques présensibilisées au frais (frigo).
- Utiliser un typon bien contrasté, régler l'imprimante à sa densité la plus élevée, jet d'encre ou laser.
- Utiliser une insoleuse puissante, avec au moins 6 tubes peu espacés, plus l'insolation est rapide, meilleur est le contraste.
- Utiliser du révélateur en poudre (2 doses par litre pour du Kef)
- Révéler rapidement en cuvette en agitant, rincer immédiatement
- Graver avec une machine à bulles ou rotojet avec du perchlo à 35/40°C 3 minutes suffisent avec une bonne graveuse.
Pour une révélation sans machine, faire flotter la plaque à l'envers sur le perchlo (elle doit être sèche) on voit l'évolution de la gravure par transparence.
- Ne pas poser les doigts sur la couche sensible après révélation, travailler avec des gants.

- Si vous coupez les plaque avec une cisaille, orienter la couche présensibilisée dessous, pour limiter les écailles.

Eviter le perchlo suractivé avec certaines plaques du commerce.
Faire des essais préalables avec l'insoleuse en utilisant une bande de présensibilisé scotchée sur un typon bien dense.
Un cache opaque sera placé dessous contre la vitre et on le déplacera de 2 cm à chaque insolation de 5 fois 1mn.
On obtient ainsi 5 zones insolées respectivement 1,2,3,4,5mn.
Développer et choisir la zone la plus contrastée, le temps correspondant est le bon.
On peut utiliser du débouche lavabo comme révélateur, mais vu le prix du révélateur en sachet, c'est économies de bouts de chandelle...
Ne pas utiliser les transparents pour laser ou jet d'encre, c'est cher et la densité n'est pas suffisante.
Utiliser du calque de qualité ou faire un contre-tirage photo avec du Posireflex ou du Reprophane si le typon doit être utilisé souvent.
Conserver les typons dans une pochette.

Se rappeler que dans tous les cas, il faut maitriser tous les paramètres comme température temps et agitation pour obtenir des résultats constants.

Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Next

Return to Fabrication de circuits imprimés

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest