Quand le numérique se veut acoustique

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Quand le numérique se veut acoustique

Postby stéphane f » Wed Mar 21, 2018 7:10 pm

Bonjour à tous,

J’ai un nouveau projet, un peut hors sujet mais le savoir est ici, à travers vous.
Vous me direz si je dois déplacer le sujet.

Je fais du piano, en amateur débutant. J’ai un piano droit acoustique et un numérique portable.
Entre les 2, il y a un gouffre énorme sur le plan du ressenti.
L’acoustique vous renvoie ses vibrations, de la vie, le numérique rien. C’est un peu comme écouter de musique aux enceintes puis au casque.

Mon idée est de réaliser un panneau plan avec support pour le clavier et d’y placer :
- Un hp grave de 40cm, par exemple Supravox 400 gmf
- Un hp médium de 215, par exemple Supravox 215 s
- Un tweeter par exemple un tweeter à compression fostex T90A ou un tweeter à dôme TG1 Supravox
Les HP seraient placés un peu comme un plan de cordes avec le grave sous le clavier vers la gauche, le médium au dessus du clavier au milieu, et le tweeter à sa droite.

Mes questions :
- Etre placé à 60cm des HP peut-il poser problème dans la cohérence du rendu? Sur un vrai piano, il y a toute la surface de la table d'harmonie qui vibre.
- Un panneau plan avec l’arrière du HP grave à 15 cm du mur ne rendra-t-il pas un son trop perturbé ?
- Je pars sur du mono. Il y aurait-il un intérêt à la stéréo ?
- Le tweeter compression va-t-il être plus directionnel que le dôme ?
- Avez-vous d’autres conseils sur les HP ?.
- Quelles pentes pour les filtres ?
- Quelles coupures pour les HP ?

De façon générale l’idée est-elle farfelue ou intéressante ? Une telle chose n’existe pas dans le commerce…

Par avance, merci pour vos réflexions et vos avis.

https://www.supravox.fr/les_hp.htm
http://www.toutlehautparleur.com/haut-parleur-speaker/tweeter-a-compression-fostex-t90a-8-ohm-82-mm.html
stéphane f
 
Posts: 222
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby guytou » Wed Mar 21, 2018 7:21 pm

Salut Stéphane , ça serait sympa d'essayer , mais ça va te coûter une blinde .Et je ne suis pas convaincu que ce soit seulement la qualité des HP qui soit responsable du hiatus entre piano acoustique et numérique ...
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby Julien591 » Wed Mar 21, 2018 7:22 pm

Bonsoir :)

Ton projet semble super interessant ! Je ne peux pas vraiment te répondre sur tes questions techniques, mais en ce qui concerne le mono, je te conseille vivement le stéréo.

Je suis pianiste aussi et personnellement, j'ai vraiment besoin de la stéréo pour avoir une sensation de vrai. Quand je suis sur mon piano acoustique, j'ai besoin de mes repères, médiums en face de moi, graves à gauche et aigus à droite. Je trouve que ça joue un grand role dans le réalisme.

J'ai un Clavia aussi, j'ai l'option mono, et la clairement, on sent qu'il manque quelque chose.


Ensuite, la prochaine amélioration serait aussi au niveau des samples eux mêmes... Synthogy Ivory en font d'excellents, bien mieux que ceux intégrés dans les claviers. Rien ne peut dépasser un ordinateur et sa puissance de calcul et mémoire vive... Un piano chez Synthogy pèse plusieurs giga octets...


Puis après, le clavier, la mécanique...


ça me semble très très complexe.... J'avais eu un projet de prendre une vraie mécanique de piano, installer des capteurs et relier tout ça à un ordinateur, mais j'ai laissé tomber, vu le prix d'une bonne mécanique...


EDIT : J'avais lu trop vite, tu veux effectivement reproduire l'effet de spacialisation avec les graves à gauche etc.. ça parait intelligent, mais je ne saurais pas te dire si ça suffit.

Car ton HP d'aigus sera directif, alors qu'une corde, elle, ne l'est pas.. Du moins, avec l'acoustique du piano, tu arrives quand même à entendre très bien les aigus avec ton oreille gauche. Avec un HP, je n'en sais rien, mais s'il est très directif, ça ne me parait pas top.
Julien591
 
Posts: 290
Joined: Sat Nov 18, 2017 3:44 pm

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby fdracing » Wed Mar 21, 2018 8:33 pm

stéphane f wrote:......C’est un peu comme écouter de la musique aux enceintes puis au casque.........De façon générale l’idée est-elle farfelue...... ?



1/ ça depend COMPLÈTEMENT des enceintes et du casque ....

2/ oui elle l'est , concevoir un enceinte est un job , un vrai job , un énorme job , qui demande des compétences plus que certaines ......

3/ rêver est encore permis , ça te laisse de la marge ;)


.
fdracing
 
Posts: 42
Joined: Sun Apr 03, 2016 5:43 pm

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby vapkse » Thu Mar 22, 2018 7:28 am

Salut Stéphane

C'est le type de HP que j'utilise depuis quelque années, mais il ma fallu quelque modifications pour arriver au résultat que j'ai aujourd'hui. Le 215S est un excellent choix, par contre je ne prendrais pas un T90F, il part trop haut. Le Supravox va déjà manquer d'énergie et de précision à ta fréquence de coupure ce qui te donnera une sensation de trous dans le medium aigue. J'utilise des HP's qui descendent plus bas, tout en montant aussi haut que la compression. Soit un Ruban type Fountek NeoCD2 ou le fabuleux NeoPro5i http://www.toutlehautparleur.com/univers-des-marques/fountek.html. Mais ce dernier à beaucoup de gain et il faudra l'atténuer pour aller avec un 215S. Aussi, il faudra le décaler du plan en arrière. Même en inclinant le plan, il restera trop en avant par rapport au 215S, et la phase ne sera pas correcte. Ci joint le montage que j'ai fais en dessus du plan et réglable.

Pour ce qui est du bas, le 215S est à l'aise facilement jusqu'à 100HZ et il est possible de lui laisser sa coupure naturelle en plan. Par contre, je n'utiliserais pas un 400GMF, son Qts est beaucoup trop bas pour fonctionner correctement en plan. Il faut un HP bien moins cher :D avec un petit aimant

En 12''
https://www.ebay.de/itm/2x-MHB-12-30cm- ... xyWmxSYk4z

En 15''
https://www.ebay.de/itm/Pa-Woofer-Subwo ... Swt1RZlDly
http://www.toutlehautparleur.com/eminen ... -8ohm.html

Il faudra aussi alimenter le boomer séparément avec un ampli à transistror, genre un ampli de caisson contenant le filtre. Il faudrait filtrer assez sec, genre 18db/octaves vers les 100HZ. Bien sur, tout ça se règle au micro, le filtrage haut du 215S avec le tweeter, le recul du tweeter, ainsi que les phases et réponse de la coupure du boomer. Il est aussi très important pour rester cohérent de ne pas filtrer la coupure le boomer. C'est ce que fait Supravox avec son 400GMF, profitant ainsi de l'impédance du filtre à la fréquence de résonance pour dégrader son amortissement et compenser son Qts trop bas. Ca fonctionne, certes, mais le 215S ne descend pas assez bas pour joindre la fréquence ou cet effet commence. Il y a donc un gros trou vers les 60-85HZ, et ça s'entends.

Je te conseille l'excellent site de Dominique Petoin qui contient toutes les explications
http://petoindominique.fr/

Serge

Image
User avatar
vapkse
 
Posts: 749
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am
Location: Suisse

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby stéphane f » Thu Mar 22, 2018 12:48 pm

Bonjour,

Et merci pour vos premières réflexions. Cela m'aide beaucoup.

Si je regarde le plan de cordes, j’ai :
- Des monos cordes filées de 27,5Hz à 58,2705 Hz
- Des doubles cordes filées de 61,7354 Hz à 261,626 Hz
- Des triples cordes de 277,183Hz à 1 567,98Hz
- Des triples cordes sans étouffoirs de 1 661,22Hz à 4 186,01HZ
Plan de cordes annoté.jpg

Afin de créer une logique par rapport à cette structure, je peux faire :
- HP 400mm de 27 à 261 Hz,
- HP 215mm de 277 à 1567 Hz
- Tweeter de 1661 à 4186Hz
Ou vaut-il mieux ne regarder que les caractéristiques des HP ?

Le piano s’arrête à 4 186Hz le tweeter serait en théorie inutile. Pour la spatialisation du son, il serait sans doute intéressant de le conserver ?
Fréquences des instruments.jpg


Comme Je ne peux pas modéliser le résultat et qu'il est vraiment incertain : effet du mur juste derrière le panneau, proximité aux HP... Partir sur des HP plus économiques voir d'occasions est une bonne piste pour un proto.
projet.jpg


Si je pars sur un amplis séparé pour le HP de 400, je peux mettre le canal gauche sur le boomer et le droit sur medium aigus.
Le large bande sur toute les fréquences, sans filtre ou coupé en haut seulement, en haut et en bas?

Stéphane
stéphane f
 
Posts: 222
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby vapkse » Thu Mar 22, 2018 1:16 pm

Mettre le LB sur toute la bande et le parallèliser en haut avec un tweeter n'est pas une bonne idée, car le filtre du tweeter va provoquer un déphasage qui doit ètre compensé à l'inverse par le filtre opposé sur le HP qui va prendre le realais.
C'est ce que je faits sur les 1/4 d'onde qui sont sur ma TV. C'est ultra simple, car le tweeter n'est raccordé qu'avec un condo et il n'y a pas de filtre sur le LB, ca va bien pour écouter la TV, mais c'est loins des baffles plans que j'utilise en HiFi.
En bas, c'est beaucoup moins critique, surtout en dessous de 100HZ, car le déphasage ne s'entends pas et le déphasage provoqué par la pièce est déjà suffisant pour brouiller les effets d'un filtre parfaitement réalisé.
C'est pour cela que je laisse le LB descendre jusqu'ou il peut et m'affranchir d'un problème d'amortissement que pourrait apporter un filtre passe haut sur le large bande.
User avatar
vapkse
 
Posts: 749
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am
Location: Suisse

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby guytou » Thu Mar 22, 2018 1:16 pm

" Le piano s’arrête à 4 186Hz , le tweeter serait en théorie inutile. Pour la spatialisation du son, il serait sans doute intéressant de le conserver ? "

... Aye non , c'est pas du tout comme ça que ça marche , parce que 4186 Hz c'est seulement la fondamentale du dernier DO de ton clavier , et les harmoniques alors ????
On a le droit d'etre mauvais , mais on a le devoir de s'améliorer ( Guytou , 1990 aprés JC ) .
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort ( Gandhi )
guytou
 
Posts: 1188
Joined: Thu Sep 03, 2015 6:00 pm

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby quebec » Fri Mar 23, 2018 10:31 am

La façon la plus simple et le plus logique serait un sample du piano en stéréo .... mais je suppose que ça existe , surement .
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 649
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Quand le numérique se veut acoustique

Postby stéphane f » Tue Mar 27, 2018 4:29 pm

Bonjour,

Je suis toujours en réflexion. Pour cela, je me suis replongé dans BE. Les fondements, toujours les fondements...
Etant donné que je vais être très proche des HP => 60 à 80 cm, Je ne peux pas me permettre de faire l'impasse sur le haut rendement. Si non, la puissance nécessaire pour un rendu "réaliste" va être trop importante.
Donc si le HR n'est pas compatible avec le QTS nécessaire aux panneaux plan je dois passer par une conception basse reflex pour les graves. L'évent pourrait être placé en haut, comme l'ouverture du couvercle d'un piano droit.
Par exemple :
https://www.toutlehautparleur.com/haut-parleur-speaker/eminence-gamma-15a-2-8ohm.html
Je ne connais pas cette marque.

projet 2.jpg
stéphane f
 
Posts: 222
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Next

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: Philmore and 2 guests