Expérimentation sur les condensateurs polymère

Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby gaël » Mon Oct 16, 2017 10:12 am

Bonjour à tous,

On parle beaucoup des condensateurs et des qualités subjectives des versions dites audio tels que les Panasonic, les Elna Silmic et j'en passe.
Dans mon travail, j'ai été amené à évaluer et utiliser des condensateurs polymère depuis quelques années, et je me suis demandé pourquoi ne pas essayer sur ma passion qu'est l'audio.
Les condensateurs aluminium électrolytiques, aussi bons soient-ils, sont pour moi dépassés par les condensateurs aluminium polymère.

J'ai pu tester avec grande satisfaction la substitution de toutes valeurs comprises entre 4.7 µf et quelques 220 µF sur plusieurs amplis à transistor. Dans tous les cas, on a levé un voile sans aucun doute possible, tout est plus clair, détaillé, dynamique, les sons d'ambiance de faible niveau sont parfaitement intelligibles, tout marche mieux.

A la base développés pour des convertisseurs DC/DC à découpage, ces condensateurs humilient les électrolytiques classiques, même qualitatifs. Non seulement ils ont des ESR 10 fois plus faibles voire plus, mais avec des comportement en haute fréquence qui surpassent les électrolytiques classiques. Le condensateurs reste un condensateur jusqu'à des fréquences bien plus élevées. Comme on le voit souvent, le montage d'un condensateurs film en parallèle n'apporte rien sur ces condensateurs car ils restent capacitif jusqu'à près de 1 MHz pour certains.
Le courant qu'ils supportent est également très supérieur. En gros, ils ont l'avantage de l'encombrement des électrolytiques et de leurs valeurs avec les qualités de condensateurs non-polarisés à film.

Le seul inconvénient est que les valeurs les plus faciles à trouver sont sur les plus faibles tensions, le choix se réduit si on a besoin de tension de service de 50 ou 63V. J'ai quand même réussi à trouver des 47 µF, 68µF, 82µF, 100 µF, 120 µF et 180 µF/63V sans difficulté. Après rien n'empêche de monter en parallèle. J'ai testé Nichicon série LV et les Illinois Capacitor série AVG. Il en existe d'autres que je n'ai pas essayés.
Pour partage d'expérience.

A+

Gaël
gaël
 
Posts: 203
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby tron_ic » Mon Oct 16, 2017 10:39 am

Bonjour Gaël

Whaaa très intéressant !

En effet oui pourquoi ne pas essayer de comparer. Dans cette optique je me suis demande s'il te serait possible de me dire ou je peux m'en procurer ou à la limite si tu peux m'en envoyer 2 pièces.

Pour la valeurs j'ai pensé d'abord a un 220uF 16v ou 25v ou même moins c'est possible ! C'est pour du découplage de cathode.

D'avance je te remercie.

P.s et ca tombe très bien puisque un ami est justement en train de faire des tests et " voicing " sur son matériel

Meilleures salutations Tony
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
User avatar
tron_ic
 
Posts: 1228
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm
Location: Switzerland

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby ecossais » Mon Oct 16, 2017 10:52 am

Bonjour Tony,

Ça semble facile à trouver
https://www.mouser.co.uk/search/refine.aspx?Ntk=P_MarCom&Ntt=144513910
Jean-Noel
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
La Platine (Verdier), pré phono Pacific, amplis monotriodes PX25 et 2A3 RCA monoplaque, Petite Onken
User avatar
ecossais
 
Posts: 963
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:58 am
Location: Bonnie Scotland

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby tron_ic » Mon Oct 16, 2017 12:43 pm

Bonjour Jean Noël

Oui en effet tu as raison. Sorry j'ai pas percuté et je pensais à une Mlle réf.

Je vais m'y pencher. Salutations Tony
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
User avatar
tron_ic
 
Posts: 1228
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm
Location: Switzerland

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby gaël » Mon Oct 16, 2017 12:45 pm

Hello Tony,

content de te relire depuis le temps :)

Je n'ai pas de telle valeur. En postant, je n'avais effectivement pas pensé que ça pourrait aussi être utilisé par des tubistes lorsque les tensions le permettent (encore que si tu fais des arrangement série parallèle, tu pourrais contourner la 63V max de ces condensateurs)

Jean- Noël a raison pour la source. Je n'ai pas parlé des fournisseurs pour ne pas faire de publicité, mais c'est là que je me suis fourni. Il y en a d'autres.

Je suis très impatient de lire ton compte-rendu d'essai, pas en espérant avoir raison, mais pour tout simplement savoir si mon expérience positive se duplique (à fortiori sur du tube)

A bientôt

Gaël
gaël
 
Posts: 203
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby gaël » Mon Oct 16, 2017 12:46 pm

Re Tony,

Pardon, j'ai dis des âneries, j'ai encore des 100 et des 180 µF 63V. Envoie moi ton adresse en MP, ça serait un juste retour des choses :)

A+
gaël
 
Posts: 203
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby tron_ic » Mon Oct 16, 2017 10:21 pm

Hello Gael

Comme mentionné je vais en essayer une paire en découplage de cathode sur une C3g ! La tension de cette dernière n'est pas élevée elle est proche de 3Vdc ! Comme valeur je pensais à 220uf regarde ce que tu as sinon 2 x 100uF devraient aussi aller !

je te tiens au courant. A tout bientôt

Meilleures salutations. Tony
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
User avatar
tron_ic
 
Posts: 1228
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm
Location: Switzerland

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby francis ibre » Mon Oct 30, 2017 12:26 pm

Bonjour à tous,

je relance le sujet, après m'être documenté sur la technologie de ces condos.

je connaissais depuis longtemps le "problème" des condos chimiques :
- le diélectrique est la fine couche d'oxyde d'aluminium (Al2O3) sur la face rugueuse d'une feuille d'alu, qui est l'anode
- le contact entre anode et diélectrique est parfait, puisque ce diélectriques EST une couche superficielle de cette anode !

- mais... de l'autre côté, comment faire le contact entre la cathode, et cette couche diélectrique ?
- jusqu'à présent, la cathode est une autre feuille d'alu, "connectée" au diélectrique par un liquide (gel) conducteur, donc un électrolyte, d'où la désignation de ces condos : électrolytique...
- mais hélas, la cathode aussi se recouvre d'une couche d'alumine, on a donc un deuxième diélectrique, pas voulu celui-là !
- donc un condo chimique, c'est deux condos en série...
- reliés par un conducteur très imparfait : l'électrolyte

Depuis longtemps les fabricants ont cherché à parfaire le contact entre diélectrique et cathode : la meilleure solution avait été trouvée par black-gate, avec un gel enrichi au carbone (conducteur).

Avec ces nouveaux condensateurs polymères, le "contact" avec la couche diélectrique est réalisé par un polymère conducteur, d'où une résistance équivalente bien plus basse, et par suite un courant maxi plus élevé.
Il reste néanmoins le problème de la seconde couche d'alumine sur la cathode, couche qui n'a aucune utilité et bien des inconvénients !

J'ignorais que les Panasonic Os-Con sont du type "polymer" et pourtant j'en utilise depuis des années !
Ils étaient alors référencés "solid aluminium"...
Aujourd'hui : https://eu.industrial.panasonic.com/sit ... 1309_e.pdf

Les valeurs de capacités sont encore limitées, mais ça devrait évoluer...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby gaël » Wed Nov 08, 2017 1:20 pm

Bonjour Francis,

Par curiosité, où utilises-tu les polymères ? En découplage ? En liaison ? les deux ?

A+

Gaël
gaël
 
Posts: 203
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: Expérimentation sur les condensateurs polymère

Postby francis ibre » Wed Nov 08, 2017 2:07 pm

Bonjour Gaël,

j'utilise encore de temps à autre un pré-pré MC sur schéma Yamaha modifié : transistors bipolaires à très très faible Rbb, les 2SB737 et 2SD786.
L'inconvénient de ce type de schéma est qu'il faut un couplage capacitif, aussi bien en entrée qu'en sortie, et vue la faible impédance des deux côtés il faut des valeurs de capacité assez élevées !

De mémoire, il y a d'origine 100 µF / 6,3 V en entrée, et 47 µF / 16 V en sortie, chimiques Nichicon basiques de l'époque (début 80).
J'ai essayé diverses références de chimiques, des tantales, et finalement ce sont les Panasonic Os-Con qui sont restés !

Dans cette configuration, j'obtiens presque d'aussi bons résultats qu'avec mes transfos MC.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am


Return to Haute-fidélité

Who is online

Users browsing this forum: google [bot] and 1 guest