Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby quebec » Mon Oct 17, 2016 9:08 am

On peut le voir dans l'autre sens .

Quand on enregistre une orchestre symphonique avec une dynamique de 120 db .... ça rentre dans un 16 bit comme dans un 4 bit , mais on a pas la même restitution étant donné le pas du 4 bit qui est beaucoup trop gros pour avoir la réalité ou la vrai sensation du son enregistrer .

Dans vos explications vous dites que le poid d'un bit à l'intérieur d'un code de 16 bit n'a pas le même poid selon sa position , j'ai de la misère a visualiser mais je voie un peu . Mais un code binaire de 16 bit c'est la valeur de l'intensité à un moment donner précis , c'est la valeur totale de ce code qu'il faut regarder et pas a l'intérieur de ce code .
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 651
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby trappeur » Mon Oct 17, 2016 10:10 am

Salut Québec ,
Finalement je crois que tu n'es pas assez binaire .....

quebec wrote:Vos 0 et 1 .... c'est pas très visuel

Votre tableau c'est le codage en binaire , si je comprend bien entre deux valeur du code binaire qui se suive il y a 6 db . C'est pas facile d'avoir une vue d'ensemble avec tout ces 0 et 1 .


Oui c'est le codage en binaire , bien sûr...
Non il ny a pas 6dB entre deux valeurs qui se suivent , c'est ce qu'on essaye de te montrer ....

D'abord 20log(niveau1/niveau2) c'est la définition du dB ====> ça définit la valeur d'un rapport de niveau (ici c'est des volts) dans cette unité qui est le dB

0000 0000 0000 0001(ça c'est 1 en binaire) et 0000 0000 0000 0010(ça c'est 2 en binaire) , donc (niveau1/niveau2)= 2 , il y a 6dB c'est le seul endroit où il y a 6db entre deux valeurs qui se suivent parce que c'est le seul endroit où ça double en rajoutant 1
entre 0000 0000 0000 0010 (=2 en binaire) et 0000 0000 0000 0011 (=3 en binaire),===> il y a 3.5dB
entre 0000 0000 0000 0011(=3 en binaire) et 0000 0000 0000 0100 (=4 en binaire) , il y a 2.5dB
...
entre 0111 1111 1111 1110 (=32766 en binaire) et 0111 1111 1111 1111 (=32767 en binaire) , il y a 0.00026dB

Cette façon de faire attribue une valeur numérique (exprimée en binaire , numérique oblige) à chaque niveau du signal , entre deux valeurs consécutive il y a toujours une différence de 1 , mais si tu calcules en dB , entre deux niveaux consécutifs ça change tout le temps parce que tu calcules 20 fois le log du rapport entre les deux niveaux.

Pour bien faire le travail il faut commencer par étalonner , c'est à dire repérer le niveau le plus élevé (en volts) , et rediviser cette valeur en autant de niveaux distincts que tu peux en fonction du nombre de bits dont tu disposes .
Mais en fait ce n'est pas fait comme ça pour des tas de raisons , dont certaines sont surprenantes...., et finalement ce n'est pas vraiment fait .
Mais quand c'est bien fait ,alors tu peux retranscrire des niveaux qui dépassent la dynamique de ton système numérique , au prix d'une certaine amputation des plus petits et/ou des plus grands niveaux.
L'étalonnage a toujours été nécessaire , c'est le boulot des ingés son , et en analogique il était très bien fait dans certaines productions , aujourd'hui on a parfois l'impression que plus personne n'est chargé de le faire . (en TV sur cetaines chaînes )


Bon allez , A+

On ne peut donc pas raisonner comme tu le fait , tu simplifies vraiment trop
trappeur
 
Posts: 297
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:56 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby quebec » Mon Oct 17, 2016 11:02 am

Salut Trappeur

Ah ça c'est certain .... je ne suis pas binaire :D ........ moi et les machines :geek:

Le poid de chaque bit à l'intérieur du code , n'est jamais le même .... ok .... le 20 log...

mais cela ce n'est que du codage pour représenter une valeur d'intensité .... le langage machine

C'est pas plutot la valeur totale du code de 16 bit qu'il faut retenir , au lieu de regarder la valeur des différents bit à l'intérieur .

Si ça serait du 2 bits , c'est quel tableau de 4 bit dans le tableaux qui y corresponderait ?
Les 4 du coin supérieur droite ou celui de gauche ?
OK c'est pas viable à cause du bruit de quantisation qui serait trop élevée pour entendre quoi que se soit .... mais théoriquement on peut se l'imaginer

......
.........
...........

Ahhhhhh , je pense que je devrais me contenter d'écouter la musique ... :)
au lieu de me casser la tête !
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 651
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby jean-marc plantefève » Mon Oct 17, 2016 4:25 pm

Bonjour Quebec,

"C'est facile a dire , mais expliquer dont !"
Cela a été fait il y a 3 ans, j'ai remis plus haut le lien vers le message.

"Je demande pas mieux que de comprendre
Mais n'oublier pas que je suis visuel !"

Voici une représentation pour une numérisation sur seulement 4 bits :
Attachments
20_bits.GIF
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby quebec » Mon Oct 17, 2016 5:17 pm

Merci

Le poid ça représente quoi au juste ?

Si je me fit au schéma c'est le numéraux de la marche ou le nombre de marche ! .... 8 en phase négative et 8 en positive , total 16 marches , mais ça représente pas le 120 db / 16 en db .... ok
les 16 marches égales c'est pour le voltage , je voie

Si je comprend bien , si on pouvais enregistrer en 4 bit , ça serait seulement les premiers 18 db de la dynamique de chaque coté qu'on entenderais .

OK ça s'éclaircie :)

J'avais une idée fixe comme on dit ! :D ... :D
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 651
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby jean-marc plantefève » Mon Oct 17, 2016 7:35 pm

Bonjour trappeur,

"Mais en fait ce n'est pas fait comme ça pour des tas de raisons , dont certaines sont surprenantes...., et finalement ce n'est pas vraiment fait .
Mais quand c'est bien fait ,alors tu peux retranscrire des niveaux qui dépassent la dynamique de ton système numérique , au prix d'une certaine amputation des plus petits et/ou des plus grands niveaux."


?!? ...
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby trappeur » Tue Oct 18, 2016 7:23 am

Bonjour Jean-Marc,
Là j'avais commencé à essayer répondre à Québec sur la question des 120dB de dynamique qu'il dit pouvoir passer sur un CD....
J'ai lu sur deux doc différents comment ça pouvait être traité , et (sans être allé jusqu'au bout de ma lecture) j'ai gardé le souvenir
que le principal argument était que quelles que soient les méthodes , ce n'est de toute façon pas possible alors chacun choisit sa recette
dans la panoplie des manipulations numériques...et je me suis mis à comparer les résultats. (SACD compris)
D'où je suis je crois que le maillon numérique n'est pas le plus faible...

En tous cas merci pour tes efforts ...ce n'est jamais perdu comme tu peux constater .

A+
trappeur
 
Posts: 297
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:56 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby quebec » Tue Oct 18, 2016 9:40 am

Ma petite lumière pour le texte de trappeur

L'ingénieur de son , avec le digital , devait s'arranger pour que le maximun d'intensité dans l'enregistrement soit le plus près possible de 0 , limite du digital sans le dépasser pour avoir le plus de dynamique possible , ici 90 db , car si il laissait 10 db entre le maximum et le 0 les 10 premiers db du 90 serait dans la zone des bruits très très faible et ça revenait à avoir comme seulement 80 db de dynamique . Mais aujourd'hui avec le 24 et même le 32 bit en enregistrement il y a une marge de sécurité .... il enregistre plus bas que le 0 et une fois sur l'ordi il normalise , le logiciel trouve le point le plus haut et lui donne la cote 0 , le maximum et le reste en arrière suit , en un mot on s'occupe mois du niveau d'enregistrement en laissant une bonne marge avant le 0 pour qu'il n'y est pas de bruit de clipage digital , surtout avec le 32 bit . Dans le temps en analogique on mettait le niveau moyen d'intensité à moins 15 db du 0 au vu-meter pour laisser de la place pour la dynamique et il avait aussi , en analogique seulement , un headroom quelques db de plus que le 0 selon la qualité de l'appareil , avec le Studer C37 ( à lampes ) on pouvait rentrer 7 ou 8 db de plus dans la bande ( le tape ) ... ça laissait de la place pour les attaques .

Pour le 120 db , c'était plus pour l'intensité sonore d'un système de reproduction . Là avec le 16 bit on a seulement 90 db de dynamique ..... soit de 30 db à 120 db , ce qui est "correct" si on considère le bruit de fond ambiant .
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 651
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby quebec » Wed Oct 19, 2016 11:41 am

Bonjour .... les ptit's copains :)

Je crois que j'ai débusqué le "bug" ou plutôt la +ou- mauvaise interprétation de ma part .... mais j’étais pas loin :arrow:

suivez moi

Dans le premier tableau de J-M on voit que pour chaque valeur pure d'un rang de bit ( un 1 pour le rang en question et des 0 pour tout les autres ) on a toujours 6 db de différence entre les rang , soit 3 db pour la phase positive et autant pour l'autre . Maintenant si on considère seulement la phase + qui représente l'intensité ( je crois ), le 3 db c'est exactement la moitie de l'intensité originale , donc si on part avec une intensité de la musique , le deuxième bit ( coté gauche ) ce 3 db représente la moitié de la puissance et le suivant le quart , le huitième d'intensité et ainsi de suite . Et là ça représente bien ce que j'avais en tête ... un bit ( mais plutôt , un rang de bit ) divise l'intensité en deux , le deuxième en faisant autant et la somme des deux le divise en 4 puis en 8 , 16 etc par rang et le dernier rang le divise en 65527 . C'est aussi cela si on regarde le poid , le premier c'est le total 100% de l'intensité , le deuxième la moitié de celui-ci et ainsi de suite ... la somme du troisième à aller jusqu'en bas égale l'autre moitié ( je l'ai pas fait en entier , la somme , mais ça bien l'air à cela ) . Et là pour la colonne la plus à droite dBfs si on met un niveau maximum de 120 db pour le morceau a enregistrer le premier bit ( ligne deux ) enlève 6 db , donc ça correspond à un niveau de 114 db , le deuxième à 108 db , etc et pour le 16 ixième bit -90 db donc 30 db le son le plus faible qu'il peut enregistrer en 16 bit avec un maximum de 120 db dans la musique à enregistrer .

Il faut que je me souvienne que l'intensité en db est de progression Logarithmique et non linéaire comme les mv ... c'est ça le "bug" , du moins à ce que je peux voir , mais pas sure à 100% encore .


Vous pouvez me corriger si ça ne colle pas pour vous ;)

======================================================================
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 651
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Exemple d'un DAC bien construit , Audio Research

Postby jean-marc plantefève » Sat Dec 03, 2016 11:04 am

Bonjour Quebec,

"Vos 0 et 1 .... c'est pas très visuel"

Cela peut le devenir, avec le MusicScope.

bit_monitor.PNG

Bien à toi, Jean-Marc.
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

PreviousNext

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: google [bot] and 1 guest