5U4G et 5Z3,5R4,5Y3,80, subjectivement ?

Les deux livres de Francis Ibre : <a href="http://www.elektor.fr/nos" target=_blank><U>Tubes audio anciens & récents</U> (2007)</a> et <a href="http://www.elektor.fr/audiotubes" target=_blank><U>Audio tubes </U> (2010)</a>

Postby niconaitrien » Sun May 17, 2009 12:00 am

Bonsoir Francis et à tous
Comment caractérsirer subjectivement les valves ?

5U4G et 5Z3
5R4
5Y3
80

et quel serait tes préférences ?

Merci
niconaitrien
 
Posts: 45
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Wed May 20, 2009 12:00 am

Bonjour Nico,

question difficile, parce qu'en pratique on ne peut pas comparer ces valves dans un seul et même circuit, pour plusieurs raisons :

- courants de chauffage différents
- condensateurs d'entrée de filtre de taille différente
- impédance de source (secondaire du transfo) devant être plus ou moins élevée

Donc si on relève une différence de sonorité, elle sera en grande partie liée au circuit d'utilisation et non à la valve elle-même...

Si on examine par exemple 5U4 et 5Z3, cette dernière est plus ancienne, avec brochage US 4 broches, elle forunit un courant efficace maxi plus élevé mais un courant de pointe de 650mA environ, contre plus de 1A pour la 5U4, qui peut donc charger un plus gros condo : 40µF contre 32 pour la 5Z3.

La R interne de la 5U4 est plus basse, le comportement de l'alim sera forcément différent.
On peut constater une meilleure tenue du grave, un bas-médiuml mieux articulé, avec la 5U4, MAIS dans certains circuits, ce n'est pas forcément un avantage, le résultat subjectif va dépendre de l'ensemble du circuit !

La 5R4 est assez différente des deux précédentes, avec une R interne franchement plus forte, des possibilités en courant plus faibles, condo maxi très petit... elle conviendra à un autre type d'ampli, genre monotriode réservé au médium-aigu.
Mise en remplacement d'une 5U4 elle sera à la peine, donnant un son retenu dans le grave, peu profond, manquant d'ampleur... mais ça peut très bien corriger un ampli trop emphatique !

La 80, proche de la 5Y3, mais plus ancienne, est moins costaud que 5U4 et 5Z3, on n'est plus dans la même catégorie.
Là aussi, impossible de les mettre dans des circuits identiques : 4µF pour la vieille 80, 20µF pour la 5Y3...

D'autre part il y des différences de construction pour une même référence : en 5U4 par exemple, une ancienne 5U4G bulbe ST années 40, comparée à une 5U4GB années 70, ça ne sonnera absolument pas pareil !
Une RCA ne sonnera pas comme une Néotron.

Bref : la bonne démarche est de choisir la valve en fonction des besoins de courant du circuit, puis de dimensionner l'alim en fonction de cette valve.
Le circuit d'alim obtenu ne conviendra pas parfaitement à une autre valve...
Ensuite, l'essi de différente marques de valve (sans changer de ref) et de différents types de condo, permettra de **corriger** le comportement de l'alim.

Sur un circuit existant, il est donc clair que le concepteur à établi le schéma pour UNE ref de valve.
Mettre une autre ref, c'est risqué :
- taille du condo adaptée ?
- tension de chauffage exacte ? note que si le circuit est prévu pour fournir 3A à une valve 5U4, et que tu mets une 5Y3 qui ne prend que 2A, la tension de chauffage ne sera plus de 5V mais de 5,5V et tu vas griller ta 5Y3 en pas longtemps...
- résistance des secondaires adaptée ?

Par contre, mettre une valve de même ref mais de construction différente (autre marque, autre époque) permettra de modifier la sonorité, en fonction des gouts et des besoins.

D'une manière générale, les tubes plus anciens ont des R internes plus élevées, des courants crêtes plus faibles, et donnent un son plus doux, plus ample, moins précis.

Ma préférence va à la valve 5U4-GB américaine, années 60-70, en RCA, Tung-Sol, Westinghouse (VU71), CBS, Sylvania, parce qu'elle est neutre et très versatile.
Elle permet d'obtenir ce qu'on veut selon le circuit d'alim, en jouant sur les filtres LC.
Les autres valves citées vont dans certains cas typer le son en imposant leur limite...

La 5Z3 est très très bien aussi, mais plus difficile à trouver, brochage ancien, support particulier, donc non interchangeable, ce qui diminue l'adaptabilité du circuit.

A bientôt
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4812
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby niconaitrien » Mon May 25, 2009 12:00 am

Merci Francis
Bonne soirée
niconaitrien
 
Posts: 45
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby jc30 » Wed May 27, 2009 12:00 am

Bonjour Nico

j'y vais de ma petite expérience, pour avoir testé plusieurs 5U4 (GB) 5R4 etc....

Mes préférences vont vers les 5U4 GB RCA tall bottle (année 60).
La version chinoise ST Shape 5U4 est très proche des RCA pour un prix ridicule.

La palme revient à la 5AS4 RADIOTRON fabriquée en Australie plaques noires (année 50/60). Il en reste encore quelques unes.
Supérieures à toutes les autres,dans mon système.

A ne pas négliger et a essayer en tout cas.
jc30
 
Posts: 132
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Wed May 27, 2009 12:00 am

Bonsoir à tous,

la 5AS4 est une valve très proche de la 5U4, capable de débiter 275mA, contre 225mA au mieux pour les 5U4.
En courant de pointe, elles sont identiques : capable de 1A répétitif, 4,6A en peak (800mA crête, 4A peak pour la 5U4G tout court)

Ces valves montrent une faible résistance interne, donc une chute de tension directe réduite.
Cela s'entend sur un ampli PP en classe AB.

Il y a encore plus méchant pour ceux que ça tente : la 5AU4 (325mA, 1,075A crête, 5,25A peak), ou la 5V3 (470mA, 1,4A crête, 6,6A peak).
la 5AU4 demande plus de courant chauffage, 3,75A alors que la 5V3 est directement compatible avec la 5U4.

En comparaison, les autres valves donnent des chutes de tension directes plus élevées, qui se traduisent par un son plus retenu, moins articulé, mais aussi avec plus de douceur, de moelleux, ce que certains préfèreront sur du classique ou des voix.

A part les RCA, on trouve aussi des CBS quasi-identiques, des Tung-Sol, Westinghouse, Raytheon et Sylvania, toutes à plaques noires faites sur le même gabarit, et donnant des résultats très proches.
Notez aussi que les RCA, très cotées aux USA, sont souvent plus chères sans raison !

Les russes ou chinoises, si elles donnent de bons résultats, ne vieillissent quand même pas si bien : durée de vie de 1 an ou 2 au mieux, alors que les modèles US durent plus de 5 ans... 10 si bien utilisés.

A bientôt
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4812
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby samy4 » Tue Aug 04, 2009 12:00 am

bonsoir a tous

juste 2 , 3 trucs a propos de la "83". je viens d'en tester une et j'aimerai bien avoir un avis sur son comportement :

1; a froid, aspect de l'enveloppe : mouchetées noire absense de flash getter.

2;en chauffe sur le lampemetre sans TH , juste le 5V : formation du flash getter sur le top +sorte de condensation blachâtre qui va en s'attenuant sur l'enveloppe ext.

3; test : le flash getter disparait et une belle couleur bleue a l'interieur de la plaque , valeur du test 92%.

je ne connais pas le comportement des lampe mercure et j'aimerai bien savoir si tout cela est normal .

par ailleurs j'ai vu des 'substitu' pour ce genre de lampe en solid-state , mais du fait de ne pas avoir de filaments , il faudrait recalibrer le tester , mais qu'en est-il du TRA qui fourni également le 5V a une5Y3 ? pourquoi n'on-il pas incorporé une R chutrice dans leurs solide state? et sont_ils aussi performant qu'une 83 ?

merci

j-jacques
samy4
 
Posts: 361
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Thu Aug 06, 2009 12:00 am

Bonjour Jean-Jacques,

as-tu remarqué que pratiquement aucun ampli audio n'utilise de valve à vapeur de mercure ?

C'est que ces valves ont une R interne très très basse, et prennent donc des courants de crête élevés : le courant redressé est très très pointu, et ça produit un bruit de fond audible.

Le comportement de ta valve 83 est parfaitement normal, mais ne l'utilises pas dans un ampli, conserve la pour réparer un lampemètre Hikock

Subsitut solid-state : oui, on fait même des amplis entièrement solid-state pour substituer aux amplis à lampes...

Soyons sérieux : si on choisit lampli à lampes, c'est pour de bonnes raisons, propres aux lampes !
Et d'ailleurs pourquoi opposer lampes et semi-conducteurs ?

La couche de revêtement de la cathode d'une lampe est formée d'oxydes de calcium, baryum et strontium, qui sont des corps isolants, mais du baryum métallique est libéré dans ce **compound** et le rend ... semi-conducteur !!! mais oui !

Sinon aucun courant ne pourrait traverser la cathode... La lampe EST un semi-conducteur thermo-ionique à vide. C'est bien mieux que le silicium, non ?

A bientôt
Francis'
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4812
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby samy4 » Thu Aug 06, 2009 12:00 am

bonjour francis

c'est pour mettre dans un TV-3C/U . mais je trouvais que le changement de son etat interne etait bizarre .
je me demandais également si je pouvais mettre un solid-state en remplacement sans que cela ne nuise au fonctionnement du lampemetre ?

merci

j-jacques
samy4
 
Posts: 361
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Thu Aug 06, 2009 12:00 am

Hello,

un Hikock, j'm'en doutais un peu...

Bon, ces lampemètres sont des **dynamic-mutual-conductance-tube-tester**, ce qui signifie, comme tu le sais, qu'ils indiquent le rapport entre une variation de tension de commande ΔVgk, et une variation du débit de courant ΔIa.

Pour cela, le circuit est spécial (breveté par Hikock, et repris par de nombreux fabricants) : on alimente plaque et grille en tension redressée (non filtrée) afin d'obtenir à la fois une composante continue (moyenne) pour la polarisation, et une composante alternative, qui produit donc la variation de tension de commande.

La source de ces tensions doit être à très basse impédance pour ne pas perturber la mesure, d'où l'usage de la valve à mercure 83, qu'on retrouve dans tous les Hickok.

Si on modifie le circuit d'alim, l'appareil devra être re-calibré, c'est à dire ré-étalonner en se servant d'un tube étalon, de transconductance connue.

A mon avis, vu le peu d'heure d'utilisation de ces engins, la durée de vie de la valve sera d'au moins une dizaine d'années, ce qui est plus que suffisant, non ?
Il suffit d'en garder une ou deux de rechange, elles ne coutent pas très cher.

A bientôt et bonnes manips !
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4812
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby samy4 » Thu Aug 06, 2009 12:00 am

le souci est que j'en trouve pas beaucoup des "83".

merci et a bientôt

j-jacques
samy4
 
Posts: 361
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Next

Return to Tubes audio

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests