Tubes à courant anodiques "balladeurs"

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Tubes à courant anodiques "balladeurs"

Postby chauffeur de cathodes » Tue Jan 12, 2016 5:20 pm

Bonjour à tous et meilleurs voeux pour 2016
Je propose à votre sagacité un problème curieux survenant sur des tubes Russes ou Chinois.
J'avais en stock huit 6C4S militaires de toute beauté. Devant remplacer des tubes anciens sur un PP de 6B4G je les passe au lampemêtre METRIX 310 et je découvre qu'à part un tube HS les autres ont un débit de mesure (nominal) variable de 5 ou même 15 mA qui varie en 10 à 15 secondes...
Un autre essai sur un 310 donne le même résultat. Un ami disposant d'un U61 et d'un 310 constate le phénomène sur son 310 et non sur le U61 .
De plus l'essai de vide du U61 ne détecte pas de présence de gaz.
Un ami ayant un PP de 2A3 Chinois m'a confié les 4 tubes après qu'un de ceux ci ait rougi en utilisation. Sur les 4 tubes on constate le même phénomène de courant de mesure "balladeur".
Quelqu'un a t-il une idée sur la raison de problème?
La mesure en pseudo alternatif du 310 provoque t-il cette variation?
Je n'ai constaté ce phénomène que sur ces tubes: sur les autres tubes une variation minime de quelques milliampères est constatée en fin de chauffe.
Merci à tous.
chauffeur de cathodes
 
Posts: 83
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: Tubes à courant anodiques "balladeurs"

Postby francis ibre » Sat Jan 16, 2016 6:26 pm

Bonsoir "chauffeur",

il n'y a pas 36 possibilités, pour que le débit change il faut nécessairement que l'un des paramètres suivant change :

- la tension grille/cathode : soit la tension grille varie, celle de cathode étant bien stable... soit c'est l'inverse !
La tension grille est fixée par le réglage...

- la tension anode/cathode : même principe, soit la tension d'anode varie, soit celle de cathode...
et là aussi la tension d'anode est fixée...

- l'émission de la cathode : liée à sa température, donc à la tension de chauffage...
également fixée par le réglage...

J'en conclus donc que c'est forcément le tension de cathode qui se ballade !
Et sur un tube à chauffage direct, la cathode EST le filament, elle n'est pas unipotentielle : sa tension moyenne n'est pas fixée exactement.
Ce qui fait qu'un côté de ce filament-cathode est polarisé à Uf (tension de chauffage) plus haut que l'autre...

Il faudrait que la température du filament soit parfaitement homogène pour que sa résistance le soit aussi, et dans ce cas seulement la tension moyenne de cathode s'établirait au "milieu", autrement dit à Uk + Uf/2...
Mais en pratique, une moitié du filament débitant plus, cette moitié chauffe plus (courant de chauffage plus courant de repos...) et sa R augmente, donc le courant de chauffage diminue, la température aussi, donc le débit aussi : tu vois que ça se corrige tout seul... mais avec une constante de temps liée à l'inertie thermique du filament, plusieurs secondes !

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4963
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am


Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests