Modifions un V-Dac peinards...

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Postby philben » Thu Mar 07, 2013 12:00 am

Bonsoir à tous

Je fais suite à François pour donner quelques éléments sur les écoutes que nous avons partagées et j'en profite pour le remercier de son accueil.

En premier lieu, comme il l'a indiqué, j'ai effectué celles-ci sans connaître le dac en service et il s'est chargé de basculer manuellement (par télécommande) de l'un à l'autre après égalisation des niveaux sonores entre les deux.

Pour le matériel :
Son V-dac décrit plus haut : nouveaux condos, transfos Sowter en sortie et alimentation par batterie.
L'un de mes v-dac (le moins modifié) : changement des composant, deux aop simple 627 et des condos muse en sortie + alim de labo.

Pour le système, je laisse François donner les détails s'il le souhaite mais je souligne l'efficacité de ses mangnepans (qui sont en large bande avec un socle alourdie et une structure rigide - 100 kg). Contrairement à ce que j'ai lu parfois, mais je l'avais déjà indiqué, cela décent fort dans les graves.

Alors ... il existe une différence marquée entre les deux versions de V-Dac.

Lors des premières écoutes, ce que j'ai remarqué en premier c'est la différence concernant l'équilibre entre les registres sonores.
Le V-Dac Sowter est le plus équilibré. Le V-dac AOP 627 donne un léger effet loudness avec un peu plus de présence dans les médium.
Une impression également que le V-Dac Sowter écourte un peu la bande passante.
--> A cette étape, ma préférence n'est pas établie. J'aime bien les deux

Je me suis ensuite focalisé sur les timbres.
Ici sans contexte le V-Dac Sowter a un côté naturel beaucoup plus évident.
---> Mon choix se précise.

Le final de Rossini m'a permis de me concentrer plus sur le placement, l'aération, les détails ... là encore le sowter est devant.
---> Mon choix est presque fait.

Puis enfin quelques écoutes sans attention à des éléments en particulier ... la qualité d'ensemble et de naturel est évidente.
Elle se cache dans les détails : transitoire, longueur de note (son origine, sa diffusion - sur le piano par exemple), aération, ...
---> Mon choix est fait

Du coup je suis rentré et j'ai installé les sowter sur ma version du Dac.



Sur mon système lon retrouve les qualités évoquées. Avec les caractéristiques sonore des cabasses sampan que j'utilise en terme de percussion et de dynamique, c'est un vrai plaisir renouvelé.

Je suis donc vraiment satisfait de cette modification et je remercie François d'avoir ouvert la voix vers les transfos de sortie.

Il me reste un autre V-Dac avec un AOP de Sortie à composants discrets et condos de sortie MKP.
Il est également tout à fait qualitatif par rapport au V-Dac avec les sowter. La scène est large, détaillée mais les instruments manquent un peu de focalisation et dès que cela charge trop c'est un peu brouillon.

L'achat des transfos est un investissement conséquent. Pour démarrer à moindre frais, je rappelle que la modification des composants et de l'aop de sortie est déjà une bonne piste.

Demain, je mets tout ça en boite ...

Je vous montrerai

Bonne soirée

Philippe'
Filtre secteur DIY F Ibre - Mac Mini iTunes + PureMusic / HiFace / V-DAC Tweaké avec sortie analogique sur transfo / Modulation DIY F Ibre / AL2 Cochet /Cable Hp DIY F Ibre / KLIPSCH KLF30.
User avatar
philben
 
Posts: 768
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am
Location: Vers Bordeaux

Postby philben » Fri Mar 08, 2013 12:00 am

Bonsoir à tous

Comme indiqué hier, voici la mise en boite du V-Dac.

Photo 1 :
Installation des transfos Sowter.
On aperçoit également les changements de condos et la série de R non inductive.
J'ai utilisé l'ancien boitier de l'aurexx Christal

Photo 2 : le nouveau V-Dac avec son habillage bois avant la teinte.
On aperçoit également une boite pour ranger les tubes (à partir du premier essais de nouveau boitier pour l'Aurexx).

Rien ne se perd, tout se transforme ...


Photo 3 :
Installation en place.
J'en ai profité aussi pour faire un cabinet au preampli (Marantz 7T).

Et maintenant ...
Musique ...

Bonne soirée

Philippe

PS : Je pense que je vais refaire de nouveau le boitier de l'aurexx. (en haut à droite) Pas assez bien à mon goût (un peu brouillon quoi).
J'y reviendrais dans le fil dédié ...
Attachments
IMG-0092.jpg
IMG-0094.jpg
IMG-0096.jpg
Filtre secteur DIY F Ibre - Mac Mini iTunes + PureMusic / HiFace / V-DAC Tweaké avec sortie analogique sur transfo / Modulation DIY F Ibre / AL2 Cochet /Cable Hp DIY F Ibre / KLIPSCH KLF30.
User avatar
philben
 
Posts: 768
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am
Location: Vers Bordeaux

Postby françois h-d » Fri Mar 08, 2013 12:00 am

Bonsoir Philippe, bonsoir à tous,

chapeau! Il a une autre gueule que "Mickey"!

Quant à l'écoute, je sais qu'elle est bonne!
Cordialement,
François.
françois h-d
 
Posts: 401
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby philippe j. » Sat Mar 16, 2013 12:00 am

Bonjour à tous,

je sollicite votre avis sur une idée que j'ai eue pour la partie convertisseur de mon lecteur. Comme je l'ai dit plus haut, le CNA est un AKM4382, qui a un défaut (au moins), celui de sortir à lui tout seul les 2 voies droite et gauche. Pour améliorer la séparation de canaux, j'ai l'idée de brancher un 2ème AKM4382 en parallèle (avec une dérivation R-C d'alimentation dédiée) et de ne prendre que la sortie droite sur l'un, et la gauche sur l'autre.
Pensez-vous que je puisse en attendre une amélioration audible ?

Philippe J.
philippe j.
 
Posts: 104
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Sat Mar 16, 2013 12:00 am

Bonjour Philippe,

quand un CNA fournit en sortie un courant Iout, le signal de sortie n'est pas du tout influencé par les fluctuations de tension d'alimentation.
Il suffit alors de faire deux convertisseur I/U entièrement séparés, pour chacune des voies, et on est tranquille.

Mais ici le AK4382 sort une tension. Il intègre donc les convertisseurs courant/tension.
Et les AOP intégrés qui sortent les tensions, partagent une alimentation commune : toutes fluctuation de tension créée par un canal **peut** se retrouver en tout ou partie sur la sortie de l'autre canal... tout dépend de la réjection d'alimentation, le fameux PSRR des AOP embarqués, ainsi que de la qualité de l'alimentation commune, qui constitue une impédance partagée...

La fiche technique nous donne : isolation entre canaux = 90 dB minimum à 1 kHz.
Mais... ça c'est à pleine échelle numérique...
Il est certain qu'à 10 kHz et -40 dB on n'est sans doute moins bien...

En séparant complètement les CNA des deux canaux, il devrait être possible de faire mieux !
Après, est-ce que ça va s'entendre... ?

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4805
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby philippe j. » Sat Mar 16, 2013 12:00 am

Francis,

merci pour ton avis. Si je résous le problème du branchement (pas évident en TSSOP) je tente le coup.
Au fait (message perso) mon AOP remarche, c'était bien T10 qui était en cause.

Philippe J.
philippe j.
 
Posts: 104
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby philippe j. » Fri Mar 29, 2013 12:00 am

Bonsoir à tous,

je reviens à ce fil pour rendre compte du doublement du CNA dont j'avais exposé l'idée précédemment. Originellement mon lecteur (un Philips DVP5500) a un seul CNA (AKM 4382), qui est stéréo. Il s'agissait ici de le dédoubler, en alimentant un 2ème AKM 4382 en parallèle (bus des données série, horloges etc...) et de prendre la sortie analogique "droite" de l'un, et la sortie "gauche" de l'autre.
J'y suis parvenu en développant une petite platine au format TSSOP (0.65 mm de pas), qui se reprend sur l'empreinte du CNA d'origine sur la carte mère, et qui est montée orthogonale. Chaque CNA dispose de son filtrage LC à partir d'une même alim 5V. Ces éléments sont visibles sur la photo jointe.
Ce montage est assez délicat, et c'est par miracles (au pluriel) qu'il a bien voulu marcher ! Cette considération me pousse à ne pas conseiller ce montage tel quel, car trop risqué. Par contre le principe est bon, car le son est nettement amélioré : il est plus mat, moins brillant, ce qui permet de mieux entendre les réverbérations quand il y en a dans l'enregistrement ; les instruments sont mieux détourés en 3D, l'étagement en profondeur est mieux résolu ; les sources sonores sont plus ponctuelles, ce qui rend leurs impacts plus tranchants. D'une manière générale, on a l'impression que la propagation des sons, de la source jusqu'à l'auditeur, est plus limpide dans la salle d'enregistrement. Dit autrement, on a l'impression d'être entré dans cette salle, d'en faire maintenant partie. Il y a un effet "traversée du miroir" assez troublant, et qu'on ressent sans effort. Je crois que c'est cette absence d'effort à distinguer les sons qui, in fine, est le gros progrès apporté par cette séparation des CNA.
Donc Francis, oui, ça s'entend, l'écoute confirme tes arguments théoriques.

Philippe J.
Attachments
DSC05993-red.jpg
philippe j.
 
Posts: 104
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Sat Mar 30, 2013 12:00 am

Bonjour Philippe,

j'en profite pour préciser que TOUTES les modifications que je préconise, sur les alims, les masses, les câbles, les HP, la salle... vont TOUTES dans ce sens.

Arguments théoriques: ah non, juste quelques tentatives pour expliquer les résultats d'expériences.
ce n'est pas du tout de la théorie, c'est simplement de l'interprétation des résultats !

Très beau travail, ton petit circuit !
Grand bravo pour la **chirurgie**, c'était pas gagné !

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4805
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Modifions un V-Dac peinards...

Postby françois h-d » Sat May 05, 2018 11:55 am

Bonjour à tous,

je vous rassure, mon V-Dac se porte toujours comme un charme, mais j'exhume ce vieux fil pour évoquer une question qui me préoccupe depuis pas mal de temps.

Le signal S/P dif arrive au DIR SRC4392 via un condo de 100nF, céramique tout ce qu'il y a de plus basique. Certes, ces condos sont corrects en HF, mais quand même...
Je suis tout d'abord surpris par sa valeur élevée (mais conforme à la note d'application de TI), d'habitude on trouve 10 à 47nF en entrée. La coupure basse est-elle si importante pour ce type de signal, ou est-on dans l'optique "mettons une forte valeur pour ce piètre condo et ça ira"? Il se trouve que j'ai un styroflex 68nF que j'aimerais bien essayer, mais avant de "recharcuter" le V-Dac, autant s'assurer qu'on ne commet pas une bévue... J'ai également vu passer sur la baie des styroflex de 150nF, seraient-ils préférables?
"Mais pourquoi veut-il "rebidouiller" un appareil qui lui donne satisfaction, cet olibrius?"
Parce qu'on a déjà vu des appareils qui donnaient déjà entière satisfaction, mais dont les qualités ont été encore mieux mises en valeur après une petite modif (cas des résistances non-inductives sur ce même V-Dac).

Cordialement,
François.
françois h-d
 
Posts: 401
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Modifions un V-Dac peinards...

Postby françois h-d » Fri May 11, 2018 5:39 am

Pas de bol, mon post est passé à l'as, tentons une relance (un "up" comme disent les godons :mrgreen: ).
françois h-d
 
Posts: 401
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

PreviousNext

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests