Un ampli 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe

Les deux livres de Francis Ibre : <a href="http://www.elektor.fr/nos" target=_blank><U>Tubes audio anciens & récents</U> (2007)</a> et <a href="http://www.elektor.fr/audiotubes" target=_blank><U>Audio tubes </U> (2010)</a>

Un ampli 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe

Postby guytou » Thu Jun 14, 2018 9:40 pm

Bonjour à tous , il s'agit d'un projet avec deux grands partis pris : faire un ampli à deux étages seulement ,ce qui amène des contraintes sur la chaîne de gain , et supprimer le condensateur de liaison , pour essayer d'évaluer ce qu'on peut en attendre . J'ai fait quelques recherches à droite à gauche , et il semble que peu de gens prennent ou aient pris cette direction . J'ai donc pensé que cela pouvait avoir un intérêt de vous faire partager mes expériences .

Dans ce cas précis je modifie l'ampli 300 B Music Angel d'un ami , sur lequel j'avais déja fait un certain nombre de modifications ( suppression du tube d'entrée , cablage de la temporisation ...) . Cet ampli sert de " mulet " pour tester pas mal de choses , selon les résultats obtenus il pourra prendre une configuratiobn définitive .
Il y a quelque temps j'ai réalisé une paire de blocs mono à 6B4G à partir du shéma Morrison avec des James 6123 , et j'ai été assez époustouflé par le résultat . Le shéma Morrison étant avec une 6SL7 les deux triodes en parallèle , j'étais curieux de voir ce que ça pouvait donner en liaison directe derrière le SRPP lui aussi à 6SL7 du MA . Pour ce faire j'ai dû reprendre les points de fonctionnement des deux étages :

- pour le SRPP d'entrée du MA , je suis passé d'une HT de 400 V à une HT de 214 V , Vak de 107 V , -Vg 1 V , Rk 1K6 , Ia 0,6 mA , tout ceci à l'aide d'une alimentation extérieure dédiée . ça me permet de présenter à la grille de la 300 B une tension pas trop élevée , c'est avantageux parce que , en polarisation automatique , pour faire une liaison directe je dois augmenter la tension cathode de la 300 B de la tension d'anode de l'étage précédent .

- pour la 300 B , je suis passé à une HT de 480 V , avec Rk 3K3 , Vk 166 V , Vak 314 V , Ia 50 mA , avec aussi une alim extérieure , mais double mono que j'avais réalisé pour un autre projet . Cette tension de 480 V est un point limitant , c'est elle qui m'oblige à descendre la HT du premier étage . Sur l'ampli d'origine , la HT 300 B était autour de 400 V . Je serais beaucoup moins limité avec une HT 300 B de , mettons 550 V . Dans ce cas , et en tenant compte des TA dispos facilement , diodes silicum ( rapides ;) ) requises , sinon avec la chute de tension d'une biplaque à vide , on retombe dans les 400 V .

La contrainte importante dans cette configuration , c'est de devoir augmenter la HT du tube de puissance , pour rattraper la chute de tension dans la Rk , correspondant à la tension d'anode de l'étage précédent , si on veut garder le même tube et le même point de fonctionnement . Pas facile à faire si on veut modifier un ampli existant , sauf à rajouter une alim dédiée , comme je l'ai fait . Par contre ça devrait passer bien avec l'alim d'origine si on décide de remplacer la 300 B par des 45 , ou des 2A3 , à vérifier , qui tournent à 250 V . Mais dans ce cas l'ampli ne fera plus du tout 10 W ... Si certains étaient tentés de modifier un ampli de cette façon , je pense que la présence d'une tempo HT est indispensable , étant donné que le tube d'entrée doit débiter , à filament chaud , pour présenter la bonne tension à la grille du tube de sortie . Dans mon cas , avec trois inters secteur ( chauffage , HT entrée , HT puissance ) , je me fais ma séquence d'allumage à la main , sans soucis : allumage chauffage ,aprés 1 mn HT entrée , après 15 s HT puissance , et en sens inverse pour l'extinction , toujours allumer la HT puissance en dernier , et toujours l'éteindre en premier .


Je viens de le mettre en route , et c'est bien sympa , et puis on économise 200 euros de condensateurs de liaison de l'espace , 200 euros qu'on peut mettre dans une alimentation aux petits oignons pour l'étage d'entrée , ou de puissance , ou un bon restau avec Madame ... . Et surtout , ça ne marche pas moins bien que le même en liaison RC normale . Si ça marche mieux ? à vous d'essayer , et dites ce que vous en pensez . Mon idée de départ c'est : le meilleur condensateur , c'est pas de condensateur .

J'ai utilisé au maximum l'espace disponible dessus chassis : j'ai réalisé quatre perçages , deux pour les Wima de 195 µF pour le découplage local de chaque 300 B , et deux pour des chimiques de 470 µF , pour le découplage local du SRPP .

L'alim qu'on voit à droite de l'ampli est celle dédiée aux 300 B : transfo , pont de diodes rapides , polypro de démarrage , self , et 470 µF/500 V CO 39 .

- On ne voit pas l'alim du SRPP d'entrée : un transfo de 150 VA , pont standard , 2200µF/315 V CO 38 . J'ai récupéré les selfs générales de filtrage dans le chassis ampli pour faire un LC avec les 470 µ locaux , juste pour le SRPP .

- Le boitier ressemble à celui de mon 845 : nouvelles joues en bois plus hautes , nouvelle façade en plexi , les 150 mm de haut me permettent de caser deux énormes Mundorf Mcap de 100 µF pour le découplage cathode des 300 B , Silmic II pour le découplage cathode SRPP .

à l'arrière plan on voit mon 845 MA modifié , et à droite un des blocs mono 6B4 G Morrison . En attendant je continue à baver devant le shéma de Yves , le 845 à liaison directe avec une 6C45 ... je remets le shéma pour le fun , le fil est là :

viewtopic.php?f=156004&t=2716071&start=40

au passage , ça fait quatre ans que Yves a publié son shéma , et avec les pointures qu'on a sur le forum , personne a essayé de voir ce que ça donnait ??
Attachments
triode liaison directe Yves.png
triode liaison directe Yves.png (5.47 KiB) Viewed 717 times
L1020623.JPG
Last edited by guytou on Wed Aug 15, 2018 6:06 pm, edited 41 times in total.
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Un 300 B SE deux étages à liaison directe .

Postby guytou » Thu Jun 14, 2018 9:44 pm

... Le shéma Morrison que j'ai utilisé pour mes blocs à 6B4G , j'aime sa simplicité :
Attachments
2a3 Morrison.jpg
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Un 300 B SE deux étages à liaison directe .

Postby bengug » Thu Jun 14, 2018 9:53 pm

Bonsoir,

Merci pour ces infos ! Pensez vous qu'il soit adaptable pour des 45 ?
Faut vraiment que je me remette à l'assemblage et, surtout, que je commande ces alim.

Bonne soirée :)
bengug
 
Posts: 841
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Re: Un 300 B SE deux étages à liaison directe .

Postby guytou » Thu Jun 14, 2018 10:22 pm

Salut Benoit , je ne l'ai pas fait mais il n'y a aucune raison pour que ça ne marche pas avec des 45 , juste adapter la valeur de deux résistances aux points de fonctionnement choisis , et aux courants de repos que ça implique . Attention d'ailleurs aux valeurs de résistance de charge et de cathode données sur le shéma Morrison , j'ai été obligé de les reprendre pour un fonctionnement correct . Le minimum à la première mise en route c'est voltmètre sur la résistance de cathode 2A3 , à l'allumage on surveille la montée du courant de repos , on doit trouver la valeur requise , si ça monte trop on coupe de suite , et dans ce cas il faut augmenter la Rk . Sur mes blocs Morrisson , j'ai dû passer la Rk des 6B4G de 2k5 à 3k3 , et augmenter la résistance chutrice de 47k a 66k , pour avoir un fonctionnement correct .

t'es fâché , qu'on se tutoie plus ???
Last edited by guytou on Fri Jun 15, 2018 11:54 am, edited 3 times in total.
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Un 300 B SE deux étages à liaison directe .

Postby bengug » Fri Jun 15, 2018 12:29 am

Merci Guy !

Point du tout ! En fait, mon cerveau n'a pas vu que c'était toi .... oui c'est bizard :lol:
Je m’éparpille quelque peu en ce moment :mrgreen: J'apprends énormément sur l'audio ... c'est complexe.
Bon faut que je me motive :) Merci pour l'info.

A+
bengug
 
Posts: 841
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Re: Un 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe .

Postby ecossais » Fri Jun 15, 2018 8:57 pm

Bonsoir Guy, bonsoir Benoît, bonsoir à tous,

Moi aussi j'ai expérimenté avec le schema Morrison Micro, attiré par sa simplicité.
Par contre le résultat ne m'a pas enthousiasmé. L'ampli était agréable, chantant, doux (trop), mais beaucoup moins bon que mes autres amplis de l'époque surtout sur les critères de dynamique et de définition et donnait un son un peu trop chaud.

Assez déçu, j'ai fais de nombreuses modifications et l'ampli a fini par donner de bons resultats après avoir rajouté un condensateur de liaison, remplacé les tubes de sortie par des VT25A et changé le driver par un SRPP de 6SL7, puis de ECC32.
Après quelques années avec cette configuration, j'ai encore modifié l'ampli cette fois avec des tubes de sortie 50,

et là....le coup de foudre :D :D :D ....

J'en avais déjà parlé sur le forum il y a quelques années, ici (en bas de page):
http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=223119&t=1994909&start=750

Jean-Noel
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
La Platine (Verdier), pré phono Pacific, amplis monotriodes PX25 et 2A3 RCA monoplaque, Petite Onken
User avatar
ecossais
 
Posts: 1120
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:58 am
Location: Bonnie Scotland

Re: Un 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe .

Postby guytou » Sat Jun 16, 2018 12:47 am

Bonsoir Jean noel , c'est intéressant ce que tu dis , parce que moi je n'ai absolument pas les mêmes impressions d'écoute avec mon Morrison : beaucoup de définition et de dynamique , de trés beaux timbres , et surtout une assise , une autorité ... granitiques sur tout le spectre . Impressionnant . Il faut dire que j'ai encore pas fait dans la dentelle question alim , transfo d'alim surdimensionné ( prévu pour un PP stéréo de KT 88 , un par bloc mono ) , suivi d'un CO 39 de 3300 µF/500 V , plus un gros MKP5 de 195 µF pour l'étage d'entrée . . Peut-être que ça joue ...

Et toi , tu avais mis quoi comme alim sur cet ampli ?
Last edited by guytou on Wed Aug 08, 2018 8:38 pm, edited 2 times in total.
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Un 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe .

Postby guytou » Sat Jun 16, 2018 2:06 am

Re Jean Noel , je suis allé voir le lien que tu as mis , mais il y a quelque chose que je ne comprends pas : tu dis que , comme ton Morrisson sonnait mal , ça t'a amené à remettre en cause le shéma Loftin-White ... Mais le Morrison n'est pas un Loftin-White , c'est juste une bête liaison directe , regardes simplement le Loftin de la revue l'Audiophile par exemple , tu t'apercevras vite des différences . Je sais que beaucoup disent Loftin dés qu'ils voient une liaison directe , mais .......
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Un 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe .

Postby ecossais » Sat Jun 16, 2018 8:49 am

Bonjour Guy,
Je n'ai pas dis qu'il sonnait mal, :!:
Mais qu'il m'avait déçu par rapport aux autres amplis que j'avais.
Nos expériences différentes montrent simplement qu'il n'existe pas d'ampli universel.
Excuses moi pour l'emploi du terme Loftin White inapproprié.
Jean-Noel
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
La Platine (Verdier), pré phono Pacific, amplis monotriodes PX25 et 2A3 RCA monoplaque, Petite Onken
User avatar
ecossais
 
Posts: 1120
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:58 am
Location: Bonnie Scotland

Re: Un 300 B SE SRPP deux étages à liaison directe .

Postby guytou » Sat Jun 16, 2018 10:52 am

... Je te disais ça juste pour bien préciser le point de départ de l'échange ... ;) . Tu dis aussi que beaucoup de gens remettent en cause le shéma Loftin . Le Loftin ou la liaison directe simple ? Le Loftin c'est sûrement une autre histoire vu ses spécificités , mais pour la liaison directe simple telle qu'utilisée ici , je me demande ce qui peut pousser à une telle remise en cause : quand on compare les deux shémas ( liaison directe simple / liaison RC ) , la seule différence est la valeur beaucoup élevée de la Rk . Est- ce que c'est ça qui fait la différence de qualité sonore supposée ? à mon avis j'en doute , mais on peut creuser la question en faisant une liaison directe avec zéro résistance de cathode .
Last edited by guytou on Fri Jul 06, 2018 7:45 am, edited 1 time in total.
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Next

Return to Tubes audio

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 4 guests