Attention ! Fermeture imminente du forum d’Elektor (pour en savoir plus, cliquer ici). À partir du vendredi 15er mars il ne sera plus possible de s’identifier sur ce forum, mais son contenu restera disponible en lecture seule jusqu’à la fin du mois. Le 1er avril, il sera fermé définitivement.

De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Fri Mar 17, 2017 8:08 pm

jef wrote:
Pour ma part je suis encore à attendre mes alim à découpage !!
Jef


Bonsoir Jef,

As-tu reçu tes alims et commencé tes essais ?

Qu'est-ce que tu utilises comme alim ?

Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby jef » Sun Mar 19, 2017 7:16 pm

Bonsoir Guy

J'ai tout reçu !
J'ai soudé les composants, mais mon ampli actuel est inverseur.... donc pour le moment j'ai mis de côté le PCB et je me hâte de terminer mon SE 6B4G !!!

Pour l'alim, ce sont des AC 85-265V / DC 12V 8A

Ca va venir !
Jef
jef
 
Posts: 856
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Sun Mar 19, 2017 9:23 pm

Bonsoir Jef,

Ampli inverseur, juste 2 fils à croiser ... ;)

Alim 8A ça me parait un peu surdimensionné : Oxford ne consomme presque rien (moins de 20mA).
J'ai utilisé une 12V 500mA, et c'est déja plus que suffisant.

Alim 12V 500mA.png

Initialement je pensais utiliser une alim 12V externe, mais comme le coffret était livré avec une embase IEC, j'ai mis l'alim à l'intérieur, ça rentre sans problème, et aucune ronflette :) .

A+
Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Thu May 11, 2017 3:18 pm

Bonjour à tous,

Après quelques mois d’utilisation j’apprécie toujours autant le résultat obtenu avec ce dispositif de correction Hawksford, qui fonctionne en permanence lors de chaque écoute.

Une des améliorations la plus significative constatée concerne l’impact et la qualité de rendu de la batterie, notamment dans les morceaux Jazz, rock ou pop.
Une précision quasi chirurgicale notamment sur les jeux sur les cymbales, et une « présence » ressentie de cette batterie, associée à une envie irrésistible de taper du pied au rythme des morceaux écoutés.

L’amélioration du registre grave est également significative, à tel point que même quand j’oublie d’allumer l’ampli grave (classe D à semiconducteurs) le rendu est quand même très correct et réaliste avec le SE de 2A3 oxfordisé.
Certes avec l’ampli grave allumé, l’apport des Ripols sur l’infragrave (30cm, coupés à 80Hz) prend quand même le relai de ce que les HP de 17cm de mes colonnes ne peuvent pas assumer, et améliore encore le résultat.

Un autre aspect est la précision et la largeur de la scène sonore : la musique envahit la pièce, bien au delà des enceintes, chaque instrument est bien en place, avec une impression de transparence et de silence entre les notes.

Des heures d’écoute très agréables, sans aucune fatigue.

A+
Guy

PS : il me reste un CI non utilisé, si ça intéresse quelqu’un...
Last edited by guy2 on Wed Aug 30, 2017 3:50 pm, edited 1 time in total.
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby pprabi » Thu May 11, 2017 6:20 pm

Bonsoir Guy et à tous,

voilà un compte rendu d'écoute intéressant, j'ai ressenti à peu près la même chose avec le "transimpédance" tout ceci étant bien entendu assez subjectif,
comme quoi plusieurs voies mènent au bonheur ;)

Il nous faudrait faire des écoutes croisées, ça serait sympa.

A+
Eric.
"Tous les mecs qui croient en Dieu, croient que c’est le seul. C’est même de là que vient l’erreur." Coluche
"Si un jour j'entends ce que je voulais entendre, la réalité sera moins belle que l'imagination..." Trad. BB King
pprabi
 
Posts: 1532
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby jef » Sat May 13, 2017 12:37 pm

guy2 wrote:
Après quelques mois d’utilisation j’apprécie toujours autant le résultat obtenu avec ce dispositif de correction Hawksford, qui fonctionne en permanence lors de chaque écoute.

Une des améliorations la plus significative constatée concerne l’impact et la qualité de rendu de la batterie, notamment dans les morceaux Jazz, rock ou pop.
Une précision quasi chirurgicale notamment sur les jeux sur les cymbales, et une « présence » ressentie de cette batterie, associée à une envie irrésistible de taper du pied au rythme des morceaux écoutés.

L’amélioration du registre grave est également significative, à tel point que même quand j’oublie d’allumer l’ampli grave (classe D à semiconducteurs) le rendu est quand même très correct et réaliste avec le SE de 2A3 oxfordisé.
Certes avec l’ampli grave allumé, l’apport des Ripols sur l’infragrave (30cm, coupés à 50Hz) prend quand même le relai de ce que les HP de 17cm de mes colonnes ne peuvent pas assumer, et améliore encore le résultat.

Un autre aspect est la précision et la largeur de la scène sonore : la musique envahit la pièce, bien au delà des enceintes, chaque instrument est bien en place, avec une impression de transparence et de silence entre les notes.

Des heures d’écoute très agréables, sans aucune fatigue.

A+
Guy

PS : il me reste un CI non utilisé, si ça intéresse quelqu’un...


Bonjour Guy

Pour ma part je viens de terminer mon 6B4G. Je me suis donc penché sur le CI Hawksford de ton cru !
Mon ampli étant équipé de LL1680 en entrée, j'ai donc dû faire les essais en me branchant derrière du côté ampli.
Pour le moment j'ai un accrochage sur la voie en essai.... je vais voir le problème dès que possible

Bien à vous
Jef
jef
 
Posts: 856
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Sat May 13, 2017 1:44 pm

Salut Jef,

Pourquoi vouloir "strapper" les transfos d'entrée ?

Concernant l'accrochage, il faut que l'ampli soit "non inverseur" pour que ça marche correctement.
(tu peux d'ailleurs croiser au niveau des transfos d'entrée, si nécessaire)
S'assurer que tout est en phase et qu'il n'y a pas d'inversion dans les retours de HP vers la correction Oxford.

Potar de dosage (P2) à mi-course, Il faut ensuite régler le potar P1(β) pour obtenir le même niveau en sortie à 1kHz avec ou sans correction (pas de modif de niveau de sortie quand on bascule l'inter on/off).

Une fois que tu obtiens ça, tu peux augmenter le dosage de correction, pratiquement jusqu'au max (90 à 95%).
Observer l'impact sur des carrés à 10Khz, et éviter les sur-oscillations trop importantes sur les fronts montants.

A+
Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Sat May 20, 2017 7:29 am

Bonjour,

Après mes essais de cette correction Hawksford, j’avais modifié mon SE. J’avais remplacé les pentodes d’entrée (EF37A, qui, à cause de leur impédance de sortie élevée, limitaient la bande passante vers le haut par effet Miller sur la 2A3), par des triodes 6SL7 (en fait des 6H9C russes).
J’avais fait la modif assez rapidement, avec une seule triode par canal, et, comme le résultat me semblait très correct, j’en étais resté là.
Puis je me suis rappelé que j’avais une ½ triode non utilisée sur chaque canal. J’ai donc cablé cette 2ème demi triode en parallèle sur la première (en diminuant sensiblement la Rk commune).
Le point de fonctionnement est un peu modifié, la pente est doublée et la Ri divisée par 2, ce qui est favorable.

Le résultat subjectif obtenu est très satisfaisant : le registre aigu, que je trouvais déjà très bon, s’est encore un peu amélioré : par exemple, le jeu des baguettes sur les cymbales ou le charleston est encore un peu plus cristallin et aéré, le tshh-tshh du charleston est très précis et réaliste. Les guitares acoustiques sont également bien présentes, avec des harmoniques aigues bien audibles et ‘aériennes’ et la dose de réverbération utile au réalisme de restitution.

Cela semble montrer que l’ampli conserve une partie de sa «personnalité», malgré l’efficacité de la correction Hawksford.
Cette correction, contrairement à une CR classique qui impacte la totalité du signal audio, n’intervient que là où c’est nécessaire ; et si la réponse de l’ampli est déjà bonne, elle ne le corrige pas ou peu. ;)

J’attends des 6SL7WGT Sylvania, en remplacement des 6H9C, dont j’espère encore un peu plus de transparence et d’amélioration.

A+
Guy
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Tue Mar 20, 2018 4:04 pm

Bonjour à tous,

J’avais un peu de temps libre ces jours-ci et je me suis amusé avec Arta sur mon SE 2A3, que je viens de recabler complètement pour le passer en polar fixe, pour gagner un peu en puissance max, et avec une liaison directe avec le driver (cathode follower), permettant, si nécessaire, un petit passage discret en A2 (un peu à la sauce « Shucondo » ;) )

amp 2A3+.jpg

Ci-après quelques relevés, avec ou sans Cdiff-Hawksford.

D’abord le réponse en fréquence sans Cdiff
bode sans cdif.PNG


Avec Cdiff
bode avec cdif.PNG

Le résultat sans Cdiff est déjà très correct, mais la Cdiff améliore bien les extrémités du spectre, notamment dans le grave. Cela se ressent bien à l’écoute.

A suivre ...
Last edited by guy2 on Tue Mar 20, 2018 5:01 pm, edited 2 times in total.
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

Re: De l'évaluation de la Correction différentielle ou Cdiff

Postby guy2 » Tue Mar 20, 2018 4:07 pm

Suite

On constate également une amélioration de la distorsion d’environ 8dB sur toute la bande

Sans cdiff
bode a+dist sans cdif.PNG


Avec cdiff
bode a+dist avec cdif.PNG


A suivre ...
Audio, ergo sum - le sujet prime toujours sur l'objet
... l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... (V.H.)
User avatar
guy2
 
Posts: 2138
Joined: Thu Jan 02, 2014 3:40 pm

PreviousNext

Return to Haute-fidélité

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest