Elektor numéro d'été au prix de 19,50 euros.

Postby escartefigue33 » Sun Aug 12, 2012 12:00 am

Bonsoir,
Je crois qu'il est essentiel d'attirer l'intérêt des plus jeunes avec des montages simples et attractifs, la plupart d'entre eux ne connaissent l'électronique qu'à travers des montages ultra simples réalisés en techno.
Les autres, (nous, les vieux) avons évolué dans la technologie, mais la plupart ont conservé l'outillage minimal pour réaliser les cuivres, les percer et y implanter de bons vieux composants traversants dont regorgent leurs tiroirs.
Professionnellement, je suis évidemment passé aux SMD, pour des raisons de rentabilité.
Mais il m'arrive de réaliser mes protos en traversant avec un cuivre gravé avec ma vieille Rotojet.

Proposer des montages comme le fameux préamplificateur devrait attirer au moins les audiophiles...
Hélas, ils sont muets sur la plupart des montages audio d'Elektor.
Ceux qui se sont lancés dans sa réalisation sont manifestement des débutants, et le prix de revient leur a donné le hoquet...
D'autant plus que l'interêt d'un preampli est aujourd'hui très discutable...
D'ailleurs les audiophiles sont très loin des technologies modernes, les SMD sont des produits d'avenir alors qu'ils utilisent ceux du passé, tubes, transfos, etc...

La technologie avance, mais le bricoleur en électronique s'attrape avec des montages simples, les produits de haute technologie, il les achète tout faits.
Qui aurait à l'idée aujourd'hui de se lancer dans la fabrication d'un réveil numérique quand on peut en avoir un tout fait au discount du coin pour le prix de quatre composants...

Le bricoleur en électronique est en voie de disparition, il est essentiel aujourd'hui d'attirer les jeunes, c'est une question de survie pour la presse, les fournisseurs locaux et bien sur, le savoir faire.

J'ai visite le site de Rémy, c'est grâce à des individus comme lui qu'on survivra, bravo !
Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby obdh » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

J'ai commencé l'électronique il y a un bout de temps, d'abord avec Electronique Pratique, puis très vite avec Elektor qui était d'un tout autre niveau. Mais il y avait aussi près de chez moi un club, avec pas mal de passionnés. Et c'est devenu mon gagne-pain, tout en restant une passion.
Je partage l'avis précédent sur les montages audio : intérêt actuel discutable, surtout que les fanas ne jurent que par les vieilles technos, de façon souvent inversement proportionnelle à leurs compétences réelles.
Je feuillète la revue et l'achète de temps en temps. J'ai bien sûr été longtemps abonné, à partir des petits numéros de la revue, et j'ai même les numéros 2 à 10 dans la collection. Le prix du numéro d'été m'a laissé songeur (après examen bien sûr), et j'ai reposé la revue sur le tas.
Mais je ne suis absolument pas sûr que l'on attirera les futurs électroniciens avec des montages à base de NE555 ou de 741, mais plutôt avec des processeurs et autres composants modernes, associés aux moyens informatiques disponibles pour tous. Avoir des caisses de vieux composants n'a souvent aucun intérêt par rapport aux solutions modernes, bien plus rapides, efficaces et compactes.
La disponibilité des composants est certainement un gros problème pour les amateurs, surtout en cms. Mais cette techno est tout à fait accessible avec des moyens normaux. Pas besoin de four, je pense que cela a été une erreur de faire croire qu'il en fallait un pour câbler des cartes. Il faut juste en plus, un peu de tresse et une loupe (lampe loupe de qualité suffisante, binoculaire idéale). Et ne pas avoir deux mains gauches. La commercialisation des cuivres ne semble pas totalement satisfaisante : fabrication top, mais commande trop compliquée et prix finalement élevés.
La revue ne doit pas non plus se réduire à un catalogue de kits, mais doit expliquer les fonctions internes (algorithmes par exemple, sans lister le code), pour donner des idées, souvent plus intéressantes que la reproduction aveugle d'un montage. Il y a souvent du blabla inutile, pas désagréable à lire, certes, mais l'espace pourrait être mieux utilisé. Il y a aussi parfois des traductions très "space" !
Bref, je vois l'avenir plutôt dans les processeurs, l'usb, le réseau, la simulation, l'analogique bien sûr, toujours utile, plutôt que dans les montages dépassés sur tous les points. A moins de vouloir ne s'adresser qu'aux anciens, un peu nostalgiques de la simplicité (?) d'avant.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby sebtux74 » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

Bonjour,

Je suis un jeune ingénieur en Hardware et je suis pationné d'info et d'électronique. Moi, ce que je recherche, c'est de l'électronique analogique à l'ancienne, quand on ouvre des vieilles revues où tout simplement quand on tombe sur de vieux schémas, on voit tout un bataglant de transistor pour amplifier et pour adapter les impédances et je trouve qu'il manque cruellement d'information à ce sujet dans les revues. Surtout pour mettre tout ça en pratique, tout en expliquant ce genre de domaine.
De mon point de vue je trouve beaucoup moins compliqué la programmation sur microcontrôleur que l'élaboration de schéma analogique... En programmation même les personnes avec peut de compétence arrive toujours à trouver une solution même si elle n'est pas très élégante d'un point de vue algorithmique... en analogique c'est plus compliqué je trouve et beaucoup plus difficile à mettre au point car pour le coup c'est pas binaire et faut adapter des choses entre la simulation et la pratique...
A mon travail on fait beaucoup de chose en analogique pour diminuer les coût comparé à des CI tout fait, donc l'analogique c'est pas encore périmé contrairement à ce qu'on peut penser...

Après en CMS du momant que c'est pas du QFN avec un peu de technique on y'arrive très facilement, y'a des plaques véroboard spécialement adapté au CMS d'ailleurs.

Par exemple pour souder un microcontrôleur, je met un peu de soudure sur l'empreinte de la patte une, je place mon mico à l'aide d'une pince brucelle, je soude la patte à l'extrémité en diagonale, je vérifie qu'il est bien positionné et hop je soude tout les pattes en mettant plein de soudure et après je passe un coup de tresse à désouder et voilà

Pour le désouder je sors le décapeur thermique, japplique une légère pression sur un côté avec la pince brucelle et hop il se décolle tout seul

Mais javoue que pour les non initier ça peut être rebutant...

Bon aller je pars en vacance à bientôt!'
sebtux74
 
Posts: 5
Joined: Mon Jan 20, 2014 8:01 am

Postby escartefigue33 » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

Bonjour,
Je crois que tu ne m'as pas compris, il ne s'agit pas des anciens, qui ont évolué avec l'avancée technologique et sont pour la plupart équipés pour les composants modernes.
Eux réalisent très rarement des montages complets, mais sont plutôt à la recherche de parties de schéma qu'ils réalisent à leur manière.

Je vois un peu plus loin, vers la relève...
Si on veut susciter des vocations, il faut que la revue propose parmi d'autres, quelques montages didactiques, susceptibles d'intéresser les débutants.
entre les deux, il y a ceux qui recherchent une solution à un problème particulier, comme l'orientation d'un panneau solaire, par exemple...

Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby obdh » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

Pour les fanas de vieux schémas, il y a...les vieilles revues et les collections rassemblées sur DVD, dont la promotion est faite régulièrement.
Mais je suis d'accord sur le fait qu'il manque souvent l'explication sur le cheminement pour arriver au schéma, sur les choix des composants et les calculs (ou absence de calculs quand ils sont inutiles, comme c'est bien souvent le cas). A la place, du texte inutile comme déjà mentionné. On voit donc beaucoup de lecteurs reproduire les schémas sans les comprendre, en respectant à l'excès la nomenclature dans certains cas, et en prenant des libertés là où il ne faudrait pas (câblage volant par exemple).
Mais les schémas ne sont pas toujours compris par les rédacteurs des articles, certaines erreurs sont très révélatrices, il est donc moins risqué de broder inutilement que d'expliquer le fond des choses. Et les concepteurs font aussi des erreurs, ne pas tout prendre comme référence.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby obdh » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

Croisement de messages.

Je suis d'accord, et montage didactique ne veut pas dire vieux schémas vus partout (genre alimentation stabilisée....).

Pas facile de trouver le niveau juste !

Exemple d'article à mon avis inutile : routeur en système d'alarme, page 66 du numéro 369. Digne de Système D, sans intérêt, peu compréhensible, impossible à reproduire car basé sur de la récupération (à l'étranger en plus...).

Un article sur la loi d'ohm n'est pas inutile, mais peu efficace si cela reste isolé et pas mis en pratique (expliqué donc) dans les montages. Aborder la complexité par petites touches, en montrant à quoi ça sert, plutôt que faire de longs articles isolés puis oubliés. Montrer les phases de la conception plutôt que les 2 bouts (la théorie, le kit), sans lien.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby escartefigue33 » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

On ne peut comparer l'époque de notre jeunesse avec celle d'aujourd'hui.
Dans les années 60, le transistor venait tout juste de naître, la radio était à lampes et on s'amusait à désosser des postes à galène.
C'était un montage simple qui a du susciter des millions de vocations, il était facile à reproduire et marchait à tous les coups.
Voilà l'exemple d'un montage hautement didactique...
À cette époque, les magasins de composants étaient rares, alors on récupérait tout, par opposition à aujourdhui ou on jette tout.
Un jeune met sa vieille console de jeux dans la poubelle sans même l'ouvrir, impensable pour moi...
J'ai tout démonté, du réveil de grand mère au premier téléviseur à lampes, j'ai étripé tous mes jouets, je faisais la décharge de la raffinerie ou de la gare pour récuperer vieux relais, piles, fils et câbles...
Je crains que cet état d'esprit ne soit en voie de disparition, pourtant, les jeunes semblent émerveillés devant ma machine de Whimshurst, ou un moulin à champ...
Peut être est ce un rêve impossible aujourd'hui...
Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby obdh » Mon Aug 13, 2012 12:00 am

Un peu la même chose, avec la différence due à quelques années d'écart.
Aujourd'hui, l'information est accessible très rapidement, les moyens sont beaucoup plus importants. Et paradoxalement, beaucoup ne cherchent plus : c'est tellement plus facile de poser une question (incompréhensible, même pas rédigée, pleine de fautes) sur un forum, en attendant une solution toute cuite. Et s'étonnent même si on ne leur répond pas dans les 5 minutes, aussi rapidement (et mal bien sûr) que sur une hotline.
A quelqu'un qui vient demander comment câbler un va-et-vient, j'ai envie de répondre de ne toucher à rien, l'effort initial n'a pas été fait, je suppose qu'il ne sera pas capable de dénuder et de serrer correctement les fils, en jugeant lui-même la qualité de son travail. Tout ne peut pas s'écrire, il faut un peu de bon sens et de débrouillardise.
En électronique (et dans plein d'autres domaines, usinage, mécanique...), ce sera pareil. Si le premier effort ne vient pas du demandeur, c'est quasiment voué à l'échec. Ou, du moins, il n'y aura pas beaucoup de progrès.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Postby escartefigue33 » Tue Aug 14, 2012 12:00 am

Les jeunes d'aujourd'hui sont beaucoup plus évolués que nous l'étions à leur âge.
Mais ils ont des jouets bien plus complexes que les nôtres et savent s'en servir même si ce qu'il y a à l'intérieur ne les intéressent pas.

En 1960, j'avais 10 ans. A cette époque, la haute technologie, c'était les roulements qu'on fixait sur une caisse en bois pour faire la descente sur la route ou, heureusement, ne passait pas beaucoup de voitures...
Cela finissait souvent avec du sparadrap, on n'avait pas encore inventé les freins...

A peine plus tard, je bidouillais les postes à lampes, que je savais déjà partager pour garder juste ce qu'il fallait pour en faire un ampli guitare...

Je frémis aujourd'hui quand je pense aux tensions dangereuses qui circulaient dans ces appareils, et aux bonnes "bourres" que j'ai prises dans le petit atelier que m'avait fait mon père.
J'ai survécu...
Cdlt,
Gérard
escartefigue33
 
Posts: 2764
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Postby pinou29 » Tue Aug 14, 2012 12:00 am

escartefigue33En 1960, j'avais 10 ans.
Gérard


Bonjour.
On est au moins deux.
Bonne semaine.
Bernard.
pinou29
 
Posts: 398
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

PreviousNext

Return to Pour tous les thèmes hors électronique

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest