four sans four

Postby itu » Fri Aug 01, 2008 12:00 am

Bonjour

Le sujet a à peine été éfleuré il y a quelques temps de cela : la modification de platines utilisant des composants à montage de surface.

L'on avait alors parlé de la technique à "air chaud" artisanale, à savoir soit le "pistoler à embosser" utilisé par les amateurs de scrapbooking, soit le Weller Pyropen WP60.

Juste quelques lignes donc pour préciser les choses suivantes :

Pistolet à embosser : méthode la plus sure, mais la plus lente. Température du jet d'air : proche de 220 °C, échauffement progressif, pas de traumatisme des composants annexes, mais temps de chauffage assez long. Autre inconvénient : chauffe de l'air "ventilé" oxygéné (qui passe, comme dans un sèche-cheveux, dans un canal chauffé par un fil résistif). Donc oxygène, donc oxydation de surface de l'étain en fusion. Faible puissance générale... jet d'air parfois légèrement trop puissant pouvant déplacer des circuits lors des opération de brasure

pyropen : température avec la buse à air chaud à 1 cm : 440 ¨. La température nominale de 220 à 240 °C est obtenue avec une buse à 3 cm environ de la platine. risque de brulure des composants si l'on oublie ce détail. chauffage plus "précis", plus chirugical (des buses fines sont achetables) et sans pression (les gaz chauds sont déplacés sur la simple pression du butane qui alimente cette sorte de briquet, le reste est purement thermodynamique)

Souffle essentiellement des gaz brûlés, pauvres en oxygêne, donc non oxydants. Temérature plus constante que le pistolet à embosser.

Le pyropen peut également être utilisé pour souder des composants au "coup par coup", en utilisant de la soudure en pâte, ce que l'on ne peut pas faire avec un fer classique.

Pour les tabagiques, peut également servir de briquet. mode chalumeau également utilisable pour braser des petits blindages. Et bien entendu, avec une bonne paire de pinces Bruxelle, c'est un exellent outil pour récupérer des composants à montage de surface sur une platine à canibaliser .


Bref, à 70 euros et quelques brouettes, c'est le complément indispensable à tout four à refusion.

Du coup, j'ai un pistolet à embosser qui ne me sert plus à rien

Marc

PS : mon cher monsieur Weller. Les chèques de remerciement sont à adresser sur un compte numéroté de lUnion des Banques Suisses, à Zurich. J'accepte toutes les devises, y compris les rahat-loukoum.'
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Return to Four à refusion pour CMS (01-2006)

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest