les régulateurs discret quid?

Améliorer, modifier, adapter... les circuits qui marchent!

Re:

Postby francis ibre » Mon May 19, 2014 10:07 am

Bonjour à tous,

ppa94 wrote: ... Sans commentaires...


Encore heureusement !
Parce que sans avoir écouté le résultat de ces alimentations, on ne peut faire aucun commentaire...

On peut éventuellement dire :
- qu'on ne comprend pas.
- qu'on n'est pas prêt à payer...
Mais tous les autres commentaires et jugements, faits sans avoir entendu comment ça marche, sont par principe ineptes, puisque non fondés.
En particulier les jugements faits sur le niveau de bruit de fond, sont sans objet : si les performances d'une alim se limitaient à son bruit de fond, ça se saurait...
Mais je suppose qu'il est inutile d'expérimenter lorsqu'on a appris tout ça à l'école...

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: les régulateurs discret quid?

Postby obdh » Mon May 19, 2014 10:34 am

Le post précédent datait de janvier... Il y a tellement peu d'activité sur ce forum qu'on pourrait presque se réjouir d'une réponse. Mais pour entendre une nouvelle fois cela, ce n'était pas la peine :twisted:
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby treels » Mon May 19, 2014 1:23 pm

Ben, ouai.
J'ai bien deux -trois trucs a publier, mais, vu la polution rémanente, ici ... Pas trop tenté.
Pour les alim's, en appli audio, chacun est libre de penser ou "ressentir" ce qu'il veut.
Tant qu'il n'en fait pas un dogme, libre à lui.
Qui ne supporte la critique ne progressera point.
User avatar
treels
 
Posts: 807
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby francis ibre » Mon May 19, 2014 4:34 pm

Bonsoir,

il faut bien faire vivre un peu ce forum, non ?

@obdh : **...Mais pour entendre une nouvelle fois cela, ce n'était pas la peine...**

pas de problème, tu entendras ça tant que tu ne l'auras pas compris !


treels wrote: Pour les alim's, en appli audio, chacun est libre de penser ou "ressentir" ce qu'il veut.


Le mieux est encore d'éviter de **penser**, et d'éviter de **vouloir** ressentir. Un ressenti, ça s'accueille, rien de plus...
La seule liberté qu'on a tous, c'est d'expérimenter...
Et la liberté d'accepter ou non les résultats des expériences ? certains ne l'ont pas...


... Tant qu'il n'en fait pas un dogme, libre à lui.


Je trouve que choisir une alim sur ses spécifications mesurées, sans écouter le résultat, ça ressort aussi d'un dogme !

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: les régulateurs discret quid?

Postby obdh » Mon May 19, 2014 4:49 pm

Comprendre quoi, justement, puisqu'il faut tout gober sans justification, sans même que ceux qui prétendent cela acceptent de montrer indirectement qu'ils sont réellement capables d''entendre la différence ?
Puisqu'il n'est question que d'entendre du subjectif...quand cela arrange, et de parler dB, ohms à d'autres moments, toujours quand cela arrange. Les audiophiles n'ont besoin d'aucun appareil, ils doivent tout faire à l'oreille, il n'y a que ça qui est valable. Qu'ils jettent leurs appareils de mesures, s'ils veulent être logiques jusqu'au bout.

Autant abandonner ce forum aux spams, ça ne vaut pas plus.
Last edited by obdh on Tue May 20, 2014 7:18 am, edited 1 time in total.
obdh
 
Posts: 487
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:39 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby treels » Mon May 19, 2014 5:10 pm

Autant abandonner ce forum aux spams, ça ne vaut pas plus.


Ben, je trouve ça ...
Exceptionnellement pas d'accord avec toi.

A part EEWEB ou les papotages (biens, d'ailleurs) du coté d'EDN, reste plus grand chose (et encore, ceux-là sont en anglais, ça gêne certains).

Moi, j'aimais bien ce forum.
Même en HI-FI, il y a des gens très respectable (JM Plantevève, etc ...), quand aux autres sujets, j'aime bien me "frotter" à des gens comme toi, ou Florent, ou ... Plein d'autres.

Donc, c'est un peu tristounet, tout ça.
Qui ne supporte la critique ne progressera point.
User avatar
treels
 
Posts: 807
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby treels » Mon May 19, 2014 5:15 pm

@Francis :

Le mieux est encore d'éviter de **penser**, et d'éviter de **vouloir**
.

Tu le sens comme tu veux.

Mais, éviter de penser, à mon sens, c'est ... Cesser d'être (tiens, ça me rappelle un truc ...)

Eviter de vouloir, c'est quand même la migration assurée vers l'univer du pétoncle, non ?
Qui ne supporte la critique ne progressera point.
User avatar
treels
 
Posts: 807
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby francis ibre » Sat Jun 21, 2014 3:04 pm

Bonjour à tous,

[quote=obdh] Comprendre quoi, justement, puisqu'il faut tout gober sans justification... [/quote]

Le résultat subjectif obtenu est la SEULE justification réellement acceptable, puisqu'elle porte directement sur l'objectif visé !


Puisqu'il n'est question que d'entendre du subjectif... quand cela arrange...


Mais non, rien compris :

- on **n'entend** pas du subjectif : on entend du son... et il produit un effet subjectif.
- le son est un phénomène extérieur au sujet
- l'effet subjectif est un phénomène interne au sujet

Quand cela arrange : évidemment, c'est la clé du problème !
- quand on s'intéresse au résultat obtenu, l'évaluation doit être subjective : on est dans le point du vue **utilisateur**... lequel utilisateur ignore tout des ohms et compagnie...
- quand on s'intéresse à la manière d'y arriver, alors on cherche les grandeurs physiques et les relations : on est dans le point de vue du concepteur.


...et de parler dB, ohms à d'autres moments, toujours quand cela arrange...


Bien sûr, et je le revendique !
je sais passer d'un point de vue à l'autre, selon ce que je suis en train de faire, selon mon objectif.
Et heureusement.


... Les audiophiles n'ont besoin d'aucun appareil...


Effectivement, quand ils sont en train d'écouter, ils ont juste besoin de... deux oreilles...



... ils doivent tout faire à l'oreille...


Tout ? non, juste écouter...


... il n'y a que ça qui est valable...


Ah oui, je l'affirme : pour écouter, il n'y a que les oreilles de valable !


... Qu'ils jettent leurs appareils de mesures, s'ils veulent être logiques jusqu'au bout...


Bon, je suis logique jusque au bout : quand j'écoute - que ce soit pour évaluer ou juste par plaisir - mes appareils de mesure sont éteints, en plus ils sont loin au sous-sol, et je n'y pense même pas... d'ailleurs ils ne sont pas très loin des poubelles...

Et quand je mets au point un appareil, ben ... je descend au sous-sol dans mon labo... mais à cet instant précis j'ai laissé ma casquette d'audiophile : je prends celle de concepteur.

La difficulté est d'établir un dialogue entre **moi audiophile** et **moi concepteur**, parce que l'un parle de résultats subjectifs, que l'autre doit traduire en terme de **comment faire techniquement**...



...éviter de penser, à mon sens, c'est ... Cesser d'être ...


C'est aussi ce que je croyais quand j'étais cartésien jusqu'au bout des ongles.

Depuis j'ai constaté que **être** c'est d'abord percevoir.
Percevoir, c'est être en lien avec le monde réel extérieur à l'aide des sens.

Faire passer la construction mentale (cartésienne) avant la perception, c'est se couper du réel. C'est s'enfermer en soi, avec sa représentation intellectuelle du monde.

Au contraire, essayer de **recoller** sans cesse la construction mentale (la pensée) aux perceptions du réel, c'est s'ouvrir au monde.



Eviter de vouloir, c'est quand même la migration assurée vers l'univer du pétoncle, non ?


Non, éviter de vouloir, c'est le remplacer par **accueillir** : c'est à dire s'ouvrir à ce qui est.

Tu confonds **ne pas vouloir** avec **ne pas avoir d'intention**, ou bien **ne pas faire de projet**.
Vouloir : notion de volonté, donc de forcer les choses à se plier... vouloir avoir raison : la raison veut plein de choses, qui l'arrangent...

Au contraire, accueillir c'est accepter.
On peut former une intention : c'est un point de départ, qui donne l'objectif en terme de direction (et non de point à atteindre).
On peut monter un projet... et tout ça sans rien vouloir de spécial, de précis, sans mettre une barre à franchir. C'est la flexibilité dans le cahier des charges...
On accepte de prendre ce qui viendra comme ça se présentera... on accepte surtout que le résultat sera évalué subjectivement et qu'il faudra bien l'accepter comme tel, même si...

Par exemple en ce moment, j'écris sans vouloir que tu comprennes.
J'espère (mais je ne veux pas) juste que parmi tous les lecteurs il y en aura un ou deux à qui ce sera utile un jour ou l'autre, cette idée me suffit. Et si ça n'est pas le cas, ça ne fait rien !

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

Re: les régulateurs discret quid?

Postby treels » Sat Jun 21, 2014 3:59 pm

Je respecte pleinement ton point de vue, Francis.

Mais, je ne peux y adhérer.

Il y a quelques milliers d'années, si les chasseurs-cueilleurs s'étaient contenté "d'accueillir" sans "vouloir", l'humanité d'aujourd'hui serait composée de ... Chasseurs-cueilleurs !
Qui ne supporte la critique ne progressera point.
User avatar
treels
 
Posts: 807
Joined: Fri Jan 17, 2014 4:34 pm

Re: les régulateurs discret quid?

Postby francis ibre » Sat Jun 21, 2014 5:07 pm

Treels,

je vois que tu confonds **vouloir** (exercer sa volonté) avec pas mal d'autres choses : avoir besoin, projeter, imaginer...

Ton argumentation cherche à faire un amalgame entre **mon point de vue** et quelque chose de préhistorique !
C'est ça que tu appelles **respecter pleinement** ???

Mais malgré tout ça tombe parfaitement : l'ouïe est un sens archaïque, qui n'obéit pas à la raison, contrairement à la vue... On peut fermer les yeux, les tourner, viser... mais on ne peut fermer les oreilles ni les orienter.
Pourquoi ? parce que l'ouïe est un sens indispensable à la survie. Elle est en lien direct avec le cerveau reptilien, celui qui privilégie justement l'ouïe sur les autres sens !
Alors, préhistorique ? Oui, bien plus que tu ne le... penses... puisque ça nous vient de nos ancêtres dinosaures...

Si on veut simplement écouter, sans interpréter, il faut arrêter de penser... ça ne fait pas de nous des pétoncles, mais simplement des humains capables de choisir de faire ou non fonctionner leur cortex, plutôt que d'ne être esclaves (sans même le savoir).
Et quand le **mental** est au repos, ça laisse la place au cerveau reptilien pour communiquer avec le système limbique, siège des émotions : on peut **commencer** à appréhender la musique... ce que les hommes préhistoriques savaient déjà faire ! (mais depuis il parait qu'on a progressé...).

Ah, au fait : ce que j'explique n'est pas un point de vue. Je soulève juste un coin du tapis pour montrer ce qu'il y a dessous, comment **on** fonctionne.

Donc je prends note que tu n'adhères pas à l'affirmation qu'on a deux points de vue différents, lorsqu'on est tour à tour le concepteur puis l'utilisateur d'un appareil.

Francis
La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (Miles Davis)
Essayons d'appréhender objectivement nos perceptions subjectives
viewtopic.php?f=156010&t=161328
francis ibre
 
Posts: 3891
Joined: Thu Jan 02, 2014 10:36 am

PreviousNext

Return to Mon circuit marche

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest