Diffusion

Le <a href="http://www.elektor.fr/bienentendu" target=_blank><U>livre</U></a> de Francis Ibre

Postby jean-marc plantefève » Sat Mar 12, 2011 12:00 am

Bonjour Francis,

Présenter des courbes de mesure de son système est d'une honnêteté honorable.

On pourrait toutefois discuter du choix des limites d'axe en ordonnée. +80dB à -20dB. Avec de telles valeurs, beaucoup de systèmes même non audiophiles apparaissent tout aussi linéaires (+/-10dB). Je me suis moi-même laissé prendre à ce jeu graphique.

Bien à toi, Jean-Marc.
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Sun Mar 13, 2011 12:00 am

Bonjour Jean-Marc,

ça n'est pas une réponse en chambre sourde !
Et de toutes façons Clio règle les paramètres de fenêtre automatiquement pendant une ATR moyennée.

La courbe tient dans 12 dB entre 20 Hz et 15 kHz environ, avec globalement une légère pente descendante.
Dans la très grande majorité des salles, la réponse tient dans 30 dB... au dessus de 50 Hz (parce que en dessous...)

J'attendais des commentaires plus constructifs !

A bientôt
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4864
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby romain b » Sun Mar 13, 2011 12:00 am

Bonjour Francis et à tous,
nous sommes tous à la recherche d'un certain compromis et les courbes, comme tu l'expliques régulièrement sur ce forum, ne sont qu'un moyen d'y parvenir plus rapidement. Il n'y a pas si longtemps, je t'aurais demandé de faire plein d'autres mesures, en particulier celles (avec plusieurs angles) avec un fenêtrage très bref (10 à 14 ms env.), valable pour les médium-aigu qui permet "d'enlever la salle", très utile pour le raccord médium-aigu, par exemple. Aujourd'hui, je sais que l'enceinte+la salle est un tout indissociable, et que la réponse en chambre sourde de l'enceinte n'est intéressante que sur le plan intellectuel.
En bref cette courbe "au point d'écoute et dans la salle" est intéressante et démontre un certain aboutissement dans le rendu de ce couple enceinte+salle.

Il faut absorber fortement vers 125 à 500 Hz, un peu moins jusqu'à 2 kHz, et beaucoup moins au dessus.

Selon P. Newell, c'est plutôt un taux de décroissance quasi constant qu'il faut viser : 0,2 à 0,4 selon les goûts. Toute variation brusque d'une bande à l'autre doit être évitée mais on admet une valeur un peu plus importante en dessous de 100Hz (sans dépasser 2x ce qui est loin d'être évident pour les petites pièces avec des murs en pierre ou en parpaing) et une valeur éventuellement légèrement plus basse dans les aigus. Pour ceux qui n'aiment pas les pièces trop sourdes, il y a la solution des murs latéraux en "dents de scie" (côté bois vers l'auditeur) qui permettent d'absorber les réflexions spéculaires potentielles tout en maintenant une certaine clarté pour les auditeurs lorsqu'ils parlent.
romain b
 
Posts: 244
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Sun Mar 13, 2011 12:00 am

Bonjour Romain,

avec la mesure ATR faite par Clio, la salle est virtuellement **éliminée**, le signal de test étant un MLS.
C'est infiniment mieux qu'une mesure en wobulé !

Ce que je sais déjà à partir de ces mesures :

- si je mets le micro dans l'axe du tweeter, la courbe est moins descendante et se prolonge jusqu'à 16 kHz avant de descendre doucement... mais ce n'est pas ce que j'entends !

- si je mets le micro dans l'axe des boomers, l'accident creux vers 250-300 Hz s'atténue, sans disparaitre complètement, et c'est ce qui me parait le plus gênant...

- il y a aussi deux creux à 1 et 1,25 kHz dont j'aimerais connaitre la cause : sont-ils liés à la mesure ou au système lui-même ?

Pas de changements autre que l'extrême-aigu quand je déplace le micro de 50 cm en avant-arrière ou latéralement, ça me parait plutôt bon signe.
Il faut que j'aille au-delà du canapé à droite et à gauche pour voir des variations entre 250 et 400 Hz.


Absorption : oui, tu as tut à fait raison, il ne faut pas de saut brusque dans la valeur du Tr, mais comme je le disais (mal) une variation lente avec si possible moins d'absorption ajoutée dans l'aigu.


Cordialement
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4864
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby jean-marc plantefève » Tue Mar 15, 2011 12:00 am

Bonjour Francis,

Je n'ai assurément pas ton expérience en mesure acoustique et je ne devine pas forcement le protocole de ta mesure par la simple vision de copies d'écran. Au delà, je voulais simplement souligner aux lecteurs l'importance d'analyser l'échelle du graphique.

"La courbe tient dans 12 dB entre 20 Hz et 15 kHz environ"
Je vois plutôt une tenue dans les 20dB (74dB à 50Hz, 54dB à 15kHz). Ce qui est déjà fort bien mais je suppose que ton appétence immodérée et affichée pour l'absence de compromis audiophile te fera encore travailler.

"ça n'est pas une réponse en chambre sourde !" ... puis ... "avec la mesure ATR faite par Clio, la salle est virtuellement éliminée, le signal de test étant un MLS."
Comme je n'ai jamais utilisé Clio (honte à moi), je ne te suis pas. Une mesure RTA est pour juger du résultat en milieu réel (sur bruit rose et non sur transitoire). Si tu évoques un signal MLS on sort de ce cadre et il vaut peut-être mieux parler de FFT en pseudo-anéchoïde, d'ailleurs comme ta copie d'écran l'indique (FFT).
Dans ce cas, nous ne sommes pas loin de la réponse en chambre sourde et une vraie RTA serait plus adaptée pour quantifier l'intérêt du traitement acoustique détaillé plus haut.

Bien à toi, Jean-Marc.
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Tue Mar 15, 2011 12:00 am

Bonjour Jean-Marc,

on serait effectivement en pseudo-anéchoïque s'il y avait un fenêtrage temporel permettant d'éliminer toutes les réflexions pour ne conserver que l'onde directe : c'est ce qu'on fait quand on prend la réponse impulsionnelle (photo du bas, avec signal impulse) et qu'on lui met deux marqueurs, l'un juste avant le front et l'autre juste avant la première réflexion visible.

Mais dans ce cas, la fenêtre temporelle serait si courte - quelques millisecondes - que la réponse fréquentielle déduite (par FFT) ne serait pas exploitable en dessous de 200-300 Hz.
C'est donc intéressant pour voir la réponse en médium-aigu seulement.

En revanche, avec un signal MLS plutôt qu'un sinus, on excite beaucoup moins les modes de la salle, du coup le résultat de mesure est nettement moins dépendant de la position du micro (par arpport aux ventres et noeuds).
Mais pour autant, les réflexions sont quand même là !
C'est pourquoi on a quand même des creux, créés par interférences, avec le rebond au sol en particulier.

On n'a donc pas une réponse anéchoïde, quoiqu'on s'en approche au dessus de 500 Hz à mon avis.
Et le 15 kHz est à 60 dB, pas 54...

**appétence immodérée** : c'est un jugement. Je ne te le permets pas.
La modération consiste à SE fixer des limites : tu ne peux pas juger de la modération d'un autre à partir de TES limites à toi !

Tu peux juste dire que tu t'es persnnellement fixé des limites plus proches, ce que je savais déjà.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4864
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Postby jimbee » Tue Mar 15, 2011 12:00 am

Bonjour Françis,

"On n'a donc pas une réponse anéchoïde, quoiqu'on s'en approche au dessus de 500 Hz à mon avis. "

Pour avoir un peu pratiqué, je crois qu'il y a encore un écart significatif dans la courbe après 500 Hz (selon la largeur de la fenêtre d'analyse ) qui dépend de la proximité de la première réflexion à évacuer. Diverses longueurs de fenêtres t'éclaireraient sur les creux à 1 et 1,25 kHz.

crd
Attachments
fen-trage-.jpg
jimbee
 
Posts: 962
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:55 am

Postby jean-marc plantefève » Tue Mar 15, 2011 12:00 am

Francis,

"c'est un jugement. Je ne te le permets pas."
!? Cela s'approchait pourtant davantage du compliment, en lien avec ta recherche du minimum de compromis dans ta quête audiophile. A moins que je ne te lise mal depuis maintenant plusieurs années.

Jean-Marc.
jean-marc plantefève
 
Posts: 935
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby gg14 » Tue Mar 15, 2011 12:00 am

Bonsoir à tous,

Quoiqu'il en soit des mesures de Francis , elles ont le mérite, malgré les controverses et je le remercie, de nous décomplexer, nous , les obscurs audiophiles, avec nos propres mesures dans notre local.
Investir dans du bon matériel et se retrouver avec des amplitudes de 20 à 30dB, ça a de quoi énerver et c'est épuisant de faire et refaire les mesures.

Aujourd'hui, après un traitement de choc à l'arrière des enceintes décalées de 2 m du mur arrière et réaménagement du mobilier, ma courbe tient dans 12 dB , la mesure étant effectuée au fauteuil d'écoute.
Le grave a gagné une belle linéarité, il me reste la coquetterie de 3 à 4 dB entre 200 et 300Hz (plafond trop bas???) que j'atténue de 3dB à partir du BSS.

Donc merci pour les mesures, car sur les forums, on discute beaucoup des matériels mais jamais de celles ci. Bien que Satocrown ait tenté de lancer une discussion sur le bon usage d'ARTA.

Gérard
gg14
 
Posts: 1048
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby francis ibre » Wed Mar 16, 2011 12:00 am

Bonjour à tous,

Jean-Marc, j'avais bien pris ta remarque dans un sens positif, pas de souci.
Mais **immodéré** c'est quand même un jugement...
D'autant que je sentais, à travers ton post, une évaluation de mes résultats, alors que je n'ai pas précisé les objectifs que je souhaite atteindre !

Tu as parlé de la linéarité de la réponse, et d'écarts de plus ou moins 10 dB par rapport à l'idéal.
Quel idéal ?
Celui d'une réponse parfaitement plate ?

Mais ça n'a jamais été mon objectif !
Enfin, si, au début, il y a plus de 30 ans, je croyais naïvement qu'une réponse plate (objectivement) donnait un résultat parfait (subjectivement)...

Mon objectif actuel est plutôt une réponse gentiment et régulièrement descendante, avec une pente de... je ne saurais pas dire exactement, mais de l'ordre de 1 à 2 dB par octave.

Il m'est très facile de rendre la réponse parfaitement plate au dessus de 500 Hz, sauf accidents très localisés, et coupure haute du tweeter vers 16 kHz, mais ça ne donne pas de bons résultats subjectifs du point de vue de l'équilibre tonal et des timbres.

Si on prend comme objectif cette réponse en pente douce, il me semble que mon résultat s'en approche à mieux de +/- 5 dB en gros ?


Jimbee : la salle... toujours la salle...

GG14 : juste pour comparaison, je mettrai dès que possible les mêmes mesures, dans la même salle, avec des (grosses) enceintes colonnes du commerce (dont je tairai le nom, le but n'étant pas de dénigrer).

A bientôt
Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 4864
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

PreviousNext

Return to Bien Entendu - itinéraire d'un audiophile

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest