Page 2 of 5

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Mon Oct 16, 2017 6:18 pm
by jean-marc plantefève
Bonjour Franky,

Je n'ai pas pris le temps de chercher les bonnes références, mais tu trouveras tout de même une ressource qui permet de faire le lien entre le taux d'ondulation consenti et le nombre de µF par rail stéréo. Les 2x4x4700µF, sous 2x200W, c'est 3% d'ondulation.

ond_nad.PNG

De mon côté, je te conseillerais le remplacement par une technologie plus moderne (moins d'ESR, plus de Irms), certainement un peu plus de µF suivant l'encombrement (diam ? hauteur ? pas ?), mais sans ajouter de "résistance" dans cette alimentation qui se veut péchue.

Bien à toi, Jean-Marc.

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Mon Oct 16, 2017 8:43 pm
by guy2
Bonsoir

Il me semble qu’un CRC ou un CLC permet de « découpler » la capa de tête, qui voit essentiellement les courants pulsés de charge, des capas en aval qui, elles, fournissent les courants modulés appelés par l’ampli.

C’est la qualité de ces condos qui est primordiale.
Si les composants sont bien choisis et dimensionnés, il n’y a pas de raison que cette configuration CRC «ramollisse» l’alim.

La classe de fonctionnement de l’ampli a également son importance.

Guy

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 11:39 am
by francis ibre
Bonjour Franky,

pour l'encombrement il est impératif de rester sur un diamètre 35 mm.
pour la tension, des modèles 80 V pourront à la rigueur passer...

perso je ne gonflerais pas trop le condo de tête, 6800 µF me parait bien, en restant sur du 100V.
Et toujours pour ce condo de tête, je ne prendrais pas une technologie FRS, mais plutôt une série Long-Life (LL) ou haute température (HT), ces deux types dureront plus longtemps sous courants pulsés.

Par contre, pour les trois autres, séparés des premiers par une R de faible valeur, je mettrais bien sûr des FRS, et là j'essayerais d'aller jusqu'à 10 000 µF par condo, soit un total de 30 000 µF par branche.
On passerait donc de 20 000 µF actuellement (4 de 4700) en structure simple C, avec une impédance de l'ordre de 60 à 75 mOhms par condo, donc 15 mOhms (au mieux) vus de l'ampli, à 30 000 µF en structure CRC, avec une impédance de l'ordre de 25 mOhms par condo, donc 8 mOhms (au pire) vus de l'ampli, soit trois fois moins...

Voir chez Radiospares ou Farnell, Mouser, dans les marques Epcos, BC, Cornell...
http://fr.farnell.com/epcos/b41231a0828 ... dp/2284006

Francis

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 5:33 pm
by jean-marc plantefève
Bonsoir Guy,

Si les composants sont bien choisis et dimensionnés, il n’y a pas de raison que cette configuration CRC «ramollisse» l’alim.
Plus haut, la seule valeur proposée en résistance est 1 Ohm.

Modélisation avec et sans R (cliquer pour zoomer) :
ond_r_sch.PNG

Simulation avec et sans R (cliquer pour zoomer) :
ond_r_plt.PNG

Pour ce NADS200, en observant la gigue du rail d'alimentation, je préfère sans résistance. Pour un rail plus tenu, moins ramolli.

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 7:13 pm
by francis ibre
Bonsoir,

deux constatations :

1 - d'après les simulations : avec R, on perd deux volts au pire, mais le rail d'alim est moins bruité...

2 - d'après les écoutes : c'est très souvent mieux avec R

Alors "théoriquement" ça ne plait peut-être pas, mais "auditivement"...
l'objectif est-il de satisfaire la théorie, ou les oreilles ?

Francis

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 7:17 pm
by guy2
Bonsoir Jean-marc

Merci pour cette illustration

Désolé, mais j’ai toujours un peu de mal à déchiffrer les schémas sous LTspice …

L’idée était de ne garder que la première capa en tête (4700µF) et de mettre la R de « découplage » devant les 3 autres capa de filtrage (14100µF) pour faire le CRC.

Curieux quand même la différence temps de montée ; quelle est la R série du transfo ?
Je ne suis pas convaincu que le temps de montée soit allongé à ce point avec la R de 1 Ohm.

Sinon la différence de variation d’amplitude de la tension du rail sur le signal n’est pas vraiment significative.

Quelle est la classe de fonctionnement de cet ampli ?

Et il n’y a pas que les variations de tension à prendre en compte. Les courants sont également importants.
La R permet justement d’éviter que la capa de tête ait à la fois à traiter/refermer les courants pulsés de charge et les courants modulés par l’ampli, ce qui est favorable auditivement.

Guy

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 7:42 pm
by jean-marc plantefève
Francis,

1 - d'après les simulations : avec R, on perd deux volts au pire, mais le rail d'alim est moins bruité...
Moins bruité ? Je le trouve pourtant plus chahuté ! En nuisance à l'enveloppe du signal musical.

2 - d'après les écoutes : c'est très souvent mieux avec R
Disons parfois. C'est à étudier au cas par cas.

Alors "théoriquement" ça ne plait peut-être pas, mais "auditivement"...
l'objectif est-il de satisfaire la théorie, ou les oreilles ?

Tu as donc pu écouter un NAD S200 plus positivement car équipé de résistances de 1000 milliOhms à son alimentation de puissance ?

Je suis un poil sur le cul, tu commences par donner des règles et chiffres "à la louche" parce que Francky est un "non spécialiste" pour ensuite mettre en doute des simulations finement élaborées. Quand je voyage en Europe, je préfère prendre un avion conçu en modélisation et simulation plutôt qu'à la louche.

Bien à toi, Jean-Marc.

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 7:49 pm
by jean-marc plantefève
Guy,

Curieux quand même la différence temps de montée
Je ne suis pas convaincu que le temps de montée soit allongé à ce point avec la R de 1 Ohm.

Croire ou modéliser finement ? Nous sommes en 2017...

Quelle est la classe de fonctionnement de cet ampli ?
Pour conseiller Francky, mieux vaut maîtriser la réponse.

La R permet justement d’éviter que la capa de tête ait à la fois à traiter/refermer les courants pulsés de charge et les courants modulés par l’ampli...
As-tu une idée de la proportion des courants pulsés avant R et après R si filtrage CRC à 1 Ohm ?

Bien à toi, Jean-Marc.

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 7:54 pm
by jean-marc plantefève
Franky,

Et puis je me rappelle la claque que j'ai pris la première fois que je l'ai branché. Vif avec une descente dans le bas assez phénoménale et neutre. J'ai redécouvert mes colonnes ce jour là...et pourtant l'ampli avait presque 20 ans déjà. Je me dis donc qu'en remettant des condos neuf il pourrait me surprendre encore.

Pour ce NAD S200, des condensateurs neufs et modernes. C'est ce que je pense. Sans frein résistif.

Re: Révision bloc de puissance Nad S200

PostPosted: Tue Oct 17, 2017 8:13 pm
by francis ibre
hello,

je ne mets pas en doute les résultats de simulation, puisqu'ils vont dans mon sens !
Ils montrent du bruit sur les rails d'alim :

nad.jpg


et ce bruit apparait bien moins "chahuté" avec les R ! :D

L'objectif d'un avion est de voler sans tomber : on a simulé son vol. C'est parfait.
L'objectif d'un ampli est de satisfaire l'auditeur : a-t-on simulé son écoute ?? non... on a simulé autre chose... cherchez l'erreur.

Des amplis à transistors PP, j'en ai "bricolé" en gros une bonne centaine. c'est pour ça que j'ai écrit "c'est très souvent mieux avec R".


Sans frein résistif.


La R de 1 ohm freine quoi d'après toi ?
Elle ne freine pas les courants modulés audiofréquences, puisqu'ils se referment par les condos situés en aval de cette R, et qui seront plus gros et avec ESR plus basse que ceux d'origine : on aura donc MOINS de frein qu'avant...

Elle a un rôle, c'est certain, et ça s'entend. Essaye !

Francis