Evolution de ma voie basse

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Evolution de ma voie basse

Postby bengug » Fri Nov 09, 2018 10:46 am

Bonjour à tous,

J'ouvre ce sujet afin d'y voir plus clair sur l'évolution de ma voie basse, enfin le choix d'un 38cm :mrgreen:
Un gentleman m'a prêté son exemplaire de "Bien Entendue". J'apprécie grandement : nombre de sujets sont présentés, en présentant le sujet avant les équations :)

Actuellement j'utilise sur ma voie basse un 30cm Visaton WS33NG chargé un BR dans 135L accordé par défaut à 35Hz.
Les paramètres du HP en question : http://petoindominique.fr/php/mysql_thi ... hp?hp=3674
Visaton-ws33ng-Data.jpg


Déjà le volume de charge est un poil trop grand, et l'accord par défaut un poil trop....
Les évents, tubulaire, sont réglables en longueur et j'ai un peu "joué" avec la longueur et également boucher les évents avec beaucoup de tissu. J'ai un petit mode de pièce, mais pas très méchant.

La voie medium est confiée soit un audax PR170Z0 soit à un PHL1140. J'ai un peu de mal à maîtriser le côté un poil montant du PR170Z0.

Vis à vis de l'état actuel, je ressens :
- un soucis entre la voie basse et le medium, les différences d'écart de niveau semblent ne pas être les même, bien que le niveau moyen soit identique.
- Une cassure dans les détails entre la voie basse et les medium. Je ne sais pas trop l'exprimer ...
- soit je descends dans le bas du spectre, mais avec un effet un peu "voum voum", c'est lourd, mais sans impact. Soit je n'ai pas d’assise dans le bas et je trouve éthéré.

J'envisage un 38cm, dans un volume adapté, avec un accord BR bien réglé. Des compromis et des choix encore :)
- Plage de fréquence visée : 40 - 400 Hz
- Volume ~ 130 Litres. Je suis limité en volume par les dimensions du caisson, en largeur et profondeur, et en hauteur par le placement de la voie medium/Aigue.

Oui j'avoue avoir envie de me faire plaisir sur un 38cm, une petite folie personnel ... :!:
Vous pourriez me dire, oui la pièce n'est pas adaptée ... hérésie tout çà ...

Je suis en filtrage actif numérique IIR, avec possibilité de mettre en œuvre une transformée de linkwitz via un minidsp nanoavr HDA.

J'en viens aux critères de choix d'un 38cm. Je vais paraphraser et/ou reformuler les propos, de mémoire, de "Bien Entendu : itinéraire d'un audiophile" de Francis.
- MMs légère : reproduction des micro-détails
- Facteur d'amortissement Qts lié en priorité à l'amortissement électrique Qes et non mécanique Qms. La suspension étant "juste" là pour centrer le hp et lui permettre de se déplacer.
- Suspension petit-plis, pour permettre un centrage précis lors de toutes les positions de la membrane. Une suspension composée de plusieurs petits rouleaux est elle devenue acceptable ?
- La suspension permet uniquement de tenir et centrer la membrane, elle doit laisser libre court à ses déplacements (amortis par la partie électrique Qes). Donc Qms "faible".
- Diamètre de la bobine entre 70 et 100 mm (pas sur du max) pour permettre un flux magnétiques concentrés
- Plaque de champs travaillées
- Flux magnétiques >1,2 T
- Xmax
- Fs pas trop haute
- Sensibilité > 95 dB / W / m (un chapitre entier est dédié à ce sujet ....)
- Le ratio rigidité/masse de la membrane est important, voir plus que MMs seul. Membrane trop légère, contrôle moyen du fractionnement.
- Contrôle du fractionnement de la membrane : absence de fractionnement marqué au dessus de 1kHz.
- Accidents d'impédance : une courbe d'impédance en fonction de la fréquence propre, sans accident

La tenue en puissance des HPs se fait aux détriments :
- diamètre de la bobine plus important afin de permettre d'encaisser la puissance électrique en ayant entre autre une surface de dissipation thermique plus importante
- membrane plus lourde pour encaisser la puissance mécanique
- suspension plus raide, donc amortissement mécanique Qms plus élevée, pour tenir la membrane aux fortes puissances.
- La sensibilité est d'autant plus élevée que la plage de fréquence est restreinte, et donc un FS élevée.

Cependant, j'ai déjà du mal à associer des valeurs et des seuils à ces critères ...
- MMs : Inférieur à 120g ?
- Concernant l'amortissement, plus le Qts est proche du Qes (amortissement électrique), mieux ce serait, quelque soit la valeur du Qts tant quelle est inférieure à 0,5
- Ratio rigidité/masse, alors là .... Quels paramètres sont concernés ? Raideur de la suspension K sur masse Mobile Mms ? Raideur de la suspension K sur Masse de la membrane Mmd ? La résistance mécanique Rms ( Mms / Qms en fonction de la fréquence) ?
- Xmax, un minimum de 8mm totale semble nécessaire (Xmaxpp)
- Fs : entre 20 et 35 Hz ?

J'ai commencé quelques recherches préliminaires, très peu de références actuellement en production.


Francis, avec le recul et potentiellement d'autres écoutes entre temps, le David 40RCA15 te parait-il toujours aussi pertinent ? D'autres HPs ont ils attirés ton attention ?
Bien sur, c'est un sujet complexe, le rendu du HP dépendant de la pièce, sa mise en boite, son filtrage, la voie medium/aigue etc...

J'hésitais à citer les quelques références repérées chez des constructeurs car je ne suis pas certain de ma compréhension des critères de sélection ... Et en plus j'ai prévu de me faire un petit tableau comparatif incluant l'ensemble des sujets sus-mentionnés... Mais bon quelques illustrations peuvent toujours aider, surtout dans le but de potentiellement invalider mes critères :
- Davis 40RCA15 (budget max)
- Audax PR380M0 : suspensions gros rouleau, xmax limité, réponse en fréquence un peu chahutée
- MONACOR SP-15A/402PA et MONACOR SP-38A/500BS : réponse en fréquence un peu chahutée
- Fane 15-600 (LF ou pas, PRO ou pas)
- Beyma LW30 et Beyma WR400

Et en occasion :
- TAD TL1601a, TL1603
- JBL 2205A

Mon message est déjà long et dense, couvrant plusieurs sujets ... complexes ... Merci d'avance !

Benoit.

ps : La pièce ne permet pas la mise en oeuvre d'un 38cm de manière optimale, oui effectivement. Cependant j'ai déjà grandement progressé en plaisir d'écoute en remplaçant des bibliothèques par une 3 voies 31/17/tweeter ... Passer à un 38cm serait mon petit plaisir, petite folie ... Les prochaines évolutions seront le changement de pièce, l'acquisition d'un AMT, monter en gamme des amplis. Puis l'ajout de caissons pour couvrir 25-65 Hz.
Last edited by bengug on Thu Nov 15, 2018 8:26 pm, edited 3 times in total.
bengug
 
Posts: 845
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby francis ibre » Fri Nov 09, 2018 11:43 am

Bonjour Benoit,

j'ai envie de commencer par la fin !

bengug wrote: ...le David 40RCA15 te parait-il toujours aussi pertinent ?


Oui et non...
Oui parce qu'il présente une coupure haute très propre, sans pointe ni creux marqué : sans filtrage il fait déjà de la musique et propose une sonorité équilibrée et cohérente, c'est très rare avec un 38 cm !

Non parce qu'il présente aussi des défauts audibles, liés entre autre au spider non décompressé, au cache -noyau, à la suspension, et peut-être même au matériau de la membrane qui mériterait sans doute une enduction par un vernis différent, mais je peux me tromper...

Il a donc de petits défauts, mais reste un excellent modèle sachant que les autres 38 ont, eux, au moins un gros défaut ;)


Parlons maintenant de ton cas :

- tes médiums à très haut rendement apportent une dynamique, une vivacité de réponse, dont ton grave Visaton est totalement incapable...
- sa suspension mousse très souple (30 Hz) et très amortie (Qm = 1...) est un étouffoir
- ce grave ne peut donner de bons résultats que dans la bande 30-250 Hz à mon sens
- dans le bas-médium entre 200 et 600 Hz il donne un son fermé, retenu... étouffé

C'est ce qui explique tes impressions de "niveaux subjectifs" différents !


Concernant les paramètres de choix d'un HP de 38 cm "audiophile" je mettrais en tout premier le comportement de la membrane, qui ressort nettement dans la bande 800 Hz / 3 kHz, avec ou non des irrégularités : une réponse propre, régulière, avec coupure progressive et douce, est primordiale !
Sans cela, et même après filtrage, des sonorités de canard, des nasillements, des mirlitons parasites, émergeront quand même et viendront polluer le médium.

Un premier tri sur ce critère te montrera déjà que très très peu de 38 cm satisfont ce critère !

Second critère : l'amortissement mécanique (sans h).
Qm doit être le plus élevé possible, je reste convaincu de ce point.
Qm est le coefficient de surtension mécanique, il est "l'inverse" de l'amortissement mécanique : faible amortissement = surtension élevée.

Un Qm faible (fort amortissement) c'est une suspension extérieure qui étouffe les vibrations de la membrane a sa périphérie. !
Un Qm élevé, c'est une suspension avec très peu de pertes internes (frottements visqueux) et dans ce cas la "tenue" de la membrane sera faite uniquement par sa liaison avec la bobine, donc amortissement électrique.

Mais si on veut que la membrane soit "tenue" sur toute sa surface, alors que la bobine ne la "tient" que par son centre, alors il faut une membrane ultra-rigide !
Et là c'est bien le rapport rigidité/masse qui importe.
Tu te trompes complètement sur cette notion de rigidité : il ne s'agit absolument pas de la rigidité de la suspension (qui conditionne Fs) mais de la rigidité de la membrane elle-même, qualifiée par le module de Young E du matériau.
On devrait donc privilégier les matériaux dont le rapport rigidité/masse volumique est le plus favorable : un coup d’œil aux caractéristiques nous apprend que le plus performant sur ce double critère est le diamant... :D
Le bore, le carbure de tungstène, la fibre de carbone, sont les candidats suivants.

Ensuite l'amortissement interne de ce matériau ne doit pas être trop faible, faute de quoi des modes parasites (fractionnements) ne seront pas "tenus" en haut de la bande : la fibre de carbone est quasi nulle sur ce critère, mais après enduction d'une résine on arrive à un résultat très intéressant.
La fibre de cellulose, qui n'est pas très rigide mais très légère et bien amortie, constitue aussi un excellent candidat...


Autres critères :
- décompression du spider : le spider EST la deuxième membrane, et si le volume d'air situé en dessous est enfermé, il empêche la liberté de déplacement du spider, dont la raideur se voit artificiellement augmentée. On récupère en plus des résonances située en haut de la bande.
- même problème avec le cache-noyau...

- linéarité du BL : le facteur de force BL diminue souvent très vite dès que l'équipage mobile s'éloigne de sa position d'équilibre.
Donc la force appliquée diminue, alors que la force résistante augmente (suspension) : voilà un beau compresseur de dynamique !
Voir les travaux de Klippel : http://www.klippel.de/products/rd-syste ... ement.html

Malheureusement très peu de constructeurs publient les courbes montrant les variations de BL...

Et avec tous ces critères tu constateras très vite que la plupart des HP de 38 cm sont prévus pour la sonorisation (à très fort niveau) et ne répondent que très mal à ton besoin.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4971
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby bengug » Fri Nov 09, 2018 2:42 pm

Merci Francis pour ces retours, analyses et explications !

- tes médiums à très haut rendement apportent une dynamique, une vivacité de réponse, dont ton grave Visaton est totalement incapable...
- sa suspension mousse très souple (30 Hz) et très amortie (Qm = 1...) est un étouffoir
- ce grave ne peut donner de bons résultats que dans la bande 30-250 Hz à mon sens
- dans le bas-médium entre 200 et 600 Hz il donne un son fermé, retenu... étouffé

C'est ce qui explique tes impressions de "niveaux subjectifs" différents !


Ok ! Mon ressenti a une explication technique :)

Concernant les paramètres de choix d'un HP de 38 cm "audiophile" je mettrais en tout premier le comportement de la membrane, qui ressort nettement dans la bande 800 Hz / 3 kHz, avec ou non des irrégularités : une réponse propre, régulière, avec coupure progressive et douce, est primordiale !
Sans cela, et même après filtrage, des sonorités de canard, des nasillements, des mirlitons parasites, émergeront quand même et viendront polluer le médium.

Un premier tri sur ce critère te montrera déjà que très très peu de 38 cm satisfont ce critère !


Pour avoir regardé nombre de fiches techniques et de courbes, effectivement, ce tri est très efficace, malheureusement ...

Second critère : l'amortissement mécanique (sans h).
Qm doit être le plus élevé possible, je reste convaincu de ce point.
Qm est le coefficient de surtension mécanique, il est "l'inverse" de l'amortissement mécanique : faible amortissement = surtension élevée.

Un Qm faible (fort amortissement) c'est une suspension extérieure qui étouffe les vibrations de la membrane a sa périphérie. !
Un Qm élevé, c'est une suspension avec très peu de pertes internes (frottements visqueux) et dans ce cas la "tenue" de la membrane sera faite uniquement par sa liaison avec la bobine, donc amortissement électrique.


Ok ! Celui là je l'avais :) Encore un filtre efficace ....

Mais si on veut que la membrane soit "tenue" sur toute sa surface, alors que la bobine ne la "tient" que par son centre, alors il faut une membrane ultra-rigide !
Et là c'est bien le rapport rigidité/masse qui importe.
Tu te trompes complètement sur cette notion de rigidité : il ne s'agit absolument pas de la rigidité de la suspension (qui conditionne Fs) mais de la rigidité de la membrane elle-même, qualifiée par le module de Young E du matériau.
On devrait donc privilégier les matériaux dont le rapport rigidité/masse volumique est le plus favorable : un coup d’œil aux caractéristiques nous apprend que le plus performant sur ce double critère est le diamant... :D
Le bore, le carbure de tungstène, la fibre de carbone, sont les candidats suivants.

Ensuite l'amortissement interne de ce matériau ne doit pas être trop faible, faute de quoi des modes parasites (fractionnements) ne seront pas "tenus" en haut de la bande : la fibre de carbone est quasi nulle sur ce critère, mais après enduction d'une résine on arrive à un résultat très intéressant.
La fibre de cellulose, qui n'est pas très rigide mais très légère et bien amortie, constitue aussi un excellent candidat...


Ah ... oui ... j'étais complètement à côté merci ! Une combinaison de matériaux, avec des propriétés différentes ... des fabricants différents des recettes différentes, des compromis différents, des brevets, des coûts différents, des résultats différents ...
Par exemple Monacor annonce pour son petit dernier, le NTR15-3018E : Deformation-resistant, kevlar-reinforced and low-resonance paper cone.

Autres critères :
- décompression du spider : le spider EST la deuxième membrane, et si le volume d'air situé en dessous est enfermé, il empêche la liberté de déplacement du spider, dont la raideur se voit artificiellement augmentée. On récupère en plus des résonances située en haut de la bande.
- même problème avec le cache-noyau...


La décompression du spider semble plus courante chez les modèles PA ... mais.

- linéarité du BL : le facteur de force BL diminue souvent très vite dès que l'équipage mobile s'éloigne de sa position d'équilibre.
Donc la force appliquée diminue, alors que la force résistante augmente (suspension) : voilà un beau compresseur de dynamique !
Voir les travaux de Klippel : http://www.klippel.de/products/rd-syste ... ement.html


J'avais noté ce point ... mais je ne pouvais l'exploiter du à l'absence de données constructeurs ...

Oui et non...
Oui parce qu'il présente une coupure haute très propre, sans pointe ni creux marqué : sans filtrage il fait déjà de la musique et propose une sonorité équilibrée et cohérente, c'est très rare avec un 38 cm !

Non parce qu'il présente aussi des défauts audibles, liés entre autre au spider non décompressé, au cache -noyau, à la suspension, et peut-être même au matériau de la membrane qui mériterait sans doute une enduction par un vernis différent, mais je peux me tromper...

Il a donc de petits défauts, mais reste un excellent modèle sachant que les autres 38 ont, eux, au moins un gros défaut ;)


Merci pour ce retour :)
HautParleursSystemes, HPS, propose un Davis 38cm modifié, d'après mes recherches la membrane serait légèrement enduite. Je vais leur demander plus d'infos.
Aurais tu un avis concernant le "double aimant" ?
http://hautparleursystemes.com/produit/ ... a15-20hdf/


Merci pour toutes ces informations ! Je vais refaire une passe, j'ai cependant l'impression d'une messe déjà dite.

Benoit.
bengug
 
Posts: 845
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby francis ibre » Sun Nov 11, 2018 9:53 am

Bonjour Benoit,

la version à double ferrite 40RCA15-DB est au catalogue Davis depuis des années : https://www.toutlehautparleur.com/haut- ... 87-mm.html

La deuxième ferrite canalise le flux dans le circuit magnétique, ce qui a pour effet d'augmenter un peu l'induction, de linéariser un peu le BL, et de diminuer aussi le Qe.
Au final on obtient un HP avec une sensibilité un poil plus élevée, qui fonctionne dans un volume un peu plus petit grâce au Qt plus bas, et qui distord un peu moins sur les grandes excursions.
Evidemment avec ces changements, il descend un peu moins bien en dessous de 40 Hz, c'est mathématique !

Note bien qu'il est toujours possible de coller une deuxième ferrite derrière un 40RCA15 normal, et on peut aussi demander à Davis de faire la modification sur nos anciens HP.
J'ai essayé pour voir (entendre) : le peu qu'on gagne en impact, on le perd en ampleur... et les petits défauts de ce HP sont toujours là...

Vernis : là c'est plus intéressant et c'est sans doute ce qui fait l'intérêt de la version HP-Systemes.

Quelques idées :
- le Beyma 15LW30 qui répond à beaucoup de nos critères :
https://www.toutlehautparleur.com/haut- ... -8ohm.html

Et un nouveau modèle avec aimant neodynium :
https://www.toutlehautparleur.com/media ... 00ND-8.pdf

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4971
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby jef » Sun Nov 11, 2018 10:13 am

Bonjour Francis

Et un nouveau modèle avec aimant neodynium :
https://www.toutlehautparleur.com/media ... 00ND-8.pdf


Quels sont les avantages apportés par l'aimant neodynium ?
Uniquement gain de poids par rapport à la ferrite ?
Meilleure construction et moins de fuite... flux plus concentré ?
Comment se classe l'alnico dans ces matériaux de moteur.

Les 2 modèles cités sont d'ailleurs en néodyne.

Merci pour les pistes évoquées
Jef
jef
 
Posts: 839
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby francis ibre » Sun Nov 11, 2018 12:50 pm

Bonjour Jef,

l'aimant néodyme apporte une plus forte densité de flux, ce qui permet d'en choisir un plus petit, et donc de la positionner plus près de l'entrefer.
A partir de là on obtient un champ plus "stable" dans l'entrefer.
En effet, on doit considérer que les lignes de champ ne sont hélas pas "fixes" dans l'entrefer : le champ créé par le courant modulé dans la bobine vient s'ajouter au champ statique de l'aimant, et le perturbe en "s'appuyant" dessus !
Autrement dit, en gros quand la bobine doit avancer, c'est le champ qui recule...
Plus l'aimant est proche de l'entrefer, et plus cet effet est minimisé.

Deuxième point : un circuit magnétique plus petit procure une ombre acoustique réduite à l'arrière de la membrane.

L'Alnico procure les mêmes avantages mais avec l'inconvénient du prix, depuis que le cobalt a été déclaré d'intérêt stratagique.
De plus l'Alnico se démagnétise assez facilement, ce qui oblige à éloigner les deux pôles de l'aimant, d'où les formes très hautes des "pots Alnico", alors que le néodyme ne présente pas du tout et inconvénient.
On peut donc faire des aimants néodyme très puissants et de faible épaisseur, d'où des circuits magnétiques de taille très réduite.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4971
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby jef » Sun Nov 11, 2018 1:27 pm

Bonjour Francis

Merci de la réponse.

Le second Beyma avec son rendement de 100 dB (1W / 1m) est bien sur le papier.
Les deux HP ont d'ailleurs une courbe de réponse relativement semblable avec essentiellement une bosse à 2k mais bien moins marquée qu'avec mon Eminence Alpha 15A...
Par contre la nouveauté du 15MC700Nd fait que je n'ai pas trouvé d'avis sur son utilisation :D

Jef
jef
 
Posts: 839
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby bengug » Sun Nov 11, 2018 3:31 pm

Bonjour à tous, Bonjour Francis, Jef,

Merci pour ces informations détaillés

La deuxième ferrite canalise le flux dans le circuit magnétique, ce qui a pour effet d'augmenter un peu l'induction, de linéariser un peu le BL, et de diminuer aussi le Qe.
Au final on obtient un HP avec une sensibilité un poil plus élevée, qui fonctionne dans un volume un peu plus petit grâce au Qt plus bas, et qui distord un peu moins sur les grandes excursions.
Evidemment avec ces changements, il descend un peu moins bien en dessous de 40 Hz, c'est mathématique !

Note bien qu'il est toujours possible de coller une deuxième ferrite derrière un 40RCA15 normal, et on peut aussi demander à Davis de faire la modification sur nos anciens HP.
J'ai essayé pour voir (entendre) : le peu qu'on gagne en impact, on le perd en ampleur... et les petits défauts de ce HP sont toujours là...


Mouis ... donc j'aurais une préférence pour la version simple ferrite donc, un peu d''ampleur :)

Vernis : là c'est plus intéressant et c'est sans doute ce qui fait l'intérêt de la version HP-Systemes.


Oui probablement, la modification est néanmoins bien couteuse !

- le Beyma 15LW30 qui répond à beaucoup de nos critères :
https://www.toutlehautparleur.com/haut- ... -8ohm.html

J'avais repéré ce modèle dans mes recherches. Les caractéristiques sont très intéressantes, les résultats d'une simulation corresponde à mes critères ...

Et un nouveau modèle avec aimant neodynium :
https://www.toutlehautparleur.com/media ... 00ND-8.pdf

Le 15MC700Nd a l'inconvénient d'une FS élevée, et est à utiliser dans un petit volume, d'après la fiche constructeur. Surement pour donner de la sensibilité entre 100 et 500 Hz et être épaulé par un 46cm en dessous.

l'aimant néodyme apporte une plus forte densité de flux, ce qui permet d'en choisir un plus petit, et donc de la positionner plus près de l'entrefer.
A partir de là on obtient un champ plus "stable" dans l'entrefer.
En effet, on doit considérer que les lignes de champ ne sont hélas pas "fixes" dans l'entrefer : le champ créé par le courant modulé dans la bobine vient s'ajouter au champ statique de l'aimant, et le perturbe en "s'appuyant" dessus !
Autrement dit, en gros quand la bobine doit avancer, c'est le champ qui recule...
Plus l'aimant est proche de l'entrefer, et plus cet effet est minimisé.


Je n'avais pas compris tous ces avantages ! :) Après faut il que le reste "suive" :D

Que penserais tu d'utiliser deux HPs pour la voie basse ? Pour un volume total de ~130 litres
- un 31 ou 38cm de 80 à 400 Hz, dans ~40-60 litres, suspension petit plis Qms élevée, FS haute (>45 Hz), membrane rigide
- un 31cm ou 38cm de 35 à 80 Hz, dans ~50/80 Litres, suspension rouleau avec Qm bas, MMs élevée, FS basse
sb34nrx75-6 : http://www.sbacoustics.com/index.php/pr ... 34nrx75-6/ ou encore Dayon RSS390HF https://www.parts-express.com/pedocs/sp ... -46176.pdf

Fausse bonne idée ou vraie piste pertinente ?

Merci d'avance ! :)
Last edited by bengug on Sun Nov 11, 2018 5:21 pm, edited 1 time in total.
bengug
 
Posts: 845
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby francis ibre » Sun Nov 11, 2018 3:44 pm

Benoit,

si tu coupes le grave en deux, alors la bonne idée serait :

- un 46 cm entre 30 et 120 ou 150 Hz
- un 31 cm entre 150 Hz et 600 - 800 Hz

Les voix sortent bien mieux d'un 31 cm, les 38 étant un peu "épais" dans le bas-médium, ou nasillard parfois...

Même le Davis 40RCA15 mérite d'être coupé vers 400 Hz au grand maximum, et même vers 250 Hz si on veut masquer ses petits défauts.
Mais bien sûr très très peu de pavillon médium peuvent descendre à 400 Hz !
Alors qu'un 31 peut monter correctement à 600 et même 800 pour les meilleurs, mais ça se fait évidemment au détriment de la descente dans le grave...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4971
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Evolution de ma voie basse, Critères de choix d'un 38cm

Postby bengug » Sun Nov 11, 2018 5:27 pm

Bonsoir Francis,

Ok merci pour ces précisions.

Mes contraintes sont les dimensions de l'enceinte, le budget et mes capacités de réalisation.
Je suis en filtrage actif numérique IIR via minidsp et je dispose d'encore deux canaux libres pouvant permettre de couper la voie grave en deux.

Bref si pour un budget identique, en respectant les contraintes de dimensions, je peux faire mieux, car utilisant des HPs sur leurs plages de fréquences optimales (ou naturelles), alors je ne vais pas me limiter. Surtout que la mise en place du filtrage ne sera pas insurmontable.

En plus, le matériel d'occasion, au moins pour l'ampli supplémentaire, pourrait être une piste de réduction des coûts :)

A voir si une colonne 46/31/17/AMT-tweeter serait réalisable.

Certains 46 semblent pouvoir être chargé par une centaine de litre (phl 7091 par exemple) ... en rognant sur la descente dans le bas, rattrapable par un peu d'égalisation probablement.

Bonne soirée !
bengug
 
Posts: 845
Joined: Thu Mar 02, 2017 8:55 am

Next

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest