il est Mini, Docteur Masquel

Postby itu » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Avant toute chose, je tiens à remercier l'animateur principal de ce fil de discussion, dont la qualité du site Web personnel et la patience de ses explications on achevé de me convaincre : je passe à la refusion.

Cette intervention pour signaler l'existence d'un mini four qui semble (j'insiste sur le verbe indiquant une certaine réserve) convenir à nos bidouilles
Il s'agit du Vibel Breakfast Maker

http://www.google.fr/search?num=100&hl=fr&q=%22vibell+Breakfast+maker%22&btnG=Rechercher&meta=

que lon trouve un peu de partout, en deçà de la barre des 30 euros neuf (a ce prix, je n'ai pas eu le courage de regarder sur eBay, les coûts de transport commençant à constituer une part non négligeable de la "bonne affaire")

Il s'agit d'un combiné associant une cafetière (pour les longues journées d'électronique), d'une plaque chauffante et d'un four à tubes IR (deux en haut, un en bas). Le volume intérieur du four est de 15 cm de large, 17 de profondeur, 16 de hauteur (en fait, 10 cm de la grille à la "lampe" du haut). Les dimensions "hors tout", après amputation cafetiéresque, sont 26x20x21, soit à peine plus gros que la boite de protection d'un Grid Dip ou une petite alim de labo. On est très loin des barbecue de salon..

Etant, dans la journée, buveur de thé, j'ai procédé à une cafetièrectomie (une ablation chirurgicale de la cafetière), objet solidarisé avec le four par deux vis, deux "clips" et trois fils. Le gain de place est encore plus important.

Les déperditions de chaleur de cet appareil sont essentiellement, comme nous l'a appris M. Masquel, la vitre du four, très rapidement remplacée (deux vis à ôter) par un sandwitch constitué par une plaque d'alu polie (weber métaux pour les parisiens) et un rectangle de verre epoxy "simple face", la plaque d'alu n'étant pas aussi épaisse que la verrine d'origine (en outre, le sandwich améliore l'isolation thermique et évite de se brûler si l'on touche la porte du four par inadvertance.

Le second point de perte de chaleur est... la plaque chauffante supérieure. C'est en fait une petite cuvette revétue d'un matériaux antiadhésif, dont le "cul de casserolle" est situé directement au dessus de lampes IR du four. Pas de résistance indépendante donc, ce sont les 500 W du four qui sont utilisés pour faire frire les oeufs... avec un rendement qui me semble très douteux.

J'ai découpé une seconde plaque d'alu, qui réfléchit les IR vers le four et isole plus ou moins la plaque qui devient nettement moins chauffante. Dès que j'ai le temps, j'effectue une batterie de mesures pour voir si, dans ces conditions, l'on peut utiliser cette plaque "tel que" afin de faire monter les circuits imprimés en température sans risque de déformation.

J'ai reçu cet appareil à 11H, heure de passage de mon cher préposé. A 12H, en guise de collation, je me suis offert une séance de découpage de plaques, démontage et remontage d'appareil, pour enfin mettre le tout "en chauffe" à 14 H (je ne suis pas doué pour la mécanique). Deux cartes contrôleur de disque dur et une extension informatique au fonctions oubliées ont fait l'affaire, pour un premier test de "dessoudage".
Je n'ai pas encore de thermomètre numérique. La monté en température et l'atteinte du point de fusion de l'étain se situe entre 3 et 4 minutes (5 sur la plaque la plus ancienne, la poussière qui recouvrait le tout a du jouer le rôle d'isolant thermique).

Voici l'appareil après modification, mon vieux tektro et un weller servant d'échelle de référence

http://img170.imageshack.us/my.php?image=img4759wr5.jpg




Les composants "tombent" tout seuls., la monté en température me semble excessivement franche. La descente en température, "porte ouverte", est très rapide. (moins de 2 minutes avant que l'étain ne reprenne une certaine consistance). Je me demande si je vais me lancer dans la fabrication du système de régulation de température d'Elektor, n'ayant aucune idée du prix de revient d'un tel montage (si un participant pouvait donner un ordre d'idée).

En espérant avoir pu donner des idées aux personne effrayées à l'idée d'installer une rotissoire entre le scope et le wobulateur

Cordialement à tous

Marc
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Postby ymasquel » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Bonjour Marc,

Merci pour cette prose technico-littéraire qui apporte un peu de printemps, les I.R. du four aidant, aux frimas actuels.

Après une petite visite chez Mr G. D. qui semble le seul fournisseur de ce produit j'ai quelques remarques et quelques questions.

- Le volume intérieur semble idéal pour le traitement des plaques au format europe (mes préférées).
- Ce faible volume est également une sécurité car il sera difficile d'introduire l'oscillo par inadvertance à l'intérieur.
- L'encombrement après intervention chirurgicale sans anesthésie semble-t-il (sauvage!) est formidable pour un petit laboratoire.
- Le rapport volume utile/puissance est d'un peu plus de 122W par litre ce qui est assez proche des 137W par litre du modèle que j'ai utilisé et de toutes façons au-delà des 100W par littre qui semblent le minimum utilisable.
- la photo montre le four déjà "customisé" avec sa plaque d'alu remplaçant le verre de la porte, je suppose que la seconde plaque a été rationnellement placée entre les "tubes" et la paroi interne supérieure du four.
- J'aimerais connaître le type de "tubes" de chauffage car cette information est absente de la fiche de caractéristiques (grand mot pour ce que j'ai trouvé), sont-ce des résistance classiques ou des tubes à quartz que je dois encore tester? Si ce sont des tubes à quartz, attention, FILAMENT FRAGILE surtout à chaud!!!

Quant au coût du matériel tu te bases sur la liste des composants, tu jettes un oeil aux sources habituelles (je crois avoir trouvé la totalité via FARNELL -prix hors taxes- et ELECTRONIQUE DIFFUSION -prix TTC-). Attention aux thermocouples aux isolants incapables de supporter les hautes températures (CONRAD).


Je reste à ton écoute.

Amicalement, Yves.
Amicalement,
Yves.
ymasquel
Site Admin
 
Posts: 3390
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:44 am
Location: Oise (60)

Postby blacktigris » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Merci Marc pour cette trouvaille 'électro-culinaire'.
Je porte un vif intérêt à tes essais. tiens-nous au courant dés que tu as pu l'essayer sur une carte de ta fabrication.
Bonne idée la pantoufle à gauche du four pour nous indiquer l'échelle, mais tu chausses du combien ?

Ludo
blacktigris
 
Posts: 211
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:41 am

Postby itu » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Oh, mille mercis, cher docteur, pour cette prompte réponse

Alors, dans lordre. Oui, effectivement, la plaque alu supérieure est installée, sur les cornières protégeant les "lampes". L'enceinte étant, à cet endroit, soudée au "point", je me suis contenté de découper un cercle d'alu correspondant au diamère de l'alésage. C'est mécaniquement inéléguant, mais j'ai avant tout cherché à faire quelque chose de reproductible, même par des personnes possédant, comme c'est mon cas, deux mains gauches.

En regardant le cadavre de la cafetière, je me demande si je ne vais pas convertir la plaque chauffante en plaque à réchauffer les platine avant l'introduction dans le four à refusion. (pourrait également servir à "sécher" les composants qui demandent un passage à 125°C durant 24H, tels certains circuits Analog Device). Une prise de courant "chassis" à rajouter, prélevée sur une carcasse d'ordinateur, un tuyau en serpentin pour "boucler" le circuit liquide du réchauffeur, le tout rempli avec ces mélanges glycol-bidule que l'on trouve dans les pains de glace synthétique, çà devrait donner des résultats.

Le chauffage est assuré par des tubes à quartz. Ils sont effectivement très fragiles, mais mécaniquement protégés par ces fameuses cornières en alu susnommées. A moins que l'on se lance dans le démontage intégral de l'appareil, leur durée de vie a peu de chance d'être raccourcie. Les mauvais traitements de ces composants sont, imho, plus a craindre en cuisine (projections de graisse, nettoyage énergique par un fanatique du "décap four", récurage par une consciencieuse amoureuse des Spontex-gratounettes ou du tampon "jex"... )
L'électronicien est un individu généralement doux, calme (d'autant plus calme s'il est passionné de composants à montage de surface, peu compatibles avec les tremblements nerveux) et peu enclin à ces crises de "propretéhomanie"... surtout si je considère l'état très discutable de ma table de bricolage

Pour le thermocouple, jai prévu un alésage permettant de faire passer un tube de laiton chromé (pour réfléchir les IR et ainsi moins chauffer son contenu) de 4 mm, farci à la laine de verre, laquelle emaillotera les fils de la sonde, ne laissant ressortir que le point de jonction. Le tube de laiton se trouve aisément... en démontant des segments d'antennes rétractables. La laine de verre se trouve dans n'importe quel magasin de maquetisme, de réparation de motos, GSB etc.

Electronique Diffusion... ca tombe bien. Je comptais faire un tour à la "maison jaune" à Malakoff... s'ils ont en partie les composants, ce sera parfait. Le reste attendra la prochaine commande groupée Farnell. Le seul obstacle que je rencontre est le circuit imprimé (je ne suis plus équipé gravure depuis belle lurette...) Je crois que l'époque (bénie) ou Elektor fournissait les CI est révolue, hélas.

Cordialement

Marc'
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Postby itu » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Bonne idée la pantoufle à gauche du four


On ne critique pas l'état du shack !! c'est un sujet tabou. Dans les autres pièces, je ne dit pas. Mais ici,
"Tout n'est que désordre et fumées,
flux, pannes et pièces détachées..."
La pantoufle, c'est du 39-45

Les résultats des essais risquent d'attendre, car j'ai une première quinzaine de fevrier relativement chargée.

les composants qui sont devant le Tektro sont des BGA, des SOIC, des connecteurs et des transistors qui ont été dessoudés avec le four en question. Il est impossible de tester les "mille pattes", mais les transistors on très bien tenu le choc thermique. Les capas également (car la récupération de NP0 est un sport que je pratique), ainsi que 3 amplis ops. Si eux ont réchappé à la mort par carbonisation, ce doit être également le cas des composants plus importants

Amicalement
Marc
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Postby itu » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Re-bonsoir (dernier post de la soirée... tout de même)

Je précise que les échantillons des circuits Maxim semblent bien être pris en compte par la procédure "normale". Je viens de commander un couple de circuits, et la demande a été acceptée.

Mais attention, à la seconde phase de la procédure de commande, une injonction du genre

"YOUR SAMPLE ORDER HAS NOT BEEN PLACED " suivi d'un laïus vous demandant de vérifier la légitimité de votre demande. La légitimité en question, c'est de ne pas appartenir à une nation terroriste appartenant à l'Axe du Mal (pour les explications, voir le site web de la NSA et du DoD)

Comme nous ne sommes des terroristes que d'un point de vue purement intellectuel, (rapport à ce que nous faisons subir aux batteries de cuisine) il suffit de cliquer d'un curseur taquin sur "submit" et ainsi passer outre. Car les méchants terroristes, eux, y peuvent pas répondre "Submit", vu que c'est interdit compte tenu de ce qui est écrit en petites lettres dans les conditions générales d'exportation de technologies hors du territoire américain. Et comme un méchant terroriste est obligé de marquer que ses composants, c'est rien que pour faire des bombes, il contrevient aux conditions, et doit donc acheter ses composants à la boutique du coin, sans pouvoir demander de "samples".

Dans les deux minutes qui suivent, l'on reçoit un email de confirmation d'expédition

"Sample Order Submitted
Maxim Sample Order Number: 450259
Thank you for your sample request. An e-mail has been sent to you informing you about your sample order.
You have requested your sample to be shipped to: etc etc.


J'avais demandé il y a deux semaines des ampli op "très faible bruit" pour l'étage de réception d'une software defined radio, ils sont arrivés en "bonnet haut de forme" trois jours plus tard.

Pas de raison que les échantillonneurs de température suivent un chemin ou une logique différents.

Marc
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Postby ymasquel » Tue Jan 29, 2008 12:00 am

Bonjour Marc,

J'ai la même source pour l'interface thermocouple et je dois dire que bon nombre de fondeurs ont un comportement remarquable pour peu que la sollicitation soit sérieuse et raisonnable.
Mes thermocouples viennent de chez FARNELL (réf : 7069224), ce sont les seuls abordables financièrement dont les caractéristiques leur permettent de résister à plus de 300°. J'en ai commandé 2 car j'en ai utilisé un comme thermomètre grâce à un AD595CQ d'ANALOG DEVICES et d'un module voltmètre numérique correctement calibré ( la réponse de l'AD595 est de 10mV par degré celsius).

La platine de janvier 2006 est disponible par commande chez PCB SHOP (dont le site ne supporte pas autre chose qu'internet explorer chez qui je ne vais donc jamais) et tu trouveras le lien direct dans cette section qui parle de l'article avec tout ce qui s'y rapporte . Mais pour ma part j'ai refait complètement le dessin du PCB que tu as vu sur mon site ou dans le blog .

Le reste des composants devait être d'origine ELECTRONIQUE DIFFUSION y compris les relais statiques.

Concernant le réchauffage des composants c'est une manipulation à réaliser de façon quasi systématique avec les puces de tous les fondeurs ainsi qu'avec les PCB mais à une température pas nécessairement aussi élevée afin d'éviter que l'entrée en ébullition de l'humidité absorbée ne détruise la belle oeuvre tant convoitée.

Concernant les tubes à quartz ce sont les filaments qui craignent plus les chocs lorsqu'ils sont chauds (simple déplacement du four) que les manipulations et autres récurages des tubes eux-mêmes. J'en ai détruit un d'avoir posé le montage où je le testais d'au moins un centimètre (l'épaisseur de mon index - que j'ai assez fin pourtant).

Amicalement, Yves.'
Amicalement,
Yves.
ymasquel
Site Admin
 
Posts: 3390
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:44 am
Location: Oise (60)

Postby itu » Wed Jan 30, 2008 12:00 am

Bonsoir Yves

Pour la partie "circuit imprimé", je pense que je vais contourner le problème en tentant de retrouver des planches "letraset", technique d'antan qui donne d'excellents résultats (on ne fait pas de l'hyper) tant que la platine n'est ni trop complexe, ni trop grande. Gérard, chez Electronique Diffusion (que je persiste à nommer "Beric"... on ne se refait pas) devrait pouvoir me dépanner.

la dessication des composants sera résolue d'une toute autre manière qu'envisagée à l'origine. Je pense qu'un "rice cooker" en position "maintient au chaud" (sans riz ni eau, cela va sans dire) devrait convenir, bien mieux que mes idées de bidouille de cafetière. Ce genre d'appareil est thermostaté et je pense que la température oscille entre 60 et 80 °C, ce qui, en 24 ou 48 H, devrait a priori écarter tout risque lié à l'humidité infiltrée.

La température citée de 125 °C est directement tirée des recommandations d'Analog Device. C'est effectivement un peu élevé

Je file en mission pour 15 jours... c'est un peu long. mais je reviendrais avec un thermomètre numérique, ce qui me permettra de fournir les temps de montée en température promis..


Amicalement
Marc
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Postby ymasquel » Wed Jan 30, 2008 12:00 am

Bonjour Marc,

Si tu te lances dans le typon sauce LETRASET (excellents souvenirs) je te conseille de prendre le 89C52-24 en version PI (DIL) car du PLCC ce sera de la haute voltige.

Je comprends ton lapsus concernant "BERIC" que j'ai pratiqué il y a presque des lustres.

Presque tous les fondeurs tablent sur une dessication à 120/125° mais nos pentes de montée en température pour la refusion sont moins raides (c'est pas les Pyrénées). Mais il faut penser à passer le PCB au séchage lui aussi!!!

Amicalement, Yves.
Amicalement,
Yves.
ymasquel
Site Admin
 
Posts: 3390
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:44 am
Location: Oise (60)

Postby itu » Thu Jan 31, 2008 12:00 am

effectivement... je n'oublierais certainement pas d'y ajouter la platine.

Pour info, Lidl, le "hard discounter", propose cette semaine dans la plupart des départements, un microscope bas de gamme à moins de 50 euros. Caractéristiques :
Microscope BIOLUX AL


Oculaire pour connexion PC.
Oculaire 5x WF et 16x WF.
Lentille Barlow, rallonge oculaire.
Tourelle d’objectif 4x, 10x, 40x.
Eclairage LED.
Logiciel Arc Soft Photoimpression

A voir sur le site www.lidl.fr

je ne vois pas à quoi correspond un "oculaire pour connexion pc" (un anneau en plastique pour centrer une webcam j'imagine).
Le caillou 4X est amplement suffisant pour vérifier les soudures et les ponts. Il semblerait même que l'appareil soit livré avec une sorte de rail à réglage micrométrique. Certes, les puristes diront que pour les CMS, rien de vaut une bonne binoculaire 4X/8X max. Mais les tarifs ne sont pas du tout les mêmes .

Bon, à ce prix là, on ne peut pas non plus espérer plus que 50 euros d'optique (çà doit même déformer méchant et offrir une palette d'aberrations chromatiques d'anthologie). Mais les exigences d'un electronicien "CMS" sont franchement différentes de celles d'un chimiste ou d'un entomologiste. Dans la catégorie "accessoires complémentaires au four à refusion", je pense que voilà un candidat sérieux

Les barlow peuvent également être reconvertis en "oculaires volants" pour vérification sur le vif, durant les soudure. Je vais tenter demain de voir de quoi il en retourne.

Javais déjà acheté chez ces gens une bousole électronique à 10 euros, précise à 5 °, rapide, très pratique pour pointer les antennes tant que l'on ne travaille pas au dessus du gigahertz. 10 euros, ce n'est même pas le prix que l'on doit payer pour acquérir à la vente au détail, le capteur magnétique cms qui est utilisé.

Marc (convertisseur-récupérateurs-détourneur d'outils improbables)

PS : oups, il semblerait que la caméra soit, à ce prix, également comprise dans l'appareil
http://www.educnet.education.fr/svt/anim/ticestrasbourg/strasbourg%202005/Armand/strasbourg_2005/microscope/microscope.htm
... et que lengin ait déjà conquis quelques amateurs'
itu
 
Posts: 171
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:36 pm

Next

Return to Four à refusion pour CMS (01-2006)

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest