rubrique "je me présente"

Postby obdh » Sun Nov 18, 2012 12:00 am

De mon côté, j'ai travaillé 16 ans dans la conception de matériel sol pour le test satellite et lanceur. Fatigué par la lourdeur des grosses sociétés, le fait de passer plus de temps sur la doc que sur la conception, ce qui ne permet pas vraiment de se former sur les nouvelles technos, accentué encore par le fait que l'on donne toujours les mêmes choses à ceux qui savent et les nouvelles technos aux jeunes, j'ai monté une société en 2006. Expérience difficile avec un associé un peu trop prétentieux et déloyal, j'ai remonté une nouvelle société en 2009 avec un autre associé qui me ressemble beaucoup plus cette fois. Ca fonctionne de mieux en mieux (on ne fait pas fortune non plus...) et on apprend énormément de choses.
Escart : si tu as trop de clients, tu peux peut-être m'en envoyer, Bordeaux n'est pas très loin, et j'ai des clients beaucoup plus éloignés ! Que les meilleurs bien entendu !
Quelques réalisations (pas très récentes) sur notre site : www.adtek.fr'
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby obdh » Sun Nov 18, 2012 12:00 am

Sinon, bel atelier, avec une Robland (j'ai la même), un tour et une fraiseuse non identifiés (là, je ne fais plus le poids, avec un tour polonais et une fraiseuse Proxon MF70 numérisée pour faire quelques boîtiers).
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby jpbru24 » Sun Nov 18, 2012 12:00 am

Bonjour,

Je viens apporter les précisions complémentaires.

Si l'atelier est propre et sans copeaux suivez le tuyau gris du fond car il mène à l'aspirateur logé sur le toit. De plus, après chaque usage je nettoie de fond en comble et range le matériel à sa place.

La fraiseuse est une VERNIER que j'ai repeinte en vert. Le tour, un MENTOR et la fraiseuse une ROBLAND mais vous l'aviez vu.
Ces appareils sont complets avec fraises 2 et 3 coupes et le tour
comprend les lunettes de suivi, le plateau de diamêtre 400, un
2ème porte outils et les outils de coupe et d'alésage.

L'autre appareil, sur un socle dans le coin, est une sertisseuse
qui me sert souvent pour mes conserves.

Tous ces appareils sont en triphasé d'oû les 13 moteurs dans
l'atelier.

J'ai réalisé les portes d'élèments de cuisine pour ume maison que
j'ai vendue et d'autres pour ma résidence du bord de mer, celles-ci en poirier d'un bel effet ainsi que des meubles hifi pour mes enfants en noyer et chène. J'ai, pour cela, les outils profil et contre profil nécessaires et un lot d'outils de toupie.

Je tiens à préciser que la VERNIER et le MENTOR ont été acquis
via les Domaines pour un bas prix, l'outillage en valant autant.

Voilà ce que vous attendiez peut-être.

Cordialement,
jpbru24
 
Posts: 140
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:01 am

Postby totofmex » Sat Dec 01, 2012 12:00 am

Bonjour,

C’est vrai que cette rubrique de présentation est plaisante.
J’ai 44 ans et je suis un expatrié (Mexique) depuis 10 ans déjà.
Comme étude, BEP électronique, bac F2 puis le BTS électronique.
J’étais dans le service Moyens de test d’une entreprise de télécommunication publique et j’ai donc suivit la production en installant les moyens et formation du personnel. Je m’occupais de la maintenance, production et je servais d’intermédiaire avec le BE lors des problèmes. Depuis quelques temps c’est beaucoup plus tranquille (presque plus de production) et on fait presque que des réparations.
Je suis autodidacte en informatique (langage C avec CVI). A l’époque au lycée il n’ y avait pas d’info industrielle, c’était assembleur sur 6809.
J’aime bien développer les PCB et réaliser les modèles des composants en 3D et de temps en temps je me fais des petits projets personnels comme ce chargeur de batterie.

Voila la petite présentation.

Christophe
totofmex
 
Posts: 50
Joined: Mon Jan 20, 2014 7:53 am

Postby jeanpierre » Mon Dec 03, 2012 12:00 am

Bonjour,
j'aime bien l'idée d'Iso... alors je me présente
Formation cap puis BEI Radio electricité puis CNAM informatique le tout dans les années 60/70
En parallèle au CNAM Technicien de maintenance en microscopie électronique, transmission, balayage...technique du vide est des THT puis développement d'application au CNRS sur l’accélérateur de particules d'Orléans.
Ma femme trouve un super poste à Paris, je crée ma première boite de maintenance, au cours d'une expo, je rencontre un type génial, on décide de fabriquer des automates pour l'industrie laitières et des appareils les labo d'analyses.
15 années de bonheur
dépôt de brevet d'un compteur de spermatozoïdes: langage OPL sur Psion modifié.

Accident de moto

qui me laisse HS pendant 9 mois, j'en profite pour me mettre au micro-contrôleur, j'ai 50 ans je traduit la doc Basic-Bascom pour mon compte et je la met en libre accès sur internet.
A la sortie de l’hôpital je trouve du boulot dans une célèbre boite allemande qui fabrique des instrument Hyper fréquence, je déteste les hyper, mais j'ai 51 ans.
Conception d'un pilote de générateur HF pour le suivi des radars de kourou, (Bascom bien sûr) j'avais un an pour le faire c'était plié, certifié, testé en 3 mois.
A un an de la retraite les études sont supprimés en France, je suis licencié -amer- après avoir formé 4 jeunes.
je continu à travailler avec mon copain sur des projets fous et à réaliser des pendules astronomiques, baroques etc...

une très belle vie et surtout 9 mois d’hôpital où j'ai rencontré des gens adorables.

JP
jeanpierre
 
Posts: 321
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:38 pm

Postby hexaphase » Thu Dec 06, 2012 12:00 am

Bonjour,
Je me plie à la demande générale d'un particulier bien connu.
Donc, 68 ans, études d'électronique industrielle, électrotechnique, machines thermiques, construction mécanique. Niveau BTS en 1966.
Puis pension complète obligatoire 1967-68 sur une base aérienne (radars avions)
Ensuite, jusqu'à fin 1970: Principalement rénovation, installation, maintenance d'auditoriums pour travaux cinéma dans un (célèbre) studio cinéma presque mitoyen d'une non moins célèbre régie automobile.
Début 1980, grosse année sabbatique dans une petite concession moto.
Après pendant cinq ans, dans une TPE, fabrication à la demande de commandes numériques multiaxes et greffe sur des équipements pour effets spéciaux film à commande manuelle (bancs titres, trucas etc. l'équivalent de la fraiseuse et du tour dans un bon atelier !!!) Et avec quoi ? Ha ha, des cartes SCMP .
Quelques tripotages sur des Atari 800 pour voir une faisabilité de jeux vidéo.
Débuts de numérisation de films couleur avec des barettes CCD
noir et blanc, début d' images de synthèse avec deux monstres d'1m3, protos d'imageurs 4 Mpix.
Fin 1980, location et maintenance de matériel audio numérique
pour enregistrement son et prémastering CD.
Début 1990-2004, installation et maintenance de l'équipement ciné dans un parc d'attactions.
Depuis huit ans je gère au mieux ma mauvaise santé de fer.
Electronique en baisse, mais restaurations diverses y compris bois et métal, maquettes bois sur plans, collectionneur à la billebaude (dont presque une centaine d'appareils photo
argentiques). Lecteur de revues scientifiques et techniques, écouteur de musique classique et de jazz...Les journées n'ont que 24 h, demain il fera jour.

Frédéric.
P=U.I, watt else ? Cos phi.
hexaphase
 
Posts: 321
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:43 pm

Postby pont » Fri Dec 07, 2012 12:00 am

Bonjour,
C'est une ligne d'HEXAPHASE qui m'incite à écrire:
"Puis pension complète obligatoire 1967-68 sur une base aérienne (radars avions)"
Je pense identifier la base d'AUZAINVILLIERS enterrée dans une colline des Vosges. Pour y entrer il faut tourner un volant comme sur les bateaux pour les portes étanches, et quand vous rentrez là-dedans l'air tiède sent le pourri, c'est affreux, les gars ne voient pas le soleil, ne respirent pas l'air propre, et reçoivent une paie de 3 euros par mois de "prime sous béton" Là-dedans il y a des ingénieurs en électronique qui se morfondent à ne rien faire de leur boulot d'ingénieur,
Je plains HEXAPHASE d'être passé là-dedans, c'est une sorte de prison. D'ailleurs quand il dit "obligatoire" on a compris!
Ce système n'existe plus depuis les satellites.

Et bien, je ne me suis pas présenté, je n'ai jamais reçu un seul cours d'électronique, et pourtant j'ai fait passer le bac F2, comme observateur lors des TP, également comme interrogateur pour des interros orales, et j'ai assuré les cours de "mesures électroniques". J'emmenais mes élèves tous les ans au salon de l'électronique, j'ai même initié des profs d'électronique à l'électronique digitale, j'ai animé un club de radio pour les élèves, J'ai préparé des candidates à l'agrégation de physique, dans la partie électronique. Déjà quand j'étais élève en prépa du concours d'entrée à l'école normale supérieure, j'avais fabriqué un poste radio (ECH81, EBF80, ECL80, EZ80, et donc une fois les TP de physique terminés, je profitais des appareils de mesure (oscillo,génés) pour régler mon poste, et pendant que tous les autres élèves faisaient leurs TP, je faisais mes manips, avec un auditeur qui était le professeur de physique!
Il me disait n'avoir jamais vu ça. Les sons de piano qui font des petits champignons sur l'écran l'amusaient. Le problème de trouver un vrai prof de prépa en physique est difficile, on en a eu 4, et je parle du 4e, qui nous faisait effectivement la préparation qu'il fallait, et sans le vouloir je me suis fait repérer dès le début, en arrivant, au bout d'une semaine, il avait voulu lancer un devoir surveillé de 2 h avec un problème de physique, style bac, mais de prépa, et on copiait le sujet à la main sur la feuille d'interro, il dictait, 1e question, et je donne le résultat! 2e et 3e questions pareil, ensuite je n'ai pas pu il y avait trop de calcul à faire. Ensuite, c à d la semaine suivante, il rend les copies, et annonce un résultat "catastrophique" pour toute la classe, sauf un qui a obtenu 20/20, j'en rigole encore, car la physique en général, cela m'a toujours amusé, et donc pour rire, je demande: "quel est l'heureux élu?" et il répond: "c'est vous!", c'est comme ça que je me suis fait repérer, mais ce qui est curieux, vu que j'ai donné les réponses aux 3 premières questions, c'est qu'il y a eu environ la moitié de la classe qui n'a pas pu retrouver au moins ces résultats. J'arrête là car un PIC (de Microchip) m'attend pour continuer à lui expliquer son travail, en ASM.
Bonne électronique à tous.
Pont
pont
 
Posts: 83
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby hexaphase » Fri Dec 07, 2012 12:00 am

Bonjour Pont,
Navré, pour la BA, c'était une vraie base avec une piste en plein air.
Et les radars dont je parle étaient sur les avions.
Mais bon, je t'excuse, tu à été visiblement traumatisé par les bunkers enterrés!

Frédéric.
P=U.I, watt else ? Cos phi.
hexaphase
 
Posts: 321
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:43 pm

Postby class a-100 » Fri Dec 07, 2012 12:00 am

Je travaille sur l'analogique et le numérique, donc pré-amplis, amplis (transistors) et DAC. Quelques enceintes aussi mais en second plan.
Je suis électronicien de formation avec pas mal d'années de pratique et (anciennement) musicien mais je ne pratique plus cette discipline car ma passion dévorante pour l'audio est chronophage...

Si l'on veut atteindre certains sommets, il faut être conscient du temps que cela demande. Que ce soit pour l'audio ou tout autre domaine et comme je suis assez "difficile"....

A suivre...
class a-100
 
Posts: 57
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:12 am

Postby microtech » Thu Dec 13, 2012 12:00 am

Bonjour à toutes et à tous,

Exercice difficile qui consiste à ce présenter alors qu'on discute sur le forum depuis bien 5 à 10 ans ? Je m'intéresse à l'électronique comme loisir depuis les années 80 et Elektor y est pour beaucoup. Ensuite j'en ai fait mon métier. Je développe des électroniques pour la traction électrique. Le stresse croit avec la puissance. L'usage des simulateurs permet de gagner du temps, mais les développements électroniques sont lents car les contraintes et les paramètres sont nombreux. Prévenez vos clients, dans l'automobile ils vont trop vite , idem dans l'informatique...c'est le client qui paye les erreurs et parfois trouve les solutions, Bill Gate en a fait son fond de commerce et sa fortune.
Je m'intéresse aussi à l'audio, où je suis décalé, car j'utilise de trop gros transistors pour faire de trop? puissant ampli...100W..500W...bof, qui permettent d'utiliser de bon HPs à bas rendements comme le "mini orgue" et ses 75db. Mais en contrariant les ténors du forum qui préconisent l'inverse...
Je suis pourtant un minimaliste dans le circuit des "dessineurs" de beaux jouets que sont les tondeuses, les vélos, les scooters, les motos, les autos, les pelleteuses, les bateaux, les avions puisque j'utilise la traction électrique et les énergies renouvelables lorsque c'est possible.

A bientôt sur les forums

Gilles
Attachments
Mise-leauMartinP-cheur-038.jpg
microtech
 
Posts: 255
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:41 pm

PreviousNext

Return to Pour tous les thèmes hors électronique

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest