HK CITATION 12

Postby gaël » Wed Oct 23, 2013 12:00 am

Bonjour à tous,

J'ai acquis un Citation Twelve la semaine dernière par curiosité, et aussi parce qu'il a été fabriqué l'année de ma naissance (Serait-ce une attaque de nostalgie ?). Est-ce que que ce quadragénaire a conservé la même forme que moi ?

Et bien, j'ai été bluffé. Il était dons son jus mais toujours fonctionnel.
L'écoute était déjà réjouissante malgré ses condensateurs probablement pas au mieux de leur forme. Alors je n'ai pas pu résister, recap en Silmic II pour les petites valeurs, du bon gros BC pour le filtrage et....waou !

J'en pleure encore. Comment un truc avec des transistors aussi lents et un circuit aussi simple fait-il pour chanter comme ça ?
J'en pleure parce qu'au delà de l'émotion de l'écoute, je suis déstabilisé : mes croyances, mes connaissances électroniques sont remises en cause. Y'a même pas un p'tit 100 nF au plus près des transistors, rien ! Comment un ampli dont les condensateurs d'alimentation sont à 20 cm des transistors de puissance câblés en l'air a-t-il tant de qualités ? C'est pas vrai les découplages au plus près ? on nous aurait menti à l'insu de notre plein gré ?
Et le gros point de diodes ordinaires moulé au lieu des Diodes à recouvrement lent ? On nous a menti aussi ?

Bref, avez-vous eu le plaisir découter cet appareil réjouissant ?

Cordialement

Gaël'
gaël
 
Posts: 207
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby diston » Thu Oct 24, 2013 12:00 am

Bonsoir Gaël,

Ben non, justement, je ne l'ai pas entendu, alors que j'aurais bien aimé!
J'ai perdu une revue américaine fort vieille dans lequel il y avait un BE de la bête, à une époque où les tests étaient techniques, et pourtant l'essayeur a admis avoir eu envie de réécouter toute sa collection de disques (des vinyles à l'époque, of course!).
Petites remarques: le câblage en l'air a la réputation d'être le top du top, et la distance entre les condos et les transistors de puissance doit être relativisée par le fait que le signal circule, si je ne m'abuse, à la vitesse de 240,000 km/sec dans les conducteurs. Autant dire que seuls (enfin presque) les risques d'induction magnétique posent le problème de la topologie des circuits.
Question: combien l'as-tu payé?

Cordialement
diston
 
Posts: 196
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby iso14000 » Thu Oct 24, 2013 12:00 am

Comment un ampli dont les condensateurs d'alimentation sont à 20 cm des transistors de puissance câblés en l'air a-t-il tant de qualités ? C'est pas vrai les découplages au plus près ? on nous aurait menti à l'insu de notre plein gré ?
Et le gros point de diodes ordinaires moulé au lieu des Diodes à recouvrement lent ? On nous a menti aussi ?



20cm dis tu? ce qui compte c'est l'impédance la plus faible possible ici, si ton fil est assez gros pour passer les ampères sans résistance significative.

par contre que veux tu dire par "diode à recouvrement lent"?

A++
tant qu'un auteur sera aussi un modérateur ici (et donc plaignant et juge) je serais un Troll assumé
iso14000
 
Posts: 3083
Joined: Fri Jan 03, 2014 1:55 pm

Postby gaël » Thu Oct 24, 2013 12:00 am

@ diston : sur ebay, un peu cher dans l'absolu, 400 €. Mais je le voulais absolument !

@iso14000 : je parlais des soft recovery diodes, réputées pour génerer moins d'harmoniques quand elle se rebloquent. On peut aussi parler de la mode des diodes ultra rapides...

Effectivement, le câblage utilise du fil de bonne section. Une recherche sur google image te montrera les entrailles vue de dessous. On dirait qu'on a câblé cet ampli à transistor comme les anciens Citation à tubes ! J'adore, mais surtout ça semble apporter un réel plus. Comme l'ampli est double mono, chacun des fils d'alim ne voit que le courant de son canal.

Bonne soirée

Gaël
gaël
 
Posts: 207
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby diston » Thu Oct 24, 2013 12:00 am

http://www.harmankardon.com/resources/Brands/harmankardon/Products/ProductRelatedDocuments/en-US/ProductInformation/Citation%2012%20report.pdf

Cest le BE que j'ai mentionné plus haut. Fascinant, non?'
diston
 
Posts: 196
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby luxman forever » Fri Oct 25, 2013 12:00 am

Citation 12.............il existe deux versions.............standard et " Deluxe" ( coffret en bois )



What about the............."Citation..and ..Harman/Kardon......."

"Now, what makes an engineer? Well, I could not call myself one if I worked in Illinois, because I only have a degree in physics. However, here in California, I know plenty of people with less education than me, who are considered darn good engineers. We do not share the prejudice of the state of Illinois as to what constitutes an engineer.
Now, just because I graduated in 1966 and went to work at Friden Calculator as a junior engineer, and then on to Ampex for several years, doesn't mean that I stopped learning engineering. I took night classes at Ampex, and UC Berkeley engineering school, where I was taught by Dr's Dorf, (servo design) Orchard (filter design), RG Meyer (sr and grad analog design), Don Peterson (sr and grad analog design) and several others. I think that I have some experience as a design engineer, and that is all that I call myself.
I have unilaterally invented the complementary differential input stage, in 1968 (although others may have done it independently, few have done it so early), the patented inverse complementary stage (1971), the complementary fet follower (1970), the first complementary fet input stage (1972), and I have worked in Finland at the Technical Research Centre on 2 occasions, 1976, 1977, and with Matti Otala in 1978 at HK.
That is why I am so annoyed that they stole my work without telling me, when they made the Citation power amp. "


John CURL..........
Attachments
HarmanKardonCitation12004.jpg
harman-kardon-citation-12-90230.jpg
h-k-citation-12-DL.JPG
luxman forever
 
Posts: 4487
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby gaël » Fri Oct 25, 2013 12:00 am

@Diston : ce qui me fascine le plus, c'est que ces résultats aient été obtenus en 1973. A-t-on finalement progressé depuis ?
Les circuits des amplificateurs plus récents ont des schémas plus complexes, utilisent des transistors mieux spécifiés, mais quelles retombées sur l'écoute ?

@ Luxman forever : Merci pour la citation

John Curl était très humble. Si on lui a volé quelque chose, jimagine qu'il a pu faire valoir son antériorité ?
As-tu déjà écouté cet appareil ?

Bonne fin de semaine'
gaël
 
Posts: 207
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby diston » Fri Oct 25, 2013 12:00 am

Oui Gaël, ainsi que l'explique Jean Hiraga, on a progressé en définition surtout. Le problème, c'est que ces gains ont souvent été obtenus au prix d'un dureté que l'on a attribué aux transistors, alors qu'il ne manque pas d'amplis "solid-state" capables d'une certaines chaleur. Il est vrai aussi qu'on a abusé de la baisse de prix des transistors, de sorte que certains appareils sont de véritables jungles de composants dans lesquelles on ne sait où poser ses pointes de touche. C'est d'autant plus rageant lorsqu'il s'agit d'une réussite en terme de musicalité, l'exemple le plus pathétique étant les Luxman LV 107 & 104 U. Mais ce dernier est un hybride; j'ai aussi un Luxman L10 tout transistors dont j'ai renoncé à réparer l'étage phono, alors qu'il réunit un ensemble de qualités fort réjouissant, dont notamment un niveau de définition qui reste fort respectable. Cependant, j'ai bidouillé cet appareil en diminuant le nombre de spires sur les selfs de couplage, et en supprimant carrément toutes les protections: relais et fusibles! Il faut dire que j'entendais une distorsion de contact provenant des porte-fusibles à bas niveau! Inutile de dire que le fabricant n'aurait jamais osé commercialiser un ampli doté d'une rampe de Sanken aussi rapides sans cette protection, vu qu'à la moindre contrariété ça dégagerait.
En bref: l'un des mérites du Citation 12, c'est la topologie des circuits: on n'est pas découragé d'avance quand il y a une panne!
diston
 
Posts: 196
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby gaël » Fri Oct 25, 2013 12:00 am

@ diston : je reste un passionné de son mais qui ne souhaite pas dépenser 5000 € pour un élément. A ce titre, je n'ai donc jamais écouté des électroniques de marques inaccessibles ou ésotériques. Pas envie de payer 10 fois plus cher le même schéma juste parce que j'ai du fil plaqué or et une façade en aluminium usiné dans la masse ou des boutons en bois.
Je te dis ça parce que je me suis quand même donné un peu de moyens de comparer avec des éléments récents plutôt bien jugés à ce qu'on lit. Je consacre régulièrement un budget pour acheter des amplis et accroitre mon expérience en les comparant. Aucun n'égale le Citation 12, de ma modeste expérience en tout cas.
Par exemple, j'ai eu l'opportunité d'acheter deux bloc mono Marantz THX MA6100. Quel déception : Quelque soit la source et les enceintes associées, rien dans le bas, trop analytique, aucune chaleur dans les voix, pas de scène sonore immersive. Pourtant , production récente. Si c'est ça la définition, j'en veux pas ! On dirait que ça tire tout dans le haut du spectre.
J'ai également testé un réputé HAFLER DH220. David Hafler était pas le dernier venu en audio, un pionnier du MOSFET après avoir été un expert du tube. Même ce ampli conçu sans compromis, aussi sérieusement que le Citation, n'arrive pas à recréer cette scène sonore. Je n'ai pas le grain que j'ai dans le grave avec le Citation, je n'entends pas les détails qu'il existe aussi dans le grave. Et même si aux mesures il le peux tout autant théoriquement, je n'ai pas le niveau que sait donner le Citation dans le grave. Donc tant en niveau qu'en tessiture, c'est le jour et la nuit. Aucune rondeur de contrebasse sur le Marantz ou le Hafler. Après, je ne sais pas si le DH220 peut être considéré comme un ampli plutôt "défini" ou pas. Il fait bien son boulot, mais n'a pas la magie du Citation.

Qui connait un ampli aussi homogène que le Citation 12 avec juste de la définition en plus ?

A+
gaël
 
Posts: 207
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:54 am

Postby escartefigue33 » Fri Oct 25, 2013 12:00 am

Bonjour Gaël,
Dire qu'un ampli sonne bien est insuffisant, il faut préciser sur quel types d'enceintes, leur rendement, la source etc...
Je me suis rendu compte depuis longtemps que l'adaptation d'un ampli à des enceintes était l'essentiel.
Aujourd'hui, la mode est aux enceintes à rendement élevé, et certains amplis des années 70-80 avec des transistors bipolaires se comportent fort bien dans ces conditions, alors qu'ils sonnaient très moyen avec des enceintes d'époque dont le rendement n'était pas souvent supérieur à 85dB.
Il n'y a pas si longtemps, j'ai essayé un ampli d'une vingtaine de Watts que j'avais fabriqué sur un schéma des années 70 avec des 2N3055 (RCA il est vrai) sur mes TQWT (98dB) et j'ai constaté que la sonorité était étonnamment bonne, avec une définition dans le haut du spectre pour le moins surprenante.

Pour ceux que ça intéresses j'ai encore le schéma il s'agit de l'amplificateur EDWIN paru dans un des premiers N° D'Elektor.

Pourtant le 3055 était une bête de labour qu'on ne montait plus que dans les alimentations... s'est il bonifié en vieillissant ?

Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Next

Return to Haute-fidélité

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests