Ampli JCVerdier 210

Re: Ampli JCVerdier 210

Postby VELFUNAUD » Fri Nov 16, 2018 9:29 am

Bonsoir francis,

Pourrais tu m'envoyer le schéma du verdier du 210 (je suis un ami de Gérard)
Ce qui m’intéresse vraiment c'est le couplage des cathodes sur les enroulements du transfo BF de sortie Millerioux HH18B ou autres par les prise 8-4-0 ohms merçi.
Salutations
daniel
VELFUNAUD
 
Posts: 2
Joined: Fri Aug 03, 2018 10:03 am

Re: Ampli JCVerdier 210

Postby g2fl » Sat Nov 24, 2018 10:25 am

Bonjour,
Cette réaction tellement tardive ne servira pas à JMontag qui a lancé le post mais si elle peut être utile à d’autres, pourquoi pas ? Et une petite note pour achever.
Si polariser les quatre cathodes par une seule résistance commune est une très grossière erreur, le calcul sous-jacent est correct : 12,6 V sous 0,15 A font une résistance de filament de 84 Ω, abaissée à 83 Ω par le jeu des résistances en parallèle. La résistance recommandée étant de 270 Ω par EL84, une seule résistance commune serait de 67,5 Ω. La polarisation nominale est donc un peu plus profonde et s’assortit assez bien avec une tension plaque un peu plus élevée. Sur le papier, tout va bien ; dans la pratique, tout va mal comme les contributions le soulignent, fortement.
Pour ce qui est des solutions à mettre en œuvre, la première urgence est, évidemment, des résistances séparées pour chaque cathode.
Pour retrouver de quoi chauffer l’ECC83, nous l’installerions en parallèle sur l’enroulement 6,3 V (câblage 6,3 V entre broches 4 et 5 réunies et broche 9, exactement comme l’ECC81) : le petit surcroît de consommation, 0,3 A sur 3,4 A initialement, absorbera la tension un peu plus élevée qui a été mesurée. Pour se prémunir du risque de ronflette, rien de tel que de polariser l’enroulement de chauffage entre + 50 et + 80 V, par un petit pont diviseur ; c’est cette polarisation qui limite le courant de fuite entre filament et cathode de l’ECC83 (et des autres tubes aussi).
Enfin, pour la haute tension, une résistance série de 22 Ω entre la sortie du pont redresseur et le premier condensateur double de lissage (2*50 µF) limitera les pics de commutation du redressement en plus de provoquer 5 V de chute de tension. Et 22 Ω est le double de la résistance dynamique d’une GZ34 qui aurait pu prendre en charge le redressement.

Au-delà, en rapprochant l’erreur grossière de conception à celles relevées dans un autre post sur l’amplificateur Anthem, une seule source de polarisation négative commune à 8*EL84, aussi à la polarisation par une seule résistance pour 4*EL84 du si célèbre amplificateur VOX AC/30, vient la question du pourquoi : souci d’originalité, mauvaise compréhension de l’électronique à tubes, instant d’inattention? En tout cas, défaut de lecture car les fiches techniques des tubes sont très claires : résistances séparées ou polarisation fixe ajustable individuellement sur une plage de ± 25%. Alors pourquoi chercher les ennuis ? Parce qu’on est plus malin que les constructeurs ? Un peu de modestie ! De fait, nous préférons les montages classiques, communs même, de M Bernard Duval dans la défunte revue LED, qui ne cherchait pas l’originalité à tout prix et livrait des schémas sains, tout simplement. Et quand on veut être original, mieux vaut être à la hauteur comme Beard, autre post du forum, qui utilisait un régulateur de tension comme source de courant mais un par cathode pour être créatif mais sérieux.
Cordialement
g2fl
 
Posts: 230
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:57 am

Previous

Return to Haute-fidélité

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests