chauffage des valves sur batterie

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

chauffage des valves sur batterie

Postby tartiflette » Thu Jul 09, 2015 4:39 pm

Bonjour a tous bonjour Françis.Je voudrais aborder un sujet qui va en faire rigoler ou hurler plus d un.Le chauffage filament des valves sur batterie!J utilise un ampli single end E 86 C siemens dont les tubes étaient initialement chauffés en continu CLC avec 400000 microfarads de filtrage et transfo dédié ,indépendant du transfo ht,c était donc déja une solution performante.Apres des semaines de recherche sur le net sur un chauffage par batterie il faut bien avouer que je n avais pratiquement rien trouvé hormis l exemple de Françis a propos du chauffage de ces 845.J ai donc fait la modif et le résultat est effectivement incroyable en terme de transparence etc...Maintenant je me pose la question pour les valves!0 info ou que se soit.Apres tout on parle bien du son des valves des selfs des condos...alors pourquoi pas du chauffage des valves.La mise en oeuvres ne serait pas si compliqué :démarrage classique avec le secteur puis quand tout est bien chaud et au moment de l écoute(pour économiser les batteries )bascule sur les batteries avec des inters (un par canal).Les valves ont des filaments qui tire pas mal de courant ,dans mon cas j utilise 8 valves (4 par canal EY 82) soit 3,6 amperes!Avec 5 batteries 6 volts 12 ampères donc 60 ampères°par canal l autonomie est d'au moins 7 A 8 heures avant que la charge ne diminue trop.Bien sur d autre valves consomment moins.On ne me fera pas croire qu un chauffage silencieux na pas de repercussion a lecoute .Merci par avance de vos avis ou experience ou préssentiments cdlt
tartiflette
 
Posts: 36
Joined: Fri Jan 30, 2015 11:00 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby jef » Thu Jul 09, 2015 5:58 pm

Bonjour à tous

A priori à la lecture de ton post "tartiflette" j'ai dit cool comme sujet de réflexion.... et puis je me suis souvenu du jour ou j'ai posé la question d'alimenter les filaments de la valve à partir d'un bloc résonnant 5V/4A.

Francis m'a répondu "attention à la tension d'isolement du module par rapport à la masse environnante car les filaments sont portés au potentiel de la HT"
Je suppose que dans le cas d'alim sur batterie, le problème va être de garantir ce même isolement, et dans le cas d'une batterie cela risque d'être perdu d'avance !!

Jef
jef
 
Posts: 800
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby tartiflette » Fri Jul 10, 2015 9:28 am

Bonjour a tous.Merci jef pour ta réponse.Effectivement il semble que les filament soit portés a un haut potentiel.Mais je ne comprends pas la différence de structure entrre un filament triode et valve .Si l on regarde sur radio museum le tube ey 82 le chauffage filament est bien indépendant comme un ecc82 par exemplecdlt
tartiflette
 
Posts: 36
Joined: Fri Jan 30, 2015 11:00 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby jef » Fri Jul 10, 2015 1:04 pm

Bonjour

La différence entre triode et "valve" est que la "valve" est en fait une diode à vide pourvue uniquement de 2 anodes et d'une cathode pour ainsi réaliser un redressement double alternance... donc pour cette fonction spécifique exit la grille de commande des triodes :D

Ici il s'agit d'une valve à chauffage indirect car les filaments de chauffage ne sont pas confondus avec la cathode.
Dans une "valve" à chauffage direct, la cathode est directement chauffée et il n'y a pas de filaments pour cette tâche.

Donc dans ton cas on pourrais déduire qu'il n'y a pas de risque de mélange des tensions entre ta batterie de chauffe et la HT et que ta solution avec batterie est bonne, ors en cas de défaut ou de vieillissement entre cathode/anode les filaments peuvent se retrouver brusquement au potentiel HT par rupture de l'isolement entre cathode et filaments ( par construction cette tension d'isolement cathode/filament est limitée )

Voir sur le forum les fils en lien avec les valves EZ80 EZ81 GZdiverses.... tu trouveras des explications de Francis notamment bien plus claires que ma prose !!!!
C'est un métier d'être didactique et simple :lol: :lol: :lol:

Jef
jef
 
Posts: 800
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby tartiflette » Fri Jul 10, 2015 7:23 pm

Bonsoir a tous bonsoir jef.Si la valve est a chauffage indirect et que le filament est flottant il ne peut y avoir de cours circuit meme si l on imagine une rupture du filament avec un faux contact dans le tube,la ht ne sera appliqué que sur une polarité de la batterie il ne se passera rien.Apres,le" bruit "du filament est peut etre moins critique que celui d un tube de preamp ou amp. et ce d autant plus que les électrons émis par le filament sont repoussés par un champ positif,mais il y a tellement de chose inexplicable en hi fi que les améliorations ne sont pas toujours ou on les attends! cdlt
tartiflette
 
Posts: 36
Joined: Fri Jan 30, 2015 11:00 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby francis ibre » Fri Jul 10, 2015 8:33 pm

Bonsoir Tartiflette,

l'isolation entre filament et cathode d'une valve à chauffage indirect est excellente, souvent poussée jusqu'à 500 V (comme EZ81 par exemple).
Tant que l'isolant est neuf il n'y a aucun risque... mais avec la température et le gradient de potentiel (500 V sur 0,2 mm, ça nous fait un champ de 2,5 kV/mm...) l'isolant (alumine) va se dégrader petit à petit, des ions tungstène vont migrer et percer un tunnel dans l'isolant, jusqu'à ce qu'un arc se forme entre les deux électrodes à travers l'isolant (en fait par un trou dans l'isolant...).

A partir de là, le filament se trouve globalement porté au potentiel de la cathode = la haute tension continue.
Et bien sûr, tout le circuit d'alimentation - batterie dans ton cas, et son circuit de charge, forcément - se trouvent également portés à la haute tension... Alimentation flottante certes, donc isolée de la masse, certes... mais avec quelle tension d'isolement ?????????
Ta batterie est connectée à un pont de diodes, avec peut-être un CI régulateur de charge, et forcément un transfo, dont la carcasse et l'écran sont à la masse : si le transfo n'est pas prévu pour supporter 500 V en mode commun sur son secondaire, tu va faire un beau flash entre secondaire et carcasse, puis court-circuit de la HT, destruction de la valve (qui est déjà morte puisqu'en CC filament-cathode...) et du transfo HT... Aïe...
Et non, l'inter même bipolaire ne va pas "isoler" des 500 V... ses contacts vont arquer !

Il faut donc prévoir des protections :
- batteries séparées de leur circuit de charge par un inter prévu pour 500 V..
- fusible sur les circuits HT, en amont des anodes de la valve
- grosse zener ou varistance sur le transfo du circuit de charge des batteries (entre secondaire et masse) : en cas de surtension en mode commun, la zener dérive un fort courant à la masse, et le fusible sur la HT saute.


Maintenant, revenons à la question de la sonorité : autant pour un tube à chauffage direct (triode ou valve), je trouve excellente cette idée du chauffage par batterie (qui était d'ailleurs la première méthode d'alimentation des tubes) autant pour un tube à chauffage indirect, je me questionne...

- pour un tube préampli à fort gain, dont la cathode n'est pas connectée à la masse par une faible impédance : oui, le chauffage par batterie va éliminer le couplage des bruits parasites sur la cathode.

- mais pour un tube de puissance ? la cathode étant à la masse, le couplage filament/cathode ne risque pas de ramener le moindre bruit !
- même chose pour un étage ampli de tension cathode commune avec condensateur de découplage de cathode...

- et pour une valve à chauffage direct : le bruit qu'on retrouve sur la sortie continue vient pour une très large part du redressement de la haute tension, et non du 50 Hz filament !
Au pire, ce 50 Hz ajoute une petite dissymétrie dans l'ondulation après redressement, parce que la tension de chauffage s'ajoute ou se retranche selon l'alternance... Il est facile d'éliminer ce phénomène en créant un point milieu filament fictif, avec deux résistances de faible valeur (33 ou 47 ohms) et en prélevant la HT continue sur ce point milieu ;-)

- et pour une valve à chauffage indirect ? comme ci-dessus sauf que là le 50 Hz filament ne s'ajoute pas à la HT...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4607
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby tartiflette » Sat Jul 11, 2015 3:48 pm

Bonjour Françis bonjour a tous.pour ce qui est du circuit de charge des batteries j'utilise un chargeur externe soit mural soit en boitier il n y a donc aucun contact pendant le fonctionnement,puis pour la charge soit pinces soit prise bananes.Pour la protection je pensait juste un fusible sur le cablage batterie: basique!Pour les tubes a chauffage indirect:L' e86 C est a chauffage indirect (mu 60) résistance de 160 OHMS a la cathode et 220 micro de condos.D apres vous il ne devrait pas y avoir de différence sur batterie pourtant elle est bien là et pas des moindre c était pour ça que je me questionnais pour les valves.Décrire subjectivement une amélioration c est toujours délicat mais celle là s entendrait avec des boules quiès .cdlt
tartiflette
 
Posts: 36
Joined: Fri Jan 30, 2015 11:00 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby tartiflette » Sat Jul 11, 2015 4:05 pm

Ceci dit j ai oublié de préciser que si pour le filament valve je pensait à un filament flottant,pour les e86 le négatif batterie est à la masse.
tartiflette
 
Posts: 36
Joined: Fri Jan 30, 2015 11:00 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby francis ibre » Sun Jul 12, 2015 8:51 pm

Bonsoir Tartiflette,

je ne nie pas les différences que tu as perçues, j'aurais sans doute perçu les mêmes !
Simplement, pour moi, elles ne viennent pas de la présence de la batterie... mais bien de l'absence de transfo et redresseur...

Dès qu'il y a transfo et redresseur, et encore plus si les condos sont énormes, on récupère des rayonnements BF intenses qui polluent tout l'environnement, ce qui se traduit par un bruit de fond grésillant.
L'oreille collée contre un médium à haut rendement, ce bruit de fond se reconnait à son aspect rugueux : grzzzzzz.
Attention, ce bruit n'est pas "conduit" sur les lignes d'alimentation, donc ça ne sert à rien de multiplier les LC de filtrage !
Il est rayonné, par le transfo, les diodes, les câbles, puis capté par les composants environnants, et ce d'autant mieux que les pistes signal et masse sont éloignées (boucle).

Avec un peu de savoir-faire on peut se prémunir contre ces bruits, en commençant par diminuer la taille du condo de tête, juste après les diodes... ;-) puis en torsadant serré tous les câblages, en les plaquant contre le châssis, etc... Ensuite en éloignant les composants d'entrée le plus loin possible des alims, en orientant les composants convenablement... c'est ainsi qu'on arrive à des reculs de bruit supérieurs à 110 dB, là où les amplis à lampes du commerce affichent péniblement du 85 dB...
Avec tes batteries tu dois toucher les 120 dB.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4607
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: chauffage des valves sur batterie

Postby quebec » Mon Jul 13, 2015 10:28 am

Moi , ou j'ai de la misère à comprendre c'est que dans les conditions normal on a ;

une écoute à 80 à 85 db
une dynamique vivante dans la musique de 15 à 20 db ( de plus que le nominal )
et disons un autre 10 db pour les attaques et les transistoires

on arrive à un total de 115 db , moins le 30 db du bruit de fond ambiant ( je suis généreux ) on a finalement seulement un 85 db de libre de bruit à avoir . Alors pourquoi les 110 , 120 et les 130 db ?

Jean Hiraga avec son ampli " Le monstre " sur batterie obtenait 132 db de bruit de fond et 115db par filtrage .

Il doit avoir autre chose car lui aussi disait que c'était meilleur sur batterie ...... la puissance disponible instantanément , peut-être

Pour un ampli qui tire pas trop de jus , c'est sans très louable . Mais le chauffage des tubes de puissance là c'est quelque choses . De plus , selon le type de batterie , la décharge est différente d'un type à l'autre , il faut rester dans le 5% de variation du voltage de chauffage , sinon on modifie le rendu et la vie du tube . Ça prend un voltmètre pour vérifier de temps à autre ce voltage pour pas qu'il descendre trop bas .

Pour Francis , je me demandait si on pouvait mettre une allimentation des filament en direct ( sans transfo ) . Ici , moi j'ai 123 à 125 volt AC dans le mur et avec 10 tubes de puissance ( je pensais au 6080 ) alimenté en séries on doit avoir 10 X 12.6 volt soit 126 volt . C'est tout près de ce que j'ai dans le mur et là il n'y aura pas de transfo dans le chemin ..... 5 tubes par canal . Est ce que c'est viable ..... je suis moins fort en électricité qu'en physique ;)

Merci d'avance

Mais j'ai rarement des réponses à mes questions ! :)
Wagner ..... La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
quebec
 
Posts: 643
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Next

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests