Attention ! Fermeture imminente du forum d’Elektor (pour en savoir plus, cliquer ici). À partir du vendredi 15er mars il ne sera plus possible de s’identifier sur ce forum, mais son contenu restera disponible en lecture seule jusqu’à la fin du mois. Le 1er avril, il sera fermé définitivement.

Schéma de JC. Morisson

Les deux livres de Francis Ibre : <a href="http://www.elektor.fr/nos" target=_blank><U>Tubes audio anciens & récents</U> (2007)</a> et <a href="http://www.elektor.fr/audiotubes" target=_blank><U>Audio tubes </U> (2010)</a>

Schéma de JC. Morisson

Postby tboll » Sat Jan 05, 2019 9:33 pm

Bonsoir à tous,

Je vous propose de tenter une analyse d’un schéma de JC. Morisson. Pour situer le contexte, Morisson est l’auteur de 4 ou 5 articles dans l’ex-revue Sound Practices. Il travaille maintenant pour l’entreprise coréenne Silbatone.

Image

Si vous voulez voir du beau matériel, je vous suggère de visiter le site de Silbatone.

http://www.silbatoneacoustics.com/index.html

Vous pouvez aussi visiter le site de JC. Morisson. Le contenu n’est pas très classique mais il semble quand même intéressant.
http://www.labjc.com/

Enfin, vous pouvez lire le blog suivant où j’ai trouvé les premier éléments sur cet amplificateur « étrange » et incompréhensible pour moi.

http://ultra-fi.blogspot.com/2010/12/jcs-da100-amp.html

Je ne suis pas le seul à avoir des difficultés de compréhension avec ce schéma, Peter Sikking avoue avoir les mêmes difficultés avec ce schéma.

L’amplificateur en question est le RI25 DA 100 Amplifier.

Image

Voila maintenant les schémas dont je dispose :

Image

Image

Pour commencer, l'alimentation n'est pas des plus classiques. J'ai déjà vu dans le livre de Morgan Jones des associations pont de diodes et valves. En revanche, je n'ai jamais vu de self avant un pont de diodes. J'avoue ne pas comprendre l'intérêt.

Pour la partie amplificateur, trois tubes en liaison directe, c'est aussi la première fois que je vois ce type de schéma.
J'imagine que cet amplificateur doit fonctionner mais ce n'est pas la configuration la plus simple, ni la plus classique.

Je crois qu'il peut être intéressant d'analyser ce schéma qui sort des standards.

Thierry
VOT-HP 416-8B GPA Altec Lansing Alnico - Pavillon Iwata-compression ALTEC 909-8A - Tweeter Fostex T925 - CD Marantz 6002 - préamplificateur 76/6SN7 (Sound Practices)-2 blocs 300B- schéma-Audiophile -
SE 845 en projet
User avatar
tboll
 
Posts: 1913
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:55 am
Location: Chartreuse

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby ecossais » Sat Jan 05, 2019 9:53 pm

Bonsoir Thierry,

Effectivement, un ampli exceptionnel, les 3 tubes utilisés étant parmis les plus rares et les plus réputés pour leurs qualités subjectives parmis toutes les triodes jamais fabriquées.

Les schémas de JC Morrison m'ont toujours fait rêver par leur originalité et leur complexe simplicité: peu de composants mais schémas tellement originaux qu'ils sont difficiles à comprendre et avec des astuces partout. Je me souviens de son ampli Dinausorus avec le tube 50 décrit dans Sound Practices qui m'avait beaucoup intéressé.

Pour l'analyse du schema, je "passe", et je laisse la parole aux plus calés que moi.

Jean-Noel
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
La Platine (Verdier), pré phono Pacific, amplis monotriodes PX25 et 2A3 RCA monoplaque, Petite Onken
User avatar
ecossais
 
Posts: 1195
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:58 am
Location: Bonnie Scotland

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby francis ibre » Sun Jan 06, 2019 11:08 am

Bonjour à tous,

meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Le vieil adage bien connu est de sortie : "chassez le diable par la porte, il revient par la fenêtre !"

Explication : ici JCM préfère que le courant modulé traverse 4 condos chimiques de 1000 µF en série plutôt qu'un condo de liaison polypro de 0,22 µF...
Ces liaisons directes sont une véritable ineptie, et leur justification argumentée sous prétexte "d'éliminer un condo" n'a aucun sens : les condos d'alim et de cathode sont toujours là, eux, et ils sont très largement moins musicaux que le condo de liaison éliminé !!!!
On passe donc à côté du vrai problème...

Si on me donnait cet ampli, je me dépêcherais de changer ces chimiques par des MKP6 DC-Link ! ;)

... En fait je crois que je conserverais le châssis (très beau) ainsi que la DA100 et son transfo de sortie, et que je referais tout le reste... :D

Francis
(très critique cette année)
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4983
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby ecossais » Sun Jan 06, 2019 1:42 pm

francis ibre wrote:
... En fait je crois que je conserverais le châssis (très beau) ainsi que la DA100 et son transfo de sortie, et que je referais tout le reste... :D

Francis
(très critique cette année)

Bonjour Francis et meilleurs vœux,
Et moi j'attendrais patiemment devant tes poubelles pour récupérer les Ed et les WE437 :D :D

Il me semble cependant que l'étage d'entrée (entre autre) est assez original et il serait intéressant d'en comprendre le fonctionnement.

Jean-Noel
Last edited by ecossais on Sun Jan 06, 2019 1:49 pm, edited 1 time in total.
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
La Platine (Verdier), pré phono Pacific, amplis monotriodes PX25 et 2A3 RCA monoplaque, Petite Onken
User avatar
ecossais
 
Posts: 1195
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:58 am
Location: Bonnie Scotland

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby tboll » Sun Jan 06, 2019 1:44 pm

Bonjour Francis, bonjour à tous,

Meilleurs vœux à toi aussi pour cette nouvelle années.

Tant mieux si tu es critique, c'est toujours intéressant de discuter d'un schéma.

Je suis d'accord avec toi sur ce choix des 4 condensateurs chimiques en série. Effectivement un "simple" condensateur MKP6 DC-Link serait sans doute plus économique et aussi moins sujet à des dérives (équilibrage avec des résistances) et aussi plus fiable à moyen ou long terme.

Je reviens quand même sur le rôle des selfs avant le pont de diodes que j'ai du mal à comprendre. Mon analyse est sans doute fausse mais mises sur le secondaire du transformateur d'alimentation, elles doivent lisser le courant. Dans ce cas, elles lissent le courant qui va être "re-pulsé" par le pont de diodes. Je ne vois donc pas a priori l'avantage.
Sinon, ces selfs, joueraient-elles le même rôle que les condensateurs que tu préconises de mettre sur le secondaire ???

Ensuite, Morisson met une self de 10 H sur le rail négatif (normal pour supporter la HT) mais il en met une autre de 10 H sur le rail positif. La HT pour une DA 1000 approche les 1 000 V, est-ce que ça ne pose pas des problèmes d'isolation ?

Est-ce que l'on peut considérer que les effets de ces selfs s'additionnent pour réduire l'onde résiduelle ?


Thierry
VOT-HP 416-8B GPA Altec Lansing Alnico - Pavillon Iwata-compression ALTEC 909-8A - Tweeter Fostex T925 - CD Marantz 6002 - préamplificateur 76/6SN7 (Sound Practices)-2 blocs 300B- schéma-Audiophile -
SE 845 en projet
User avatar
tboll
 
Posts: 1913
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:55 am
Location: Chartreuse

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby guy2 » Sun Jan 06, 2019 2:24 pm

francis ibre wrote:JCM préfère que le courant modulé traverse 4 condos chimiques de 1000 µF en série plutôt qu'un condo de liaison polypro de 0,22 µF...

Bonjour Francis, et bonne année.

Je ne comprends pas ton argumentation.
Certes on connaît ton aversion pour les liaisons directes (qui ont certes leurs inconvénients mais aussi quelques avantages), mais quel est le rapport avec les capas d’alim ?
Même avec des liaisons capacitives il faudrait quand même des capas d’alim, non… ?

C’est vrai que le choix d’en mettre 4 en série n’est pas optimal, et les remplacer par un MKP6 DC-link serait beaucoup plus judicieux, mais il me semble que c’est sans rapport avec le choix des liaisons, qu’elles soient directes ou capacitives.

Guy (en mode critique ;) )
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby francis ibre » Sun Jan 06, 2019 4:09 pm

Bonjour Guy,

bien sûr qu'il faudrait quand même des capas d'alims...

Mais puisqu'il s'agit d'éliminer un condo, parait-il mauvais en audio, alors éliminons le PLUS MAUVAIS !!!
Le signal audio "subit" les effets de trois condos :
- couplage (liaison)
- alimentation (referme le courant modulé de sortie)
- cathode (idem)

Celui de liaison est en général excellent... tissime...
Celui de cathode est souvent un chimique basse tension de piètre qualité...
Ceux d'alimentation en plus d'être mauvais sont mis en série, et ils sont bien loin de l'étage concerné...

Donc j'affirme qu'il ne sert à rien de vouloir éliminer un condo excellent alors qu'on laisse des chimiques partout ailleurs !
Surtout que ce faisant :
- on n'élimine pas le problème de "sonorité" des condos
- on ajoute des problèmes de dispersion/position des points de fonctionnement des étages successifs
- on supprime des coupures basses très très basses, alors que la coupure principale - celle du transfo - est toujours là, ainsi que celle de l'alim... et celle de la charge par self de l'étage driver...

Bilan : qu'à-t-on amélioré avec ces liaisons directes ?
RIEN
Et on est bien emmerdé pour caler comme on veut un point de fonctionnement optimal.


Etage d'entrée : je ne vois qu'une cathode suiveuse... dont le courant de repos est fixé par un Mosfet monté en source de courant.
Et alimentée entre 0 et -HT, ce qui revient exactement au même que de l'alimenter entre +HT et 0, sauf que ça rend possible la liaison directe avec l'étage suivant, moyennant une résistance dans le "chemin" de cathode pour décaler les tensions...

Cet étage anode commune ne peut par principe pas donner de gain.
Il n'inverse pas la phase, et sort sous très basse impédance, ce qui n'est d'aucune utilité pour attaquer la grille du driver : on peut attaquer la grille de ce driver directement à partir du secondaire du transfo, et polariser cette grille en négatif grâce à l'alim B- donc pour moi la WE437A ne sert à rien dans ce schéma !!!!

Autre point dont il ne dit pas un mot : le chauffage de la DA100 ?
Le résultat en dépend énormément...
De même pour le transfo de sortie, au moins aussi difficile à maitriser que celui d'une 845.

Bref, un schéma "tordu" qui masque les vraies questions !

Francis
(de plus en plus critique)
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4983
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby guy2 » Sun Jan 06, 2019 5:57 pm

Merci Francis,
L’argumentation est beaucoup plus claire comme ça.

Pour répondre à Thierry, quelle serait ton analyse "critique" de l’alim, assez particulière également ?

Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby guytou » Sun Jan 06, 2019 7:09 pm

Bonsoir à tous , et bonne chandeleur ,

Eh ben ça commence à bouger ....

" - on ajoute des problèmes de dispersion/position des points de fonctionnement des étages successifs "

Désolé Francis , mais tu sembles oublier la présence d'une résistance de cathode sur la DA100 , qui va assurer une forte contre-réaction locale en continu , et stabiliser grandement le point de fonctionnement de ce tube . Donc pas de problèmes en polarisation automatique (on pourrait l'appeler semi-automatique , vu qu'on ne présente pas 0V à la grille ) . Sur le shéma Morisson que j'utilise au quotidien , je contrôle souvent mes débits d'anode ,et absolument rien ne bouge , c'est trés sécuritaire . Et je préfère nettement ça à mettre en liaison un espèce de machin à l'huile de phoque bio , qui fuit comme c'est pas permis , et qui va me cramer tubes et transfos de sortie ...En polarisation fixe et liaison directe , c'est un peu plus acrobatique , j'en fais l'expérience en ce moment même . Bien sûr dans ce shéma on n'a ni les valeurs de composants ni les tensions relevées . Quand à moi , je serai plus direct que Guy2 : comment ça se fait , Francis , que tu haisses autant la liaison directe ( sur les montages à tubes ) ?

" Etage d'entrée : je ne vois qu'une cathode suiveuse... dont le courant de repos est fixé par un Mosfet monté en source de courant. "

Oui , quoique je me méfie depuis le shéma 845 de Yves07 , où il utilise d'ailleurs des alimentations empilées .
Last edited by guytou on Sun Jan 06, 2019 11:39 pm, edited 4 times in total.
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1270
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Schéma de JC. Morisson

Postby guy2 » Sun Jan 06, 2019 7:44 pm

guytou wrote:Bonsoir à tous , et bonne chandeleur ,


Salut Guytou, et bonne année.

Encore un peu tôt pour la chandeleur, on n'en est qu'à l'épiphanie ... :lol:

Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Next

Return to Tubes audio

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests